Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La droite "sarkosiste" se débilite, s’étiole et se désagrège…

de : sergio
samedi 26 décembre 2009 - 18h23 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 32.6 ko

de Sergio

La droite « sarkosiste » se débilite, s’étiole et se désagrège… Et c’est beaucoup mieux comme ça !

La droite, celle qui manifeste haut et fort un sens moral ainsi qu’une réelle décence, ( la " common decency" chère à Orwell, « la décence, l’honnêteté et la solidarité émanation naturelle de la morale populaire ») en s’opposant clairement :

a) aux déréglementations mercantiles (de basses combines comptables)

b) à la cupidité partisane qui ne profite qu’au clan sarkozy ; jusqu’à présent les ultra-friqués sont les vrais bénéficiaires (le bouclier fiscal est une totale injustice), les autres, ceux que le clientélisme politique concerne directement, les bistrotiers, les gargotiers, etc., ne profiteront que temporairement des largesses sarkosiennes, le temps d’une élection… puis seront contraint de rembourser d’une manière ou d’une autre ; « ce je donne d’une main, je le reprends de l’autre » telle est la devise, (1)

c) à l’élaboration de minables stratagèmes pour placer les membres dudit clan,

d) à l’encouragement de
▪ haines injustifiées ;
▪ si vous parcouriez la presse internationale vous y découvririez que Sarkozy est un sujet permanent de moqueries de la part de nombreux chefs d’États étrangers, qui se gaussent de sa vulgarité, d’un comportement infantile ou de « nouveau riche » qui se traduit par une exhibition de breloques de prétentieux, ou par l’invitation de ses amis milliardaires au Fouquet’s le jour de son élection ; de son admiration tapageuse pour ceux-ci et d’une inextinguible prédilection pour l’argent ; de ses escapades dans leurs propriétés ou à bord du yacht de Bolloré ; le népotisme débridé remarquable par le placement systématique des membres de la famille Sarkozy dans les fromages de la République et les penchants racistes s’exprimant clairement à l’UMP et dans les plus hauts rangs de l’État français.

je suis certain que cette droite, même esquissée à grands traits, se reconnaîtra aisément ; puisqu’elle a marqué sa ferme opposition aux opérations politiciennes ainsi qu’à l’arbitraire du gouvernement sarkozy, il serait temps pour elle d’infléchir ces diktats ; compte tenu de la stratégie et *des méthodes choisies, nous pressentons qu’ils lui sera difficile de les endiguer. Aussi, comme cela est à craindre, s’il s’avéraient impossible d’éliminer ces penchants nauséeux, elle en tirerait les conséquences et ôterait publiquement son soutien à la sarkozie en s’abstenant de voter pour lui et ses amis.

* avec ce type de méthodes elle n’a guère de choix ; si l’on tient compte du contrôle total qu’exerce le clan sarkozy sur le sigle et

• la "coquille" UMP, il est quasiment impossible d’organiser un coup de force interne ; tout le monde garde en mémoire la confiscation de l’UMP par le clan Sarkozy ; pour ce faire il opéra de manière assez simple. Il plaça des hommes sûrs aux niveaux clés de l’organisation, et de ce fait la cadenassait entièrement. Voilà, le tour était joué ! C’est là, l’un des nombreux modes opératoires qu’utilise le clan sarkozy ; n’oublions jamais qu’il est le pur produit de maîtres en la matière, Pasqua et Chirac.

• Tout le monde sait que les partis politiques sont des coquilles vides qui ont pour (seule) fonction la conquête du pouvoir ! Il n’est que de vérifier le petit nombre d’encartés (inversement proportionnel aux faux chiffres que les chefs de ces organisations fournissent aux médias) ou l’inféodation du personnel (les élus) aux instances des partis ; « celui qui paie, commande ! », ils les paient (l’instance dirigeante attribue les mandats) ils sont leurs employeurs, donc ils commandent !

A travers le sigle U, M, P, sévit une clique d’individus méprisables. (2)

Suite à ce constat, on a pu observer et quantifier de la part de sympathisant(e)s de droite un intérêt décroissant pour l’UMP, et tout particulièrement lors de la dernière consultation électorale partielle qui évolua difficilement à son avantage (vous pouvez si vous le désirez, consulter sur le site « Bellaciao » les résultats et les commentaires complets de cette partielle qui eut lieu dans la 12ème circonscription des Yvelines.

Pour résumer brièvement ces résultats, Douillet s’en tira laborieusement ; ce que Sarkozy et les caciques de l’UMP tentèrent de détourner à leur avantage en le présentant comme le signe incontestable d’un "renouveau" avec la victoire ( ?) ; malgré cette évidente mauvaise foi, ils ne purent que constater le désaveu profond de leur politique, peut-être s’agissait-il d’exprimer un profond écœurement envers le clan sarkozyste ?

Et pour vous éclairer de cette canaillerie voici un rapide rappel ; Douillet n’a obtenu que 13,1 % d’inscrits au premier tour, et 17 % d’inscrits au second tour ; soit sur un total de 71.732 électeurs inscrits, 48.311 décidèrent de rester chez eux (dont de nombreux déçus umpistes) ! On applaudi cette magnifique victoire au rabais… (3)

La droite réellement républicaine ne supporte plus les bévues du clan sarkozy, nous sommes la risée des grands de ce monde, et les rédactions du monde entier se paient de notre tête, ne pouvant plus contenir railleries et quolibets tant les magouilles sont minables.

Pour étayer ce qui vient d’être dit sur le mercantilisme de ces déréglementations, je ne prendrai qu’un exemple de ces balourdises, la réforme hospitalière que *tente vainement d’imposer la ministre, Bachelot, dans les hôpitaux publiques (à l’AP-HP et à l’HP) (4) alors que tous les intéressés (chefs de service en tête et quasiment tout le personnel) expliquent sur tous les tons que cette réforme, une soi-disant « modernisation du système des soins », n’est pas d’autre but que d’imposer une opération comptable au détriment des patients, en modifiant le service (au) public dont le personnel hospitalier avait la charge, il y a encore peu (avant que sarkozy soit élu), qui consistait à prodiguer des soins dans les meilleures conditions aux patients se rendant à l’hôpital… la gestion umpiste de la réforme hospitalière est particulièrement inconséquente !

* et c’est heureux car « résister c’est vivre ! »

les individus dont les noms apparaissent dans ces quelques lignes (6) (je ne pas fait allusion aux affaires concernant les Balkany, membres d’honneurs du clan sarkozy, leurs exactions passées ou présentes, tout le monde les connaît parfaitement, et si Sarkozy tombait sous le coup de la loi ces deux là suivraient automatiquement), sont sans exception de fieffés menteurs, en particulier lorsqu’ils protestent du contraire ou lorsqu’ils se présentent comme les victimes de "lynchages" médiatiques (ils sont généralement à l’origine des soi-disant fuites). Contrairement aux citoyen(ne)s et aux partis de gauche, les fieffés gredins installés au pouvoir, grâce aux promesses mensongères et aux manœuvres électoralistes, utilisent pleinement le système électoral (dit "démocratie représentative", qui ne représente que les intérêts des partisans). Le peuple est majoritaire ! Ce postulat singulièrement aprioriste sous-tend ces évidences :

a) les malfaisants au pouvoir dissimulent cet axiome au peuple par tous les moyens (*les relais qui les soutiennent ont un rôle éminemment essentiel dans le dispositif de propagande), ainsi que l’entretien systématique de l’amnésie sur des sujets savamment escamotés (cela nous éloignerait trop du sujet traité dans ce court article).
* ces relais vous les connaissez bien, il s’agit des "think tanks" (un jour prochain j’en ferai une liste complète), des médias inféodés (en général aux mains de proches du clan sarkozy), des agences de publicité ou d’opinion (communément appelées institut de sondage) et des éditocrates. A ce sujet vous pouvez (re)lire les livres de :

· Serge Halimi, intitulé « les nouveaux chiens de garde », paru aux éditions « Raison d’agir »,

· de Eric Hazan, intitulé « LQR la propagande au quotidien », paru aux éditions « Raison d’agir »,

· et pour finir (mais cette liste n’est évidemment pas exhaustive bien entendu) la dernière parution en date sur le sujet, « Les éditocrates, ou comment parler de (presque) tout en racontant (vraiment) n’importe quoi » Mona Chollet, etc. paru aux éditions « La découverte ».

b) qu’il est parfaitement possible de détourner le système majoritaire à l’avantage du peuple, (qu’il soit à un ou deux tours d’ailleurs, cette méthode s’adapte entièrement aux deux réglementations), comme récemment ce fut le cas en Bolivie, où les Amérindiens s’unirent et prirent légalement le pouvoir, puis modifièrent la Constitution (la Chambre nationale fut décrétée multinationale, etc.) (5)

Munissez vous de gants et d’un équipement spécial, vous allez entrer dans une zone comparable au fond des poubelles de la République…

Je fais le lien entre l’inconséquence absolue de l’ensemble des décisions ordonnancées ajoutées aux mœurs tendancielles de ceux qui soi-disant "gouvernent" (en ce qui concerne les membres du clan sarkozy ainsi que leurs prédécesseurs, il serait mieux approprié d’utiliser le verbe piller plutôt que celui de gouverner). Commençons par le plus anciens d’entre eux, Charles Pasqua, sénateur UMP (ancien maire de Neuilly-sur-Seine, qui contrairement à ce qui est communément admis dans les médias, ne passa pas la main mais fut trahi par son successeur ; et ancien ministre de l’Intérieur, plus de nombreuses autres casquettes). Viennent ensuite, Chirac (ancien président de la République, ancien maire de Paris, plus une kyrielle de casquettes), Balladur (député-maire du XVème arrdt de Paris, plus d’autres casquettes), et pour clore provisoirement cette liste, voici le pur produit de ces trois professionnels de la politique, leur "créature" : Sarkozy ; (provisoirement président de la république, bien que les 3/4 des Françaises et des Français ne l’admettent plus comme tel, anciennement maire de Neuilly-sur Seine, plus de nombreuses autres casquettes) ; je ne puis développer dans le cadre de cet article le détail de toutes les affaires (celles-ci se recoupent les unes les autres ; les uns sont impliqués dans un certains nombres d’affaires ainsi que d’autres, plus de nombreux complices) ; mais au final, étant donné le nombre impressionnant de magouilles un article n’y suffirait pas...

Aux dernières nouvelles, les deux anciens sont mis deux en examen (deux fois chacun !), mais sera-ce suffisant pour les faire plonger ? Là est toute la question…

Beaucoup d’entre nous auraient aimé qu’ils rendent l’argent qu’ils ont détourné sans vergogne, mais il ne faut pas trop y compter.

NOTES

(1) après de fausses négociations entre le sous-ministre Novelli et les gargotiers-bistrotiers, Sarkozy décida en échange de vagues promesses d’embauche et d’une baisse substantielle des prix d’abaisser la TVA de 19,6 % à 5,5 %. Ceci pour des raisons électoralistes, il pensait que ça lui rapporterait gros aux prochaines élections régionales. Aujourd’hui les promesses n’ont évidemment pas été tenues, et cette plaisanterie coûtera à l’État trois milliards d’euros par an, ce qui en période de "crise" la fiche plutôt mal !

(2) en empruntant à la terminologie politicienne et pour le dire dans le style politicard qui convient à la situation, l’UMP n’est plus en mesure de vous représenter et sa direction, vos soi-disant représentants de droite, ne manifeste plus aucune morale, ni décence et prônent même les pires instincts, au prétexte d’atteindre des « objectifs » que tout le monde sait en dehors de la légalité.

(3) Ce résultat n’est pas sans en rappeler un autre ; remember, aux dernières élections européennes, l’UMP et ses alliés du NC avaient obtenu un peu plus de 12 % des électeurs inscrits sur les listes électorales, et fort de ce résultat somme tout affligeant, les portes voix de l’UMP et Sarkozy lui-même, claironnaient à qui voulait les entendre que l’UMP était devenu comme par enchantement, le plus grand parti de France ? Et malgré ce résultat pitoyable, il réussit l’exploit de raflé la mise (la moitié des postes de députés européens à pourvoir), un déni de démocratie dont Sarkozy s’enorgueillissait ! « On a les victoires qu’on mérite ! »

(4) Tous les secteurs sont concernés, la pseudo-réforme des universités (en réalité une ouverture au capitaux privés et la création de "pôles d’excellence", créeront des universités à deux vitesses) et de la résistance qui s’ensuivit pour essayer d’enrayer la casse systématique des universités ; la pseudo-réforme de la justice dite « réforme de la carte judiciaire » sous la houlette de l’ineffable et incompétente Dati, dont tout le monde garde en mémoire la saillie ridicule sur l’Europe (face à un parterre de jeunes umpistes), et bien d’autres secteurs encore… Sarkozy ou les membres de son gouvernement sont parfaitement incapables d’expliquer clairement quels seront les inévitables contrecoups qu’auront à subir les Français dans ce foutoir permanent.

(5) On peut aisément m’objecter que pour « représenter » le peuple il faut élaborer une plate-forme commune à toutes et à touts ; est-ce si difficile que ça ?

D’autre part, il est possible d’envisager, après la conquête du pouvoir par le peuple, de modifier la Constitution, puis les règles électorales.

Détourner le système électoral c’est la peur bleue qui hante ces dames-messieurs du pouvoir (nos si peu représentants), alors allons-y, « Avanti o popolo alla riscossa… » !

(6) [note Bellaciao : on a du retirer quelques mots du texte, risque de plainte...] je n’ai pas mentionné [...] tout le monde les connaît parfaitement, [...] ; en assumant seul le déni de démocratie au moment même où il bafoua la souveraineté du peuple français, lorsqu’illégalement il annula le résultat du référendum en défaveur du traité européen ; cette consultation était parfaitement légale, ce qui l’était pas c’est le déni fait au peuple français d’exercer son droit souverain, car « seul le peuple français était légalement habilité à annihiler le résultat de ce référendum ») sous le coup de la loi ces deux là suivront automatiquement… Pour espérer modifier la Constitution française, il faut d’abord éjecter Sarkozy, à la manière du peuple bolivien (et l’aide de Juan Evo Morales Ayma) qui se sont débarrassé sans trop de violence des parasites qui pillaient la Bolivie.

PS : A Copenhague la Petite Sirène fait la gueule, les contestataires se sont fait copieusement matraquer puis massivement et préventivement arrêté pour rien (le Danemark apparaît pour ce qu’il est, un repaire de fachos). Les États comme les individus sont atomisés, les paradigmes ultra-libéraux, « chacun pour soi », et « la guerre de tous contre tous » sont mortifères ; et s’il en fallait une preuve tangible (qu’ils sont néfastes à l’humanité) le bordel qu’ils viennent de générer dans *l’organisation mondiale en est une à l’évidence !

*Ce qui dans le cas présent a aboutit à une désorganisation totale ; cette conséquence était parfaitement prévisible (malgré les leurres) puisque l’ultralibéralisme débridé privilégie « le chacun pour soi », « la prépondérance du commerce international » ainsi que « la loi du marché », et qu’il est parfaitement inadapté à l’intérêt général.

La mondialisation en a pris un sale coup, le « village-monde » n’apparaît plus pour ce qu’il prétendait représenter.

Dernière minute : Après trois ans d’enquête, 20.000 pièces versées au dossier, les protagoniste (dont la liste suit) dans l’Affaire du siècle, EADS, la "Watergate" à la française, n’était qu’une vaste fumisterie.

Tous les "initiés" ont été blanchi, et la seule victime à déplorer est l’AMF (le soi-disant gendarme de la Bourse française) et surtout « la commission des sanctions (?) », dont les membres sont directement nommés par le gouvernement français. Les nombreux salariés, les 1100 cadres bénéficiant de stocks options ont été rapidement mis hors de cause…

Selon que vous serez puissants ou misérables, les jugement de cours (de la Bourse) vous rendront blanc ou noir !

Autorité des marchés financiers (AMF) auditionne à huis clos, du 23 au 27 Novembre, les 17 personnes physiques et les deux personnes morales (Lagardère et DaimlerChrysler) soupçonnées de délit d’initié dans le cadre de l’affaire EADS. Le rapporteur de la Commission des sanctions de l’AMF, Antoine Courteault, a proposé fin juillet d’en sanctionner sept, mais aucun n’est assuré d’être épargné par les sanctions attendues d’ici à la fin de l’année.

Noël Forgeard
Coprésident d’EADS, il a été licencié en 2006, en raison des retards du programme A380 et de la vente de 293 000 potions en mars, peu avant que l’action ne chute en Bourse à cause de ces retards, dégageant une plus value de 3,7 millions d’euros. Le rapporteur a préconisé une sanction de 5,4 millions d’euros contre Forgeard. Mais l’AMF a le pouvoir théorique de lui faire payer beaucoup plus si elle le reconnaît coupable.

John Leahy
Le toujours directeur commercial d’Airbus, de nationalité américaine, a exercé 175 350 options en mars 2006, faisant une plus value de 2,2 millions d’euros. Une amende de 3,6 millions a été recommandée à son encontre.

Jean-Paul Gut
L’ancien directeur général délégué d’EADS a exercé 75 000 options en mars 2006 et touché 1,1 millions d’euros. Le rapporteur a préconisé une amende de 1,1 millions à son encontre.

Andress Sperl
L’Allemand, ancien directeur financier d’Airbus et actuel directeur du site EADS de Dresde (Allemagne) a exercé 30 400 options le 21 mars 2006, réalisant une plus value de 544 000 euros. Une amende de 710 000 euros a été demandée.

Alain Flourens
Ce responsable des centres d’excellence d’Airbus a exercé en mars 2006 168 000 euros. La sanction demandée s’élève à 360 000 euros.

Olivier Andriès
Une amende de 310 000 euros a été suggérée à l’encontre de l’ancien vice-président d’Airbus, aujourd’hui chez Safran , qui avait exercé 256 000 options pour une plus value de 389 000 euros. Une amende de 90 000 euros a été évoquée pour l’ex-directeur des ressources humaines d’Airbus, Erik Pillet, qui avait fait un profit de 161 000 euros.

Lagardère
Le groupe Lagardère (ici son gérant Arnaud Lagardère) , l’un des principaux actionnaires d’EADS, fait partie des suspects « blanchis » par le rapporteur. Il avait vendu une grande partie de ses actions EADS (7,5 % du capital) peu avant que l’action chute en Bourse avec l’annonce des retards dans le programme A380.

DaimlerChrysler
Comme Arnaud Lagardère, Manfred Bischoff, président du conseil de surveillance de DaimlerChrysler, avait cédé au printemps 2006 7,5 % du capital d’EADS détenu par son groupe.

Gustav Humbert
Successeur de Noël Forgeart à la direction d’Airbus en juin 2005, il a sauté avec lui en raison des retards répétés de l’A380, le 2 juillet 2006. D’autres membres du comité exécutif d’Airbus - Charles Champion, Henri Coupron, Thomas William -, soupçonnés par l’AMF, ont été mis hors de cause cet été par son rapporteur.

Thomas Enders
L’ex-coprésident exécutif d’EADS, aujourd’hui Président d’Airbus, est le seul membre du comité exécutif d’EADS et du comité des actionnaires d’Airbus à avoir été blanchi par le rapport de juillet, à la différence de Noël Forgeard et Jean-Paul Gut. Le rapporteur n’a préconisé aucune amende pour les membres du seul comité exécutif, François Auque, Fabrice Brégier, Ralp Crosby, Jussi Itavuori et Stephan Zoller.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La droite « sarkosiste » se débilite, s’étiole et se désagrège…
26 décembre 2009 - 21h45

La droite, celle qui manifeste haut et fort un sens moral ainsi qu’une réelle décence, ( la " common decency" chère à Orwell, « la décence, l’honnêteté et la solidarité émanation naturelle de la morale populaire ») en s’opposant clairement

J’avoue que j’ai du mal à identifier cette droite là. D’autant que la droite "sarkozyste" dispose de pas mal d’émules dans la "gauche" plurielle ou non.



La droite « sarkosiste » se débilite, s’étiole et se désagrège…
30 décembre 2009 - 12h10 - Posté par sergio

Dans cet article il est question d’une droite non dépourvue de sens moral, et très précisément d’une droite qui se rebelle, refusant les diktats du clan sarkozy.
Pour ne prendre qu’un exemple, il me revient en mémoire l’interview d’un chef de service en cancérologie qui se déroulait dans l’enceinte même de l’hôpital public (il s’agissait du service qu’il avait en charge), et ce professeur exprimait le ras le pompon du personnel hospitalier, suite au pseudo-réformes de l’hôpital publique ( l’AP-HP, et l’HP ).

Et dans cet hôpital, ils en avaient tous gros sur la patate du (entre-autre) manque de concertation (et c’est peu dire !) présentée sur tout les médias inféodés comme la panacée réformatrice et modernisatrice, qu’on allait voir ce qu’on allait, et que tous le monde soi-disant attendait impatiemment, sauf que dans ce cas, il ne s’agissait que d’une vulgaire opération comptable !

Et selon ses déclarations, tout le personnel hospitalier, à de très rares exceptions, est pour une modernisation en profondeur de l’hôpital public ; mais une réelle modernisation avec des moyens appropriés, et surtout pas cette farce, une minable opération de com’politique, que *Bachelot essaie de faire passer en force.
Ce professeur soulignait le manque criant de moyens, en personnel et en matériel médical (pour raisons d’économie), et qu’à cause de cela, ils ne pouvaient plus assumer la mission dont il avait la charge, et que malgré cela, le gouvernement continuait à faire croire que cette mission était encore d’actualité…
*la pharmacienne de garde

Revenons donc à notre chef de service en pétard, et que disait-il de si intéressant ?

Il déplorait la fermeture d’une salle de classe et le renvoie de l’enseignante ad hoc ; salle et enseignante mise à la disposition des enfants que l’on soignait dans son service pour de lourdes et longues pathologies ; et que disait-il encore ? Que cette fermeture était une preuve incontestable de l’incurie régnant au plus haut de l’Etat français, car non content de fermer une classe et d’en renvoyer l’enseignante, ils transformèrent cette salle de classe en débarras ! EN DEBARRAS !

Pour ce médecin (chef de service) il s’agissait pour Bachelot,
a) d’exprimer son mépris envers le personnel hospitalier,
b) d’une preuve tangible de l’absurdité de ses pseudo-réformes,
c) et d’un indéniable mépris de Sarkozy envers le corps enseignant et l’enseignement lui-même ! (on ne peut demander au cancre l’acceptation de sa déficience mentale)

Et pourrait aussi bien prendre l’exemple des chercheurs, où Sarkozy c’est surpassé, les insultant copieusement ! Ou bien, la suppression pure et simple des juges (normalement indépendants du pouvoir politique, et bien qu’il y ait eu à déplorer quelques brebis galeuses) qui seront remplacés par des magistrats dépendants directement du pouvoir politique (une des nombreuses farces que le clan Sarkozy impose en force) etc., etc., …

Voilà de quel droite il était question dans cet article ; une droite qui mérite notre respect (dans l’une de ses nombreuses interventions, Victor Hugo, déplorait que l’on puisse supprimer des crédits en faveur de la culture, et pensait que le peuple en avait autant besoin que de pain, cette culture aussi indispensable à la vie, et pour faire, déclarait-il, la guerre (sans merci) à l’obscurantisme…
Il débuta sa "carrière" politique à droite et l’acheva à l’extrême gauche…, et c’est bien ainsi) cette digression pour te dire qu’il y a des femmes et des hommes de droite parfaitement respectables, et qui sont (à mon sens) des adversaires politiques.

Les autres, ceux qui par exemple appartiennent au clan sarkozy, sont des ennemis de classe, et n’ont aucune pitié à attendre !


La droite « sarkosiste » se débilite, s’étiole et se désagrège…
27 décembre 2009 - 17h29

La droite « sarkosiste » se débilite, s’étiole et se désagrège…effectivement surtout parce qu’elle provoque la nausée chez de nombreux citoyens electeurs y compris de droite.

Mais les mecanismes de la corruption clienteliste demeurent intacts et de nouveaux “elus” toutes etiquettes confondues vont les remplacer pour perpetuer les meme pratiques.

C’est le systeme qu’il faut changer...

Les lois de la decentralisation ne donnent aucun pouvoir aux citoyens sinon de glisser ou pas un bulletin dans l’urne.

Dans un Système, c’est celui qui Crée le Système qui détient le vrai Pouvoir sur le long terme, pas celui qui sort plusieurs fois Vainqueur à l’intérieur du Système.

Celui qui crée les Règles de fonctionnement d’un Système, présélectionne les résultats qui peuvent
émerger de ce Système....

POUR UN SYSTÈME DÉMOCRATIQUE MONDIAL
Par admin • 22 nov, 2009 • Catégorie : ARCHIVES & DOCS, LES FEUX DE LA RAMPE •

POUR SUCCÉDER AU SYSTÈME CAPITALISME MONDIAL

Le texte décrit la mise en place d’un Système Démocratique Mondial permettant d’établir une Constitution Démocratique Mondiale....

http://alambicup.free.fr/?p=25



La droite « sarkosiste » dégeu !
28 décembre 2009 - 10h26 - Posté par patrickL

ah la bonne tete de forgeard ! pour Jean paul gut je comprends l’acquittement c’est un gars discret et il fut tout au long de sa carrière le premier vendeur d’avions chez EADS. pour Enders aussi, lui aussi c’est un bosseur, pas un intriguant. mais noel forgeard, rien que pour ses fanfaronnades, l’AMF aurait au moins pu lui distribuer une bonne paire de claques !
et la question que les médias n’ont (évidemment) pas posé c’est : à qui profite le crime ? les grands vainqueurs de cette affaire bien louche, c’est l’industrie aéronautique américaine. on nous ment ! saleté de droite !



La droite « sarkosiste » dégeu !
2 janvier 2010 - 17h31 - Posté par

Le clan sarkozy se considère comme une partie intégrante de la droite. Il n’en est rien. Le clan sarkozy n’est qu’une variante de l’extrême-droite plus ou moins liée à la maffia. Il n’est que de voir les gens qui le compose. Ils ont eu tous plus ou moins à une époque ou a une autre d’étroits contacts avec des milieux plus ou moins occultes qui complotèrent contre la république. Pendant les évènements de 68, on fit venir Charles à Levallois. Il y vint accompagné par une cohorte d’individus à la gâchette facile, tous originaires de Marseille. Ils occupèrent un hôtel de Levallois et on ne sait toujours pas qui paya le note.
Ils s’illustrèrent notamment à lâchant des rafales sur les cheminots de Saint-Lazare. Le sieur Pasqua à d’autres "exploits" à son actif. C’est lui le créateur des fameux comités de défense de la république et du service d’action civique dont les membres s’en prenaient aux adhérents de la CGT et du parti communiste en particulier. L’ancien vrp de ricard est incontestablement un fasciste bon teint. Ses relations avec Chirac, qui, lui aussi, à baigné dans les complots et les embrouilles de toutes sortee, sont de notoriété publique. Comme le dit le dicton : "Qui se ressemble s’assemble."
Le clan sarkozy compte aujourd’hui un complice de taille, ou plutôt deux car l’épouse est digne du mari. Il s’agit du couple Balkany qui règne sans partage sur Levallois. Monsieur Balkany accompagne souvent le chef de l’état dans ses pérégrinations mondiales. Madame Balkani drive le fils du père qu’elle pare de toutes les vertus !
Voilà qui sont les gens qui président aujourd’hui aux destinées du pays. Toute la société française est polluée par ces individus qui déifient l’argent. Madame Balkany du reste ne s’en cache pas. Au conseil général des hauts de seine, elle a déclaré sans rire : "Dans le 92, nous sommes assis sur un tas d’or !". Et toute l’engeance sarkozienne veille au pied du tas en question.
Il est grand temps de mettre hors d’état de nuire des gens dont l’unique souci est de profiter des bienfaits que leur prodigue le système en place. Et ils ne s’en privent pas ... Ils sont, en outre, les serviteurs zélés d’un système à bout de souffle. Il faut se rendre à l’évidence : la capitalisme a fait son temps !
,






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite