Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Parlement Européen : à quand une liste pour la dissolution de l’UE ?

de : Luis Gonzalez-Mestres
jeudi 5 février 2009 - 15h06 - Signaler aux modérateurs
17 commentaires

Les "alternatives" ne manquent pas en ce moment, à l’approche des prochaines élections européennes. Il s’agit de rassemblements qui se présentent comme étant "de la vraie gauche" ou "anticapitalistes". Mais qui ira jusqu’à mettre en cause l’existence même de l’Union Européenne ? A ce jour, ceux qui osent le faire clairement sont peu nombreux. C’est pourtant, à mon sens, le véritable problème de fond et la première urgence. Sous l’actuel système économique et social, la "construction européenne" ne pourra qu’empirer les choses.

 
Lire les classiques du mouvement ouvrier serait, semble-t-il, "démodé". Mais il est intéressant de réfléchir, par exemple, à la portée de la théorie dite "du maillon faible". Les stratèges des multinationales et des lobbies financiers l’ont certainement étudiée, qui s’emploient à mettre en place des grands ensembles géopolitiques verrouillés. Il s’agit notamment d’une politique de concentration du pouvoir qui, comme la mondialisation elle-même, vise à rendre vaine toute tentative populaire de changer le système en place.

L’Union Européenne (UE) est un dispositif de cette nature, et de ce fait il ne me semble pas que l’on puisse valablement proposer aux citoyens de "les défendre" dans le cadre du Parlement Européen et de l’UE. C’est pourquoi je ne suis pas convaincu par les programmes qui circulent en ce moment à la "gauche de la gauche" et dont aucun, sauf méprise de ma part, n’envisage de demander la dissolution de l’Union Européenne.

De surcroît, la mise en place d’un méga-Etat européen revient à nous embrigader au sein d’une superpuissance impérialiste, plus peuplée que les Etats-Unis et disposant potentiellement de plus de moyens. Peut-on décemment accepter une telle opération, en se bornant à lui ajouter des étiquettes du genre "sociale", "des citoyens", "des travailleurs", etc... ?

 
Ces motivations étaient déjà présentes dans la création, il y a quelques années, du collectif "Sortir de l’Europe" : http://sortirdeleurope.free.fr/. La présentation d’une liste avec ce titre avait été envisagée pour les élections européennes de 2004. Mais que faut-il faire à présent ?

Merci de vos réflexions.

 
Luis Gonzalez-Mestres

sortirdeleurope@free.fr


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Parlement Européen : à quand une liste pour la dissolution de l’UE ?
5 février 2009 - 15h35 - Posté par HB

Par rapport à l’Europe, cela fait un moment qu’on tourne en rond.

Sarkozy a même pu se permettre de faire passer en France le Traité de Lisbonne sans référendum. C’est vrai qu’il y a un sérieux problème.



Parlement Européen : à quand une liste pour la dissolution de l’UE ?
5 février 2009 - 15h54 - Posté par

Le comportement du monde politique dans l’affaire du Traité de Lisbonne a été infecte.

Mais déjà, en mai 2007 lorsque médias et politiques parlaient du voyage de Sarkozy à Malte, ils ont "oublié" de signaler la nomination de la fille du président de Bolloré Télécom à un ministère comme celui de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche dont le rôle s’est avéré essentiel par la suite.


Parlement Européen : à quand une liste pour la dissolution de l’UE ?
5 février 2009 - 16h08 - Posté par

Puisqu’on parle de classiques du mouvement ouvrier, il serait également utile de ne pas oublier leur dénonciation de certains styles de propagande consistant à ramener le débat à un économicisme au raz de paquerettes et à ne plus dénoncer le système lui-même et son fonctionnement. C’est ce qui se fait très souvent à l’heure actuelle.

De ce point de vue, il est indispensable de dénoncer le rôle de l’Union Européenne dans la stratégie du capitalisme et de l’impérialisme.


Parlement Européen : à quand une liste pour la dissolution de l’UE ?
6 février 2009 - 16h09 - Posté par

Du point de vue du mouvement ouvrier, cautionner le remplacement d’un ensemble d’Etats capitalistes et impérialistes par un grand Etat impérialiste plus fort et centralisé que tous réunis serait de la folie suicidaire. C’est pourtant ce que font "nos gauches".

Sortir de l’Union Européenne serait une bonne chose. La dissoudre, mieux encore.


Parlement Européen : à quand une liste pour la dissolution de l’UE ?
5 février 2009 - 15h50

L’Union Européenne est devenue l’arme la plus efficace des capitalistes contre les droits des travailleurs. Et à quand l’entrée d’Israël dans l’UE ?



Parlement Européen : à quand une liste pour la dissolution de l’UE ?
5 février 2009 - 16h49 - Posté par

Elle a déjà mis un pied, je crois.


D’accord pour supprimer l’Union Européenne
6 février 2009 - 16h02

L’Union Européenne ne nous a apporté que des catastrophes : privatisation du secteur public, casse du droit du travail, délocalisations et chômage, dumping social...

VIVEMENT, SI ON POUVAIT EN SORTIR, ET MIEUX ENCORE, LA SUPPRIMER !



D’accord pour supprimer l’Union Européenne
7 février 2009 - 18h59 - Posté par

Si on ne quitte pas très vite l’Union Européenne, l’ensemble de nos acquis de la Libération auront disparu dans quelques années. Les politiques qui prétendent le contraire se moquent de nous.


Parlement Européen : à quand une liste pour la dissolution de l’UE ?
8 février 2009 - 20h22 - Posté par Klakmuch

J’ai toujours pensé que la construction dite européenne était quelque chose qui allait contre le progrès des idées de gauche. Pour moi, au départ, après la reprise en main par les états-uniens des dérives possibles communistes en Europe de l’Ouest en 1947 avec le plan Marshall (ayant entraîné l’éviction des communistes du gouvernement, la création financée par la CIA du syndicat FO pour contrer la CGT, etc...) la reprise en main par la droite de tout ce qu’elle avait perdu à cause de la guerre par ses multiples compromissions avec l’ennemi hitlérien s’est effectuée sur le thème d’une construction capitaliste commune de la France et de l’Allemagne (Communauté Européenne de Défense, Communauté Charbon-Acier) jusqu’au traité de Rome créant cette communauté avec 6 nations participantes, France Allemagne Italie, Bénélux. Et cette communauté s’est élargie tant géographiquement que politiquement et qu’économiquement au fur et à mesure de la reprise en main capitaliste des grandes réformes d’après guerre.
On a vu où on en était arrivé avec le fameux traité de Lisbonne, qui nous promet une UE qui sera complètement bloquée dans la mouvance capitaliste, et dont on ne pourra plus sortir, car toutes les modifs intéressant la vraie gauche française seront systématiquement refusées par une ou plusieurs nations participantes.
On nous dit que lorsqu’il le faut, cette UE est capable de se moquer des serments établis par les traités signés par tous les chefs de gouvernement, comme l’ont montré toutes les entorses effecutées pour freiner les catastrophes attendues par la déroute financière actuelle du monde capitaliste. Mais quand il s’agira de s’intéresser au monde du travail et des biens publics, là les traités seront appliqués à la lettre.
Par sa construction initiale même, par ses objectifs implicites dès ses débuts, la construction européenne est une entité où les valeurs de gauche ne pourront jamais trouver une majorité pour les imposer pour tous. Pour une véritable rupture à gauche, il n’y a pas d’issue si ce n’est la porte de sortie de l’UE
Klakmuch



Parlement Européen : à quand une liste pour la dissolution de l’UE ?
9 février 2009 - 15h16 - Posté par Gabrielle

Laissez le peuple choisir !

Le processus de rédaction et de mise en œuvre de la Constitution Européenne est supposé être accompli avant les élections européennes de Juin 2009.

Cependant, ce processus de devrait pas pouvoir aller de l’avant sans la participation et l’accord préalable des peuples européens. Le prochain traité européen ne doit pas être mis en place sans demander leur avis aux citoyens !

X09.eu a donc pour but de récolter des signatures aux quatre coins de l’Union européenne afin d’assurer qu’un Référendum soit organisé sur le nouveau traité.

L’adoption d’une telle Constitution constituerait donc un abandon quasi-total de souveraineté. En effet, la souveraineté sur la France ne serait plus exercée par le peuple français, mais par l’ensemble des peuples de l’Union européenne.

plus d’info et pétition : http://x09.eu/fr/home/



Voici la seule liste pour la dissolution de l’UE :
17 février 2009 - 12h30 - Posté par perlikov

Assez de palabres,

L’UE a été créée par et pour le capital, ses seuls objectifs sont l’exploitation des peuples pour le profit des parasites actionnaires, les pseudo-listes "Front de Gauche Européen ( pcf-pg-alternatifs " ou NPA-LO-POI ( ancien PT) sont pour une europe "sociale" : traduction= Aménagement du capitalisme ou moralisation de celui-ci, donc tromperie des électeurs, accord de sommets entre organes politiciens,

Par contre,

Après le Comité National du 7 février 2009 :

COMMUNISTES de Rolande PERLICAN s’engage dans la bataille des européennes dans les 7 circonscriptions de métropoles, se seront les seules listes réellement "COMMUNISTES" dont les candidats et les candidates défendrons l’idée du démantélement de l’UE et du capitalisme pour construire la société réellement socialiste dont les peuples ont besoin, sur la base saine de la dictature du prolétariat période transitoire indispensable à la mise à mort de la dictature bourgeoise.

Amicalement,

perlikov.

Jugez sur pièce sur http://www.sitecommunistes.org/



Parlement Européen : à quand une liste pour la dissolution de l’UE ?
20 février 2009 - 08h55 - Posté par BD

Il faut se renseigner un peu mieux ou être plus objectif mais il existe un seul parti qui revendique la rupture avec l’Union Européenne c’est le Parti Ouvrier Indépendant. L’élément central de sa politique est la sortie de l’UE et l’axe de ses combats unitaires est de soutenir ou d’aider tout pas en avant vers cette rupture. Les autres partis veulent aménager l’UE ou une autre UE sans en sortir.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
Les vieux fourneaux repartent en lutte
vendredi 22 octobre
de reporterre
Corrélation et Bavardagealité
vendredi 22 octobre
de François GÉRALD
La Fabrique des fake news
vendredi 22 octobre
de François GÉRALD
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite