Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Lettre ouverte au dalaï-lama

de : himalove
vendredi 11 avril 2008 - 16h30 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 47.1 ko

Lettre ouverte au dalaï-lama, à la suite de la parution, dans "Le Monde", de son discours du 6 avril, "La voie du milieu" pour le Tibet

de HIMALOVE

Monsieur Tenzin GYATSO

Le nous de majesté, dans votre bouche, au nom du peuple tibétain, est malvenu.

Vous rassemblez davantage de bourgeois blancs, à Paris, Londres, Washington, par vos propos, que de chômeurs tibétains à Lhassa, Delhi, Katmandou ou Oulan-bator.

En refusant de retourner au Tibet comme vous l’a proposé, à maintes reprises le gouvernement chinois, vous vous êtes disqualifié du jeu politique.

Et ce ne sont pas les émeutes communautaires, frôlant presque le pogrom, organisées le 10 mars 2008, à Lhassa, qui pourraient redorer le blason de votre majesté…

Vous dites : « Ces explosions de colère sont le résultat de l’angoisse mentale et physique des tibétains depuis trop longtemps refoulée et du profond ressentiment qu’ils éprouvent face à la négation du peuple tibétain ».

Soit. Mais pourquoi cette insurrection aurait-elle besoin de se soumettre à votre agenda politique, le 10 mars, date anniversaire de la révolte des grands lamas, en 1959 ; et à des directives douteuses, peut-être, écrites à New Delhi ou ailleurs ?

Les émeutiers de la faim d’Haïti ont-ils eu besoin d’une quelconque église, d’une puissance étrangère, d’un drapeau ou d’un almanach, avec le nom des martyrs, pour se révolter spontanément contre leurs oppresseurs ?

C’est la réalité même de l’insurrection tibétaine, sa spontanéité, que je remets en cause lorsque vous l’évoquez ; et sa nature.

Il n’y a pas de famine ni émeutes raciales, dans la région autonome du Tibet.

En revanche, à Dharamsala, dans ce royaume imaginaire où l’on refait le Monde, la chose est différente…

J’ai pu assister personnellement, dans la deuxième semaine de mars, à un simulacre d’insurrection, avec ses quelques centaines d’acteurs payés ou non, son public complaisant de journalistes et des milliers de badauds indiens, riant de cette dramaturgie.

On aurait dit un grand carnaval, au sens médiéval du terme. Avec ses Bons et ses Méchants.

La chose eût été distrayante s’il n’y avait pas parmi les slogans et vos mantras un message dangereux…

L’anticommunisme d’hier se mêlait à un nationalisme étroit, chauvin et religieux.

Les militants du Youth Tibetan Congres ne s’en prenaient plus aux chefs communistes mais au peuple chinois, considéré dans son ensemble, comme colonisateur.

Une partie des 100 000 réfugiés tibétains du sous-continent essaye dorénavant de fabriquer une nation avec comme élément premier, la haine du voisin.

Un chinois que pour la plupart d’entre eux, ils n’ont jamais côtoyé.

Est-ce le résultat de l’enseignement, délivré, pendant cinquante ans, par vos écoles ?

Est-ce l’influence des revivalistes hindous comme le Vishnu Hindu Parishad ou les Rashtriya Swayamsevak Sangh, actuellement au pouvoir en Himachal Pradesh ?

Ou plus simplement les conditions d’existence des tibétains, obligés de subir le cast system qui façonne ici leurs pensées ?

Si le tibétain n’est pas heureux en république populaire de Chine, il l’est encore moins en Inde ; et vous le savez très bien.

Chez le « Bhotia », né ici, plein de colère, il y a une espèce de transfert de l’objet du ressentiment.

Ne pouvant critiquer le pays hôte et leurs conditions d’accueil, il s’en prend au pays d’origine et à un ennemi mythique, la Chine.

Vous êtes responsable, avec vos curés, de ce malaise...

Pourquoi ne vous êtes vous jamais battu pour améliorer, en droit, le sort de votre communauté sur la terre indienne ?

Pourquoi des tibétains, nés en Inde ou au Népal, depuis 1959, n’ont-ils aucune citoyenneté ?

Tout juste appartiennent-ils à une caste et doivent-ils vous baiser les pieds.

Vous parlez de démocratie. Mais combien de députés dans votre gouvernement sont issus des bidonvilles de New Delhi, Katmandou ou Manali ?

Comment pouvez-vous parler des angoisses et des attentes du peuple tibétain, vivant en Chine, alors que vous êtes incapable de défendre, sur le sol indien, le droit à la dignité des tibétains pauvres ?

Il y a une imposture dans votre magistère.

La « voie du milieu » qui est un autre nom pour désigner la justice sociale vous est complètement étrangère.

Je ne vous salue pas.

HIMALOVE


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Lettre ouverte au dalaï-lama
11 avril 2008 - 20h54

Je ne vous salue pas.

Et moi non plus.

Plein les c....s de ces mises en scènes tibétaines.

Heureusement la Chine c’est pas l’Ukraine.

En plus ils arrivent presque à me faire trouver les dirigeants chinois sympas.

D’ailleurs s’il voulaient me faire plaisir ils décideraient tranquillement d’annuler les Jeux purement et simplement. Pour qu’on ne les fasse plus ch..r.

Avec les dollars qu’ils ont ça serait si simple pour eux de le faire payer aux Américains. Et ils se feraient doublement plaisir. LOL.

Là, je leur fait une... statue.

On peut rêver, non ?

G.L.



Lettre ouverte au dalaï-lama
12 avril 2008 - 10h21

ya basta les rentiers de la CIA...

himalove est un ravissement, une voie de la réflexion juste et documentée par l’expérience



Lettre ouverte au dalaï-lama
13 avril 2008 - 08h01 - Posté par Arjuna

J’ai déjà lu quelques articles de ce site nuançant la position majoritaire des médias sur le problème tibétain. Je trouve cependant que la tendance est anti-tibétaine et, si vous n’y prenez garde, elle deviendrait vite pro-chinoise, oubliant du même coup les violations, avérées, des droits de l’homme, dans tout le territoire chinois (nous ne parlons ici que de la Chine, pas du reste du monde).



Lettre ouverte au dalaï-lama
17 avril 2008 - 12h15 - Posté par himalove

Pour un communiste, la question de la nationalité est d’abord la question de la citoyenneté partagée.

Dans le milieu des tibétains en exil, cette question est éludée au profit d’une identité qui mêle étroitement le religieux et le politique.

Cette attitude est typique des communautés à caractère féodal où c’est l’allégeance au chef qui prime, en l’occurrence le dalaï-lama, plutôt que l’égalité des droits sur une terre partagée.

En Chine, le tibétain comme le han ou le ouïgour, en dehors de leur appartenance à une classe sociale, possèdent le même passeport chinois.

En Inde, le droit des personnes est plus problématique ; beaucoup de gens, nés et vivant sur le territoire, n’ont aucun état civil.

Pour en faire la demande, ils doivent montrer outre leur extrait de naissance "un certificat de caste" !!!! S’ils ne sont pas répertoriés comme caste, selon le droit indien, leur citoyenneté n’existe pas...

Exemple pratique, il faut, pour le tibétain en exil, la permission des autorités puis celle de leur seigneur pour y manifester.

Cette simple vérité est absolument tue par nos médias.

HIMALOVE






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite