Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Productivité, alimentation saine : compatibilité ?

de : Mouton Noir
mardi 16 février 2010 - 22h21 - Signaler aux modérateurs

Dans le cadre du festival de films documentaires "FESTIVALEURE" qui se déroulera au Havre du 28 au 30 avril, consacré cette année à l’alimentation, Atanka est invitée à participer à une table ronde sur le thème "Productivité, alimentation saine : compatibilité ?".

Fidèles à notre esprit coopératif, nous souhaitons préparer avec vous cette intervention, en vous soumettant quelques idées fortes auxquelles nous vous proposons de réagir. Vous pouvez nous adresser vos réactions, contributions ou documents par mail à contact@atanka.com, ou sur notre page Facebook.

1ère idée forte : OUI, c’est possible !

La "bio" n’est qu’une étape, mais déjà la FAO affirme qu’elle pourrait nourrir la planète (rapport à la conférence internationale de Rome, mai 2007). Pour aller plus loin, la voie à suivre est l’agriculture naturelle (ou permaculture).

Ouverte par le Japonais Masanobu Fukuoka, cette voie est aujourd’hui tracée par des paysans-agronomes tels que Pierre Rabhi, ou des spécialistes du sol tels que Claude Bourguignon. Ils ont montré qu’elle permettait d’obtenir des rendements équivalents à l’agriculture industrielle, avec une bien meilleure productivité grâce à des coûts inférieurs :

 coûts directs (pas d’intrants dérivés du pétrole, etc.),
 coûts indirects (santé publique, préservation des sols et de la biodiversité, etc.).

Pour passer à la vitesse supérieure, il faut soutenir les agriculteurs qui s’avancent dans cette voie (c’est ce que nous essayons de faire avec la Coopérative Atanka), et la rendre plus compétitive en corrigeant les distorsions de concurrence que représentent les subventions, qui profitent aujourd’hui à l’agro-business :

 subventions directes aux exploitations (PAC, etc.),
 subventions indirectes par le financement de la recherche (aujourd’hui quasi exclusivement dédiée à l’agro-business).

2ème idée forte : c’est une lutte !

Si l’humanité à tout à y gagner, les industriels de la pétrochimie et de l’agro-business ont beaucoup à perdre. L’enjeu pour eux est aujourd’hui de cacher leur échec et leur inefficacité. Pour nous, il est de briser ce mythe de la meilleure productivité de l’agriculture industrielle, qui constitue une scandaleuse imposture.

Il ne s’agit pas seulement de discussions de salon, mais de luttes extrêmement dures et concrètes (dont les OGM ne sont que l’exemple le plus médiatisé). Les agriculteurs mènent ce combat en notre nom, en première ligne, en prenant des risques importants pour eux-mêmes et leur exploitation.

C’est notamment le cas en ce moment avec l’obligation de vaccination contre la FCO : les agriculteurs qui s’y opposent sont menacés de poursuites et de lourdes amendes. Pour les soutenir, la Coopérative Atanka a lancé une pétition qui a déjà recueilli plus de 6000 signatures.

Ces initiatives sont essentielles pour rompre l’isolement des agriculteurs en lutte, et recréer des liens entre paysans et consommateurs urbains.

3ème idée forte : c’est incontournable !

Cette question va bien au-delà du simple problème de l’alimentation. Elle s’inscrit dans une perspective plus vaste, celle de l’irruption d’un nouvel acteur majeur sur la scène géopolitique mondiale : la planète Terre.

Longtemps ignorée, considérée comme une simple ressource corvéable et exploitable à volonté, notre planète se rappelle durement à nous. Bouleversements climatiques, épuisement des sols, pollution environnementale : il devient difficile d’ignorer les conséquences de notre mode de développement économique sur les conditions mêmes de notre existence.

En ce sens, au-delà d’une simple analyse de "productivité", c’est bien de survie de notre espèce dont il est aujourd’hui question. Il est urgent de lever la tête, de reconsidérer notre rapport à la nature qui doit devenir un partenaire, et non plus une simple ressource.

Cette prise de conscience est profondément politique, car elle va nous obliger à imaginer un nouveau modèle de développement économique fondé sur l’équilibre et la coopération, qui ne pourra que remettre en cause l’essence même du capitalisme.

4ème idée forte : chacun peut agir !

L’une des principales forces de "ceux d’en face", c’est leur capacité à instrumentaliser le monde politique et les médias pour nous convaincre qu’il n’y a pas d’alternative, que tout ça nous dépasse et que l’on ne peut rien faire. C’est faux !

Aucun système, aucune civilisation n’est éternel. L’Histoire ne s’est pas arrêtée. Des initiatives se multiplient pour se réapproprier "par en bas" la production et l’organisation des échanges, c’est-à-dire l’économie... et donc la politique. Des paysans produisent autrement, des coopératives se constituent, des médias alternatifs se développent pour relayer ces initiatives.

La création de la Coopérative Atanka s’inscrit dans cette perspective : elle distribue des produits bio & paysans, sélectionnés pour leur goût, leur originalité et leurs qualités, proposés par des producteurs passionnés qui expérimentent et réinventent une autre agriculture, respectueuse des sols, de la nature et de l’Homme. Elle organise des commandes groupées à partir de son site www.atanka.com, sur lequel sont présentés tous les producteurs participants et leurs produits

Quotidiennement, à travers son mode de vie et de consommation, chacun d’entre nous peut faire le choix de soutenir et relayer ces initiatives à la mesure de ses possibilités.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite