Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

EDVIGE et les pratiques de fichage au quotidien

de : Luis Gonzalez-Mestres
jeudi 2 octobre 2008 - 10h15 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 21.6 ko

de Luis Gonzalez-Mestres

A ce jour, le gouvernement garde le silence sur la question d’un éventuel retrait du décret 2008-632 portant création d’EDVIGE. Mais un incident récent signalé par le Conseil Régional Rhône-Alpes semble mettre en évidence des aspects inquiétants de la pratique actuelle des Renseignements Généraux. Notamment, sur le fichage des pratiques religieuses et sur le fait que, d’après l’auteur de la démarche, il ne s’agissait pas d’informer le gouvernement mais des instances de compétence locale.

D’après un communiqué du 1er octobre sur le site du Conseil Régional Rhône-Alpes, la Direction des Ressources Humaines de la Région Rhône-Alpes a reçu le 16 septembre dernier, en provenance d’un agent de la Sous-Direction de l’Information Générale (SDIG) de la Direction Départementale de la Sécurité Publique du Rhône (DDSP, anciennement les Renseignements Généraux), un courrier électronique avec cette teneur :

« Auriez-vous l’amabilité de m’indiquer si parmi votre personnel, vous avez des agents de confession autre que chrétienne. Dans l’affirmative pouvez vous me dire si certains d’entre eux ont demandé des aménagements d’horaires ou de service pour pratiquer leur religion. Cette étude est faite à la demande des maires de France. Merci de me répondre par mail. Cordialement. »

D’abord, l’auteur du message ne cherche pas à savoir uniquement si des aménagements d’horaires ont eu lieu pour des raisons liées à des pratiques religieuses. Il demande d’emblée : « Auriez-vous l’amabilité de m’indiquer si parmi votre personnel, vous avez des agents de confession autre que chrétienne ». Ensuite, il se prévaut d’une demande émanant « des maires de France ». Il s’agirait donc d’informer, non pas le gouvernement, mais les représentants de l’Etat au sens large, ouvrant ainsi la voie à une très large circulation des données.

Enfin, comme le souligne le communiqué diffusé par la Région Rhône-Alpes, qui déclare ne pas avoir été la seule collectivité destinataire de ce type de questions, il s’agit d’une pression incitant les administrations au fichage de leurs employés.

Le communiqué précise que l’Association des Maires de France a démenti toute implication de sa part.

Voici, sans doute, une illustration des pratiques qui risquent de se développer tant que le décret instaurant EDVIGE n’aura pas été retiré et qu’il n’aura pas été procédé à une remise à plat globale et transparente de la question des fichiers.

 

Luis Gonzalez-Mestres
lgm_sci@yahoo.fr
http://scientia.blog.lemonde.fr
http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com

 

Suit le communiqué de la présidence du Conseil Régional Rhône Alpes du 1er octobre :

 

http://www.rhonealpes.fr/uploads/Externe/45/PRE_FICHIER_218_1222880275.pdf

Région Rhône Alpes

Charbonnières, le 1er octobre 2008

Communiqué de presse
 

Edvige enterré ? Pas vraiment…

Les RG mènent l’enquête sur les pratiques religieuses des agents des collectivités !

 

« Auriez-vous l'amabilité de m'indiquer si parmi votre personnel, vous avez des agents de confession autre que chrétienne. Dans l'affirmative pouvez vous me dire si certains d'entre eux ont demandé des aménagements d'horaires ou de service pour pratiquer leur religion. Cette étude est faite à la demande des maires de France. Merci de me répondre par mail. Cordialement. »

Voici le mail reçu par la Direction des Ressources Humaines de la Région Rhône-Alpes, le 16 septembre dernier, en provenance d’un agent de la Sous-Direction de l’Information Générale (SDIG) de la Direction Départementale de la Sécurité Publique du Rhône (DDSP, anciennement les Renseignements Généraux). Abasourdis, les services de la Région ont recontacté la DDSP du Rhône pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’un canular. Après vérification, il s’agit bien d’une demande officielle !

La DDSP du Rhône a affirmé agir sous couvert d’une demande faite, selon elle, par l’Association des Maires de France, ce que cette dernière dément formellement. D’autres collectivités auraient également reçu les mêmes interrogations.

Cette demande remet au goût du jour le fichier Edvige, dont certaines prescriptions seraient abandonnées dans le projet de décret annoncé par le Gouvernement le 18 septembre dernier. Elle laisse supposer que la Région « ficherait » les confessions religieuses de son personnel, ce qui constituerait une pratique totalement illégale et contraire à la tradition républicaine.

Le Président de la Région Rhône-Alpes, Jean-Jack QUEYRANNE s’est adressé, le 26 septembre, à Madame Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités Territoriales et l’interroge publiquement sur cette enquête qu’il trouve choquante tant dans son principe que dans les modalités de sa mise en oeuvre.

Alors que le nouveau projet de décret est à l’étude, les Renseignements Généraux constituent leurs fichiers, mais sous couvert de quel texte de loi ? Par ailleurs, est-il nécessaire de rappeler que cette demande, qui stigmatise une religion par rapport à une autre, porte gravement atteinte aux principes de non-discrimination ?

Sur son blog, le 12 septembre dernier Jean-Jack QUEYRANNE écrivait déjà à propos d’Edvige : « Le gouvernement ne peut se contenter de retoucher le décret à la marge en invoquant les exigences de la sécurité et du travail de la police. Nous sommes bien au-delà. Edvige pratique un bien curieux mélange des genres parce qu’il contient la menace d’une société de surveillance généralisée. ».

A l’heure où, dans notre pays, les débats sur les libertés publiques et l’utilisation des données personnelles susceptibles de figurer dans les fichiers informatiques sont, à raison, particulièrement vifs, le Président de la Région Rhône-Alpes condamne cette pratique et demande au Gouvernement de clarifier sa position.

 

(fin du communiqué)


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
EDVIGE et les pratiques de fichage au quotidien
2 octobre 2008 - 11h04

ensemble tout devient possible"53%



EDVIGE et les pratiques de fichage au quotidien
2 octobre 2008 - 11h58 - Posté par

53% : rien de MOINS SÜR...

Les résultats de l’élection, le comptage des voix, etc... , ont été confiés à une boîte AMERICAINE ( rappel : il s’agit d’élections FRANCAISES, censées être contrôlées par des citoyens FRANCAIS, et non par des multinationales de la comm’).

Personne ne peut affirmer qu’au moment des présidentielles, il y avait 53% de pétainistes, d’aveugles et de naïfs dans notre pays. En dépit d’une "campagne de comm’", c’est à dire de mensonge, nourrie par l’argent - fictif ! - des banques, rondement menée.


Histoire d’un lampiste
2 octobre 2008 - 22h46

http://www.la-croix.com/afp.static/...

(...)

L’enquête interne de la police sur la demande d’un agent des anciens RG au sujet de la religion du personnel du conseil régional Rhône-Alpes a conclu à une "initiative personnelle" du policier, qui a été sanctionné d’un blâme et d’une mutation d’office, a annoncé jeudi le ministère de l’Intérieur.

"Les conclusions de l’enquête rendues ce soir (jeudi au) ministre de l’Intérieur confirment totalement qu’il s’agit d’une initiative personnelle d’un fonctionnaire de police sans avoir reçu de demande de sa hiérarchie", a déclaré à l’AFP Gérard Gachet, porte-parole du ministère.

(...)

[fin de citation]

Version officielle, donc : initiative d’un individu isolé, aucun rapport avec EDVIGE qui n’est toujours pas retiré.

Rien sur le site du Ministère de l’Intérieur à l’adresse :

http://www.interieur.gouv.fr/sectio...



De plus en plus inquiétant
3 octobre 2008 - 10h35

Il y a clairement de quoi s’inquiéter avec une affaire comme celle-ci. Voir cet article du Progrès :

http://www.leprogres.fr/infosdujour...

Avec le titre : "L’enquête sur l’islamisme radical a dérapé en Rhône-Alpes"

Tiens...

Et voici l’introduction :

"Un e-mail demandant au conseil régional de Rhône-Alpes de signaler ses salariés de confession non-chrétienne procéderait d’un dérapage. Les policiers se renseignaient sur la montée de l’islamisme radical."

(fin de citation)

Ainsi donc, ce n’était pas une enquête de routine sur les "horaires", à en croire le journal lyonnais Le Progrès, censé être bien renseigné en l’occurrence.



De plus en plus inquiétant
3 octobre 2008 - 22h09 - Posté par




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite