Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Affaire Petrella : retour à un minimum de dignité

de : orphée
jeudi 7 août 2008 - 02h00 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 46.6 ko

Signez la pétition de soutien ici

de PHILIPPE BACH

Cela commençait à sentir le roussi. L’ex-brigadiste Marina Petrella, embastillée depuis une année dans l’attente de son extradition vers l’Italie, ne pèse plus que 38 kilos. En « abandon de vie », selon les termes de ses soignants, la femme a été libérée mardi par la Cour d’appel de Versailles. Elle pourra être soignée dans la dignité, même si le décret d’extradition qui pèse sur elle reste valable, en attendant que le Conseil d’Etat français, l’instance de recours en la matière, tranche.

Le spectre des grévistes de la faim irlandais que Margaret Thatcher avait froidement laissés mourir commençait en effet à poindre. La justice française a ôté une épine du pied d’un Nicolas Sarkozy sérieusement embourbé sur ce dossier. Ainsi, selon la presse française, les autorités médicales, qui tentaient depuis plusieurs jours de sauver Mme Petrella, vivaient assez mal le comportement intrusif des policiers dans leurs locaux.

Comme pour Cesare Battisti – toujours au Brésil, pays qui ne semble finalement pas si pressé de l’extrader – ou Paolo Persichetti, extradé en 2002, ce retour des années de plomb a quelque chose de pathétique.

Le tour de vis de l’Etat français qui revient sur la doctrine Mitterrand – les activistes italiens entraînés dans la surenchère terroriste des années 1970 se voyaient offrir une voie de sortie en échange d’un renoncement à la violence – est unilatéral : on s’en prend tout de même plus souvent à des gauchistes isolés qu’à des notables de la loge P2 ou à des membres du réseau Gladio (initié par l’OTAN), qui ont pourtant bien plus tué. Il traduit une volonté revancharde d’une classe politique qui ne pardonne pas, qui refuse l’idée qu’en trente ans les gens ont changé. Cette pseudo-fermeté est hypocrite. Envoyer quasiment dans la tombe une femme qui a prouvé qu’une sortie du terrorisme est possible n’a rien de glorieux.

Et Inquiétante. Car elle voit le retour de certains aspects les plus détestables de l’histoire. On fera le parallèle avec la nostalgie coloniale que véhicule ce gouvernement, sa défense d’une identité nationale largement mythique, qui exclut et expulse là où il faudrait intégrer.

Cela donne une tournure ironique aux déclarations de Nicolas Sarkozy, avide de briller sur la scène diplomatique. Au moment où il propose ses bons offices dans le cadre de la guerre civile colombienne – par exemple en imaginant que des combattants des FARC pourraient se réfugier en France en échange de promesses de dépôt des armes –, il se propose de livrer des personnes dont on sait que leurs chances d’accéder à un procès équitable sont faibles.

Enfin, ce raidissement est de mauvais augure pour l’avenir. Il s’inscrit dans un cadre plus vaste. Celui d’un Etat qui prend ses libertés avec la démocratie et les règles de l’Etat de droit. Ou, en tous les cas, les comprend dans le cadre le plus restrictif possible. Il est toujours utile de garder cela à l’esprit à l’heure où des mesures liberticides sont en train d’être adoptées dans des démocraties qui se disent avancées mais qui marchent à reculons : fichage généralisé, en France des mal-pensants avec le fichier dit Edwige (acronyme d’Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale policier). Ou espionnage global et généralisé des échanges téléphoniques et électroniques dans des pays qu’on croyait à l’abri de ce genre de dérives, comme la Suède.

http://www.lecourrier.ch/index.php?...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Affaire Petrella : retour à un minimum de dignité
7 août 2008 - 20h07 - Posté par orphée

pardon j’ai oublié de mentionner que cet article et recopiable sous licence creative commons :
http://creativecommons.org/licenses...

paternité
pas d’utilisation commerciale
pas de modification



Affaire Petrella : retour à un minimum de dignité
9 août 2008 - 11h24 - Posté par Fabien

@ Orphée,

merci pour les précisions pour le texte.

Mais pour l’illustration, rien n’est précisé. à la base, elle m’avait été passée en début d’année (elle est datée de janvier) par les jeûneurs de mon quartier, pour utilisation éventuelle sur mon blogue. Ce que j’ai fait, comme voisin et journaliste, à l’occasion de la signification du décret d’extradition et que Bellaciao a repris. Depuis, de nouveaux visuels ont été mis en place, et je ne sais pas si celui-ci est encore utilisable.
Je n’ai pas clicheté les murs de mon quartier et ne me suis pas fait non plus envoyer les nouvelles affichettes. Si tu as besoin, les coordonnées de mes voisins sont ici.


Affaire Petrella : retour à un minimum de dignité
9 août 2008 - 11h33 - Posté par

que Bellaciao a repris

ouaaaa ! la gloire, la reconnaissance :)


Affaire Petrella : retour à un minimum de dignité
11 août 2008 - 11h36 - Posté par Fabien

Il ne s’agit ni de "gloire" ni de "reconnaissance"… n’importe quoi, d’autant que l’on peut publier ce que l’on veut, mais je n’avais pas jugé utile de proposer ce sujet.

Je demandais simplement si l’autorisation de reprendre une fois de plus l’illustration avait été demandée… dans la mesure où de nouveaux visuels existent depuis. Rien de plus.

Et je ne reste pas anonyme.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

3043 (test au 14 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite