Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Appel pour Battisti aujourd’hui - cassation R.V. à 14 h

de : Louise
mercredi 29 septembre 2004 - 10h06 - Signaler aux modérateurs

Voici l’appel paru dans cesarelibre :

RASSEMBLEMENT MERCREDI 29 SEPTEMBRE A 14H : CASSATION

Mercredi à 14h, la Cour de cassation examinera le pourvoi déposé par les avocats de Cesare Battisti contre l’avis favorable à son extradition. Vous êtes invités à venir nombreux devant le Palais de Justice de Paris pour exprimer votre soutien à Cesare Battisti et à tous les réfugiés italiens menacés d’extradition.

Palais de Justice 4 bd Palais, Paris 1er Métro Cité


La lettre suivante, postée à l’instant même dans le site du Président, avec une adresse d’email à mon nom, et mon adresse à Paris. Elle est une forme synoptique (le nombre de signes étant compté en ligne) d’une lettre plus exhaustive, que selon le jugement d’aujourd’hui j’enverrai ou non au Président par la poste.

Ce n’est évidemment pas une lettre révolutionnaire, mais une lettre de circonstances sur la question du droit en France qui est gouverné par le concept de république. Ce concept localement tel que restauré et innovant en matière d’élargissement du domaine public - par exemple la naissance de la sécurité sociale - par de Gaulle à la Libération ; toute modification institutionnelle et braderie du domaine public selon les règles mondiales et européennes étant, il reste que l’unité indivisible de la république demeure attachée à la cinquième sous laquelle nous nous trouvons encore, que l’on sache...

La "séparation des pouvoirs" dans la conception technique et gestionnaire avancée au moment du jugement favorable à l’extradition relève de la farce du procès en appel de l’affaire Sofri devant la cour Européenne des droits de l’homme - d’ailleurs instuite par un juge français, étrangement - où la séparation des pouvoirs fut avancée dans une conception rationaliste de la répartition des tâches qui ne relève absolument pas du droit français républicain.

Faire l’impasse de la république par la justice relèverait de la sédition du pouvoir qui l’instrumente (judiciaire se dévoyant, ou exécutif, ou législatif ? - on sait bien les pressions de la chancellerie et la volonté présidentielle, pour ne désigner personne, et sans déresponsabiliser le président de la cour d’appel qui a rompu avec son propre pacte, alors que justement la séparation des pouvoirs en France l’autorisait à ne pas obéir au pouvoir exécutif sur le cas de cette rupture symbolique).

Aliette http://www.criticalsecret.com


Paris, le 28 septembre 2004
Monsieur le Président de la République,

J’ai l’honneur citoyen de vous demander la grâce de la mesure d’extradition contre Cesare Battisti, de toute ma conviction républicaine loin des partis, et comme héritière de parents qui ont participé, y compris dans l’exercice de leur métier de médecin, de l’insoumission de la Résistance au plus tôt contre le travail obligatoire en Allemagne, contre les nazis, contre la Shoah, puis après avoir été intégrés par les F.T.P. reconnurent l’autorité du gouvernement en exil à Londres. En France, la collaboration avec les nazis, engagée dans la Shoah, ont rendu le devoir d’insoumission imprescriptible.

Ma famille a le coeur blessé par notre tante tourangelle, victime de la délation d’une voisine collaboratrice, résistante morte dans des conditions particulièrement atroces de tortures lui étant spécialement réservées, qui la transformèrent en "musulman" s’acheminant de lui-même vers un peloton d’exécution, dans un camp en Pologne, au point que son cas fut couché parmi les plus sombres exemples dans un ouvrage de témoignage, après la guerre ; lors d’une présentation publique de cet ouvrage ma grand mère, de ces instituteurs natifs du monde paysan qui furent formés par la république, entendit ce que sa belle-soeur était devenue, et put l’informer à ses neveux adolescents alors qu’ils attendaient encore leur mère... Comprenez, dans ce cadre, en quoi les lois du repentir qui légitiment la délation peuvent atteindre des gens tels que nous, face aux accusations subies par les anciens activistes et réfugiés politiques.

Je vous le demande au nom du pacte symbolique de l’unité de la république, dont vous êtes le garant, dans un héritage gaulliste du bien commun fondé par la résistance et la haute insoumission du Général de Gaulle, puis sa capacité de réforme d’envergure, et d’amnistie après les grandes fractures nationales, règles qui, depuis la dernière guerre mondiale, ont toujours réussi à déjouer les guerres civiles sur notre sol, quels que soient l’intérêt économique ou la raison d’Etat des enjeux et les gagnant néanmoins, et résolvant les extrêmes individuels ou collectifs, voir contre les factieux.

Règles qui, au contraire de l’incarcération imprescriptible, permirent de maîtriser y compris la violence politique après les périodes de rupture, grâce à la plasticité de la tolérance de la différence et des convictions, et visant aux réconciliations nationales et à la paix civile pour le développement du pays.

Cette unité républicaine mémorable, puisque je fais partie de ceux qui purent encore l’apprendre à l’école, consiste dans un dispositif garde-fou de la séparation des pouvoirs en France, protégeant l’Etat de la sédition ; car chaque pouvoir en lui-même, exécutif, législatif, judiciaire, représente respectivement la république une et indivisible d’elle-même - une et indivisible de ses trois principes, de liberté, d’égalité, de fraternité en ses pouvoirs séparés, la représentant chacun toute entière.

Ainsi, la séparation des pouvoirs en république française ne pourrait cautionner une division technique des tâches telle que la Cour le présenta lors du jugement favorable à l’extradition, sans dévoiler une crise symbolique de l’Etat qu’il serait dangereux de poursuivre, face à l’instabilité locale et mondiale des restructurations post-industrielles où tous nous nous débattons, à tous les niveaux de la société ou de la hiérarchie.

Souhaitant de tout coeur que vous voudrez bien être attentif à mes convictions et qu’elles vous paraîtront légitimes, je vous prie de vouloir bien agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mon espoir, de ma confiance et de mon respect.

Aliette Certhoux


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite