Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

L’extrême-droite fait vaciller à Lyon une expo sur des sans-papiers

de : Bib
jeudi 24 septembre 2009 - 18h52 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

24/09/2009 L’extrême-droite fait vaciller à Lyon une expo sur des sans-papiers

Planche 01 copie SOCIÉTÉ - L’exposition "Les Chiffres ont un visage" était accrochée depuis une dizaine de jours à la bibliothèque du 4e arrondissement de Lyon. Le vernissage devait avoir lieu ce soir, avec la projection d’un film, et un débat sur le sujet. Mais hier, tout a été annulé. La salle d’exposition a été fermée au public. Motif : le travail du photographe Bertrand Gaudillère, du collectif Item, serait trop "militant", "pas assez neutre" pour avoir sa place dans une bibliothèque municipale. De fait, Bertrand Gaudillère est un photographe militant. Le travail qu’il mène auprès de sans-papiers l’est aussi. Sans ambiguïté aucune. Et sans qu’il ne s’en soit jamais caché. Pourquoi alors cette annulation de dernière minute ? Hier, toute la journée, la bibliothèque et la mairie du 4è arrondissement ont reçu des plaintes "d’habitants", furieux de cette exposition prenant la défense des sans-papiers. Des appels initiés par les Jeunes Identitaires Lyonnais, groupuscule d’extrême-droite qui évolue dans la mouvance du Bloc identitaire (1). Quelques heures avant les plaintes, dans la nuit, ces "Identitaires" appelaient sur leur site les militants à harceler la bibliothèque et la mairie, pour faire annuler cette expo. Le piège aura fonctionné durant 24 heures. Dans l’après-midi, Patrick Bazin, directeur de la bibliothèque municipale de Lyon, décidait de rouvrir l’expo et de rétablir le vernissage…

"Il y a des soucis sur cette exposition." (…) "C’est sur la bonne voix d’être annulé". (…) "On a déjà reçu un mail qui est remonté". Les Jeunes Identitaires Lyonnais ont mis en ligne la bande son de leur trophée de guerre : un coup de fil à la bibliothèque du 4e arrondissement où l’un d’entre eux s’est fait passer pour un administré choqué par l’exposition et demandant son annulation. En face, l’employé, le rassure, lui explique que l’expo qui pose "soucis" va de toute façon être annulée.

Bertrand Gaudillère, le photographe, a en effet été informé de l’annulation de son vernissage dans la journée de mercredi. "Un gars de la bibliothèque m’a appelé, raconte-t-il. Il m’a expliqué que mon travail était trop engagé et trop militant pour avoir sa place dans une bibliothèque. Apparemment, cela aurait pu passer si j’enlevais les textes qui allaient avec les photos." Le photographe est atterré. Et surpris. L’exposition est prévue depuis le mois de juin, accrochée depuis une dizaine de jours. "Si, dès le départ, on m’avait dit que mon travail était trop engagé pour être accroché dans une bibliothèque, je l’aurais compris. Mais, là, cela ne veut rien dire". Bertrand Gaudillère aurait aimé une explication claire.

Patrick Bazin, le directeur de la bibliothèque municipale de Lyon, explique avoir été alerté mercredi matin sur les "questionnements posés en interne" par cette exposition et ce débat. Il n’a jamais soupçonné "une seule seconde" que ces problématiques aient pues être soufflées par des pressions déguisées d’un groupuscule d’extrême-droite. Et, de toute façon, assume. "Effectivement, ce débat, tel qu’il était organisé, ne respectait pas notre devoir de pluralisme. Je ne veux pas que la bibliothèque municipale soit perçue comme un lieu de militance" (…) "Je n’ai rien contre les sans-papiers, ni contre ceux qui les défendent, mais je crois que nous devons, dans notre mission de service public, être soucieux d’un certain équilibre".

Position politique partagée par les élus concernés. A la mairie du 4è arrondissement, on tente d’expliquer que le problème n’est pas lié aux photos de Bertrand Gaudilllère mais au débat organisé ce jeudi soir à l’occasion du vernissage. "Il y avait deux problèmes. Un problème de déséquilibre du débat. N’étaient invités que des personnes qui défendaient la même position. Le second problème est lié à la présence de sans-papiers à ce débat. Est-ce qu’une bibliothèque peut réellement accueillir des personnes qui sont hors-la-loi et pour qui être là pour représenter un risque ?", explique Dominique Bolliet, le maire socialiste de la mairie du 4è arrondissement. Il parle de la nécessaire "neutralité". Les mots sonnent curieusement dans la bouche d’un élu socialiste dont la mairie organise des parrainages républicains. D’autant que les deux arguments exposés sont les mêmes que dans le post des Identitaires. "Non seulement cette exposition a une orientation politique assumée mais en plus elle est illégale", écrivent les militants du groupuscule pour justifier leur opération de lobbying.

Les Identitaires sont des habitués de ce genre de pressions en sous-marins. Ils utilisent notamment ce procédé pour tenter de faire annuler des concerts de raps. La plupart du temps, ils échouent.

Alice Géraud

(1) La mouvance "Identitaire" est née de la dissolution d’Unité radicale, groupe d’extrême-droite ont était issu Maxime Brunerie, auteur de la tentative d’attentat contre Jacques Chirac lors du défilé du 14 juillet 2002. Les Identitaires sont des militants ultra-nationalistes, spécialistes du lobbying et des actions violentes.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
L’extrême-droite fait vaciller à Lyon une expo sur des sans-papiers
24 septembre 2009 - 19h15

DANGER : en période de crise et en l’absence d’alternative crédible, la PESTE BRUNE redresse la tête !



L’extrême-droite fait vaciller à Lyon une expo sur des sans-papiers
24 septembre 2009 - 22h33

4°arrondissement.....LA CROIX-ROUSSE.......

Un symbole,celui des CANUTS ! Et c’est là que des fachos déversent leur haine ?

Je suis sur que mes Cdes Lyonnais ne laisseront pas faire !

Le Reboursier



L’extrême-droite fait vaciller à Lyon une expo sur des sans-papiers
25 septembre 2009 - 08h40

Dominique Bolliet mange sa soupe tranquille car la soupe il connaît.



L’extrême-droite fait vaciller à Lyon une expo sur des sans-papiers
25 septembre 2009 - 09h03

Amende honorable : aux dernières nouvelles Dominique Bolliet a fait rouvrir l’expo !







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite