Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Grèce, 1er acte d’une crise majeure en Europe

de : Copas
lundi 8 décembre 2008 - 20h54 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 88.4 ko

de Copas

Les évènements courent encore plus vite que ce qu’on pouvait penser.

Nous savions que la crise économique provoquerait des explosions majeures en Europe, sans trop savoir dans quels états et avec quel détonateur.

Depuis maintenant une dizaine d’années des mouvements massifs parmi les travailleurs et la jeunesse ont montré une re-mobilisation sociale considérable en Europe, avec plus souvent de défaites que de succès. Quand on fait le compte de ces précurseurs on est impressionné par leur nombre, leur densité , de la Slovénie à la France, de l’Allemagne à la Grande Bretagne.

Rien que ces dernières semaines plusieurs très gros mouvements ont secoué l’Europe, rassemblant des dizaines et des centaines de milliers de jeunes et de travailleurs : Italie, Espagne, Portugal, Irlande (ce week end).

La recomposition politique de la gauche en Europe s’accompagne d’une poussée vers la gauche qui fait des vagues, mais ne se dément pas, autre indice d’une re-mobilisation politique évidente dans une partie des travailleurs et la jeunesse.

Cette recomposition se fait dans la douleur, des ruptures sur la gauche de la social-démocratie se produisent, des partis implosent, d’autres renaissent, ou apparaissent.

Cette re-composition se fait maintenant dans le feu d’une crise sans précédent depuis 1929.

Il nous faut hâter le pas.

PNG - 5.3 ko

Le feu continu des agressions ultra-libérales en Europe se conjugue maintenant avec une crise économique majeure du capitalisme, ce qui fait le caractère explosif de la situation en Europe est ce double aspect , plus le tous contre tous qui prévaut au concret et au réel dans les politiques de l’UE, désastrant des états-nations entiers qui composent le sous contient européen .

La Grèce est le premier état à craquer et il faudra toute notre solidarité et une pression importante sur la Grèce et l’UE pour que ça ne tourne à un bain de sang de la part d’un régime qui choisira la solution policière plutôt

Ce qui se passe en Grèce est d’une nature beaucoup plus explosive que les émeutes de 2005 en France. beaucoup plus large, beaucoup plus politique dans un contexte de révolte sociale larvée préalable.

La cadre existe donc pour que les choses explosent completement :

1) La majorité de droite n’a qu’une voix de majorité, en risque énorme d’instabilité politique.

2) La police n’est pas justifiée, dans son meurtre, par le gouvernement, dans une grande partie des médias et évidemment dans le camp populaire.

3) La crise économique et sociale tend à l’extreme la situation.

4) Une partie de la jeunesse, révoltée, est prête à affronter les forces de l’état.

5) La gauche révolutionnaire, du KKE à la coalition d’extrême gauche Syriza appellent correctement à la mobilisation et à la grève générale (ces deux courants ont progressé aux dernières élections).

6) les confédérations syndicales appellent à la grève générale.

En haut il y a eut des hésitations ce week end sur ce qu’il convenait de faire (répression ? pas répression ?) , en bas des vents de colère et de rage où se disputent des rancœurs immenses sur la brutalité de l’état et l’accablement dû à l’échec global du capitalisme à améliorer le sort de la population .

Le choix d’aujourd’hui du gouvernement de durcir le ton, les dérapages policiers de plus en plus nombreux, les manifestations spontanées ne rassemblant pas que des jeunes, l’extension des affrontements, précipite la crise.

Le gouvernement grec choisit le terrain de la déflagration.

L’attitude de la classe ouvrière, des travailleurs et des chômeurs, va être déterminante.

Si commence un mouvement de grève massif et d’occupation des secteurs essentiels de l’économie (ports, transports, énergie, usines, fonction publique, etc) la situation tournera à un mai 68 massif dont l’impact serait colossal en Europe tant les enjeux ont changé par rapport à ce qui s’est passé il y a 40 ans.

La situation grecque est d’une extrême gravité.

C’est le premier acte d’une crise majeure en Europe qui risque de connaitre d’autres épisodes crescendo.

Chacun doit se le tenir pour dit.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Grèce, 1er acte d’une crise majeure en Europe
8 décembre 2008 - 21h56 - Posté par Carland

En tout cas tous les éléments semblent réunis pour au minimum un conflit très dur ! La manif de mercredi qui était annoncée depuis plusieurs jour sera décisive.



Grèce, 1er acte d’une crise majeure en Europe
8 décembre 2008 - 21h57 - Posté par ricazerty

En 2005, lors de notre refus par référendum de la constitution européenne, les grecs nous ont clairement répondu que notre "non" était le leur aussi.
Faisons leur savoir aujourd’hui que leur colère est aussi la notre et, mieux, emboitons leur le pas !



Grèce, 1er acte d’une crise majeure en Europe
8 décembre 2008 - 22h12 - Posté par ux

D’accord globalement avec cette analyse sauf sur 1 point important : les composantes les plus avancées et les plus offensifs dans le mouvement actuel sont les groupes anarchistes, qui, en Grèce, ont accumulé une longue tradition de confrontation avec la police et d’action directe (récemment avec des opération de réquisition/redistribution de biens dans les supermarchés).

Aujourd’hui, c’est avant tout un soulèvement général de la jeunesse, soutenu par une bonne partie de la population travailleuse du pays, à commencer par les professions de l’enseignement.

La moindre petite ville avec un lycée est le théâtre de manifs, de mobilisation des jeunes scolarisés, contre la police, avec des attaques systématiques de commissariats.

Il est certain que ce n’est qu’un début.

Mardi, c’est l’enterrement du jeune assassiné : c’est l’occasion d’une gigantesque manifestation de deuil et de colère, à Athènes et partout dans le pays. Lycéeens, étudiants, profs, retraités, chômeurs, salariés... ils/elles sont là pour rendre hommage et exprimer leur refus de cet ordre capitaliste et policier.

Mercredi : grève générale appelée par une impressionnant arc de forces sociales et politiques.

Jeudi, Vendredi ???

Décembre 2008 en Grèce : l’Insurrection qui vient...



Grèce, 1er acte d’une crise majeure en Europe
9 décembre 2008 - 01h38

J’espère que le peuple grec ne va pas encore payer :

Je ne sais pas si on aura une révolution demain en Europe. Par contre le risque est grand du scénario suivant, s’il ne se déclare pas en France un mouvement social très fort. . La déclaration plate et sans forme du Pge dans la situation folle que nous vivons parait absolument surréaliste....

On n’a jamais vécu cette situation dans l’histoire, Quoiqu’on en dise.
L’histoire ne se répète jamais ! Tout va peut être se jouer en Europe autour du couple des frères ennemis impérialistes Franco Allemand et de leur peuples, et des capacités de la chine et de la russie à neutraliser l’europe.

Si la France ne bouge pas dans les deux ans par un mouvement massif et populaire on risque dans les années qui viennent une balkanisation de l’Europe.

Des régimes ultradroitiers en italie en espagne, et d’autres néo-fascites aux marches de l’empire impérialiste européen : hongrie Grèce,
Et satellites de l’éternel monde libre, France-Allemagne-Angleterre avec des peuples un peu mieux nourris que les autres, et un petit peu plus libres, et avec un beau PGE.

Si ça dérape ainsi, les guerres régionales intenses et intestines dans un chaos mondial bien organisé pourront ainsi se réaliser au grand profit des uS, contre les révolutions , et contre un soi disant despotisme asiatique de la Chine et de la Russie. Il n’y aurait pas alors de guerre mondiale à proprement dit mais une guerre de cent ans ainsi que nous l’a promis bush.

La responsabilité MORALE des politiciens en tout genre du style PGe devant de tels enjeux sera engagée s’ils n’appellent pas à des mouvement sociaux forts en France et en Allemagne.



Grèce, 1er acte d’une crise majeure en Europe
9 décembre 2008 - 14h57

Copas...Nous sommes d’accord sur la situation explosive en Europe,surtout dans l’"arc méditerranéen".La jeunesse étudiante, n’ayant plus d’avenir ,est obligé de se politiser et de prendre conscience que le capitalisme est en train de "bousiller" son avenir .Le rôle des communistes aujourd’hui est de rester mobiliser auprès d’elle pour contrer le discours des "socialos" comme le Pasok qui ne sont là que pour empêcher la révolution socialiste véritable .

Le renouveau révolutionnaire est accélèré car le capitalisme est aux abois et ne peut réajuster le tir économique comme du temps de Roosevelt .Obama,embourbé dans les guerres d’Irak et d’Afghanistan,n’aura pas les moyens de faire comme Roosevelt pour sauver le capitalisme,sa popularité actuelle d’ailleurs commence à décliner vu les promotions de dirigeants bourgeois qui l’entourent .La jeunesse américaine risque de faire comme la jeunesse grecque dans peu de temps .Quand à la jeunesse française elle peut se mettre en lutte plus rapidement que prévu puisqu’elle subit les mêmes effets désastreux pour son avenir que la jeunesse grecque.

les communistes qui s’interrogent sur l’avenir historique de leur parti comme Hue,Gayssot et autres élus opportunistes devraient vite réflèchir que le communisme est plus que jamais à l’ordre du jour.L’histoire sans cesse corrige les opportunismes du moment et les échecs sont toujours le non respect de la logique historique du développement de l’humanité.Relire le Manifeste en ces temps de luttes sociales intenses permet de remettre lers idées justes en place pour une action révolutionnaire efficace et victorieuse.

Copas ...Tu as raison le capitalisme ne peut freiner le Tsunami social qui va l’enterrer par force 8 ou 9.Restons en vie pour voir cela ...Enfin on pourra venger les communards de 1871...

Amitiés ....Bernard SARTON,section d’Aubagne







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite