Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

BRESIL L’extradition de Cesare Battisti de nouveau jugée

de : ELLE
jeudi 12 novembre 2009 - 10h06 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 57.4 ko

La Cour suprême brésilienne reprend l’examen de la demande d’extradition par l’Italie de l’ancien militant d’extrême-gauche. Son avocat se dit "inquiet" pour "Battisti, dernier trophée politique des années sombres de l’Italie".

Le Brésil a accordé le statut de réfugié politique à l’ancien activiste Cesare Battisti (Reuters)

La Cour suprême du Brésil doit reprendre jeudi 12 novembre l’examen de la demande italienne d’extradition de l’ancien militant d’extrême-gauche italien Cesare Battisti, 54 ans, accusé de quatre meurtres dans son pays dans les années 1970. Le 11 septembre dernier, la Cour suprême avait suspendu l’examen du dossier, alors que sur neuf juges, quatre avaient déjà voté pour l’extradition et trois contre.

Le ministre brésilien de la Justice, Tarso Genro, a accordé en janvier dernier le statut de réfugié politique à l’ancien membre des "Prolétaires armés pour le communisme" (PAC) qui a toujours nié être l’auteur des meurtres. Le gouvernement italien réclame à la Cour suprême d’annuler le statut de réfugié politique de Cesare Battisti pour qu’il purge sa peine de prison dans la péninsule où il a été condamné à la perpétuité par contumace.

La nouvelle décision de la Cour "va ouvrir un précédent pour les droits de l’Homme dans le monde", a déclaré l’avocat de Battisti, Luis Roberto Barroso. "Nous sommes inquiets du fait que le Brésil s’éloigne de sa tradition humanitaire et soit le premier pays du monde qui invalide un statut de réfugié", a-t-il ajouté. "Battisti est devenu le dernier trophée politique des années sombres de l’Italie. Pour le gouvernement de Silvio Berlusconi, mal en point politiquement et qui jouit d’un grand soutien de l’extrême droite, exhiber un communiste condamné à perpétuité est un triomphe politique", a souligné l’avocat qui considère son client comme "un homme mort" s’il est extradé.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actu...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Traduction de la lettre de Battisti à Lula
17 novembre 2009 - 23h27 - Posté par FanFan

Traduction réalisée par FanFan
http://reactionashow.blogspot.com

Carte ouverte à
LUÍS INÁCIO LULA DA SILVA
Président de la République Fédérale du Brésil.
Suprême magistrat de la nation Brésilienne
au peuple Brésilien

“Trente ans changent beaucoup de choses dans la vie d’un homme, et parfois font une vie entière” (L’homme révolté – Albert Camus)

Si nous regardons un peu notre passé d’un point de vue historique, combien d’entre nous peuvent sincèrement dire qu’ils n’ont jamais désiré proclamer la propre humanité, la déployer dans tous ses aspects en une grande liberté. Peu, très peu, sont les hommes et les femmes de ma génération qui n’ont pas rêver d’un monde différent, plus juste.
Cependant, fréquemment, par pure curiosité ou par les circonstances, seulement certains décidèrent de se lancer dans la lutte en sacrifiant sa propre vie.
Mon histoire personnel est suffisamment connue pour ne revenir de nouveau sur les raisons qui m’ont conduit à la lutte armée. Je sais seulement que nous étions des milliers, et que certains moururent, d’autres sont prisonniers, et beaucoup sont exilés.
Nous savions que cela pouvait se terminer ainsi. Combien furent ils les exemples de révolution qui ont échoué et que l’histoire nous avait déjà raconté ? Même ainsi, nous avons recommencé, nous nous sommes trompé et même avons perdu. Pas tout ! Les rêves continuent.
Nombreuses conquêtes sociales, dont profitent aujourd’hui les italiens, furent conquises grâce au sang versé par ces compagnons de l’utopie. Je suis le fruit de ces années 70, comme beaucoup d’autres ici au Brésil, notamment beaucoup de compagnons qui aujourd’hui sont responsables du destin du peuple brésilien. En vérité, je n’ai rien perdu car je n’ai pas lutté pour quelque chose que je pouvais emporter avec moi. Mais maintenant, détenu, ici au Brésil, je ne peux accepter l’humiliation d’être traité comme un criminel de droit commun.
Pour cela, face à la surprenante obstination de certains juges du Suprême Tribunal Fédéral qui ne veulent pas voir ce qu’était vraiment l’Italie des années 70 ; qui nient l’intention de mes actes ; qui fermèrent les yeux face à l’absence totale de preuves techniques à mon encontre en référence aux 4 homicides qui me sont attribués ; qui ne reconnaissent pas les failles de mon procès, la prescription, et qui savent les autres empêchement à mon extradition.
Plus que tout, il est surprenant et absurde, que l’Italie m’ait condamné pour activisme politique et au Brésil, certains n’ont pas peur de m’extrader sous prétexte d’une implication pour un crime commun. C’est absurde, principalement pour avoir reçu du gouvernement Brésilien la condition de réfugié politique, décision pour laquelle je serai à jamais reconnaissant.
Face aux énormes difficultés de gagner cette bataille contre le puissant gouvernement italien, qui utilisa tous les arguments, les outils et les armes, il ne me reste pas d’autres solutions aujourd’hui que de débuter une “GRÈVE DE LA FAIM TOTALE” pour que me soient accordés les droits attribués au statut de réfugié et prisonnier politique. J’espère par cet acte de désespoir, empêcher cette extradition qui équivaut pour moi à une peine de mort.

J’ai toujours lutté pour la vie et s’il faut mourir j’y suis prêt mais jamais dans les mains de mes tortionnaires. Ici, dans ce pays, au Brésil, je continuerai ma lutte jusqu’à la fin, et bien que fatigué, jamais je ne vais abandonner de lutter pour la vérité. La vérité que certains refusent de voir. Il est le pire des aveugles, celui qui refuse de voir.
Je termine cette lettre, en remerciant les compagnons qui depuis le début de ma lutte ne m’ont jamais abandonné, et de la même forme, je remercie ceux qui sont arrivés dernièrement, mais qui ont autant d’importance que ceux qui sont à mes cotés depuis le tout début. A vous, mes sincères remerciements. Comme ultime suggestion, je vous recommande de continuer à lutter pour vos idéaux, pour vos convictions. Cela vaut la peine !
J’espère que l’héritage de ceux qui sont tombés sur le champ de bataille ne soit pas vain. Nous pouvons perdre une bataille mais je reste convaincu que la victoire de cette guerre est réservé à ceux qui luttent pour la généreuse cause de la justice et de la liberté.
Je rend ma vie entre les mains de votre Excellence et celles du peuple brésilien.
Brasília, 13 novembre 2009
Cesare Battisti







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite