Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD

de : Copas
mercredi 6 février 2008 - 21h18 - Signaler aux modérateurs
20 commentaires
JPEG - 23.8 ko

Elections au CA SNCF

Participation en légère baisse (sur les exprimés)

2003 : 62.96% 2008 : 60,18%

Exécution

cgt.......46.9 % -2.3%

sud...... 21.6 % +6.6

cfdt.......8.6 % -7.0%

fo.........7.5 % +1.1%

unsa..... 8.7 % + 1.2%

cgc...... 1.2 % +0.4%

cftc.......5.5 % +0.1

Cadres

cgt..... 21.6 % +1.5%

cfdt.....16.9 % -2.1 %

fo.........2.2 % -0,9 %

cftc.......5.8% +0.7

sud.......4.9% +0.8

unsa...37.9% -0.9%

cgc.....10.8% +0.9%

Voila voilou, globalement le CGT recule légèrement mais reste le plus gros syndicat à la SNCF, sans discussion.

SUD progresse spectaculairement,
FO moyennement (LO ?)
La CFDT s’écroule spectaculairement

JPEG - 16.3 ko

Nous avons donc là des indices démontrant une avancée de la radicalité et un recul des tendances les plus de droite.

On pouvait se demander au lendemain du mouvement des cheminots si il y avait intériorisation de la défaite parmi les travailleurs, si la reprise avait résulté d’une progression des idées de droite, si l’attitude de SUD avait été perçue comme "jusqu’au boutiste" , nous avons donc un premier indice assez spectaculaire.

La CFDT, dans le personnel d’exécution est laminée brutalement

Ces élections montrent que c’est l’inverse. A méditer profondément.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
6 février 2008 - 23h05 - Posté par Paco de Rochefort

Ci-dessous le début de la déclaration CGT Cheminots du 6/02/08 à 11 h :

« Avec 42,10 % des voix (+ 2,10 % par rapport aux élections des Comités d’Etablissement de 2006).

La CGT obtient 3 sièges d’Administrateurs salariés sur 6
en passe d’en gagner un quatrième,
dans l’attente des résultats définitifs.

Avec 42,10% tous collèges confondus, la liste des candidat(e)s présentée par la CGT à l’élection des représentants des salariés au Conseil d’Administration de la SNCF du 05 Février 2008 conforte et de loin la CGT à sa place de première organisation syndicale dans l’entreprise, loin devant la deuxième. Signe manifeste de l’adhésion à un syndicalisme d’action, porteur de propositions alternatives aux politiques socio-économiques, qui ouvre des perspectives à l’ensemble des salariés. »

Alors, même si ce n’est pas forcément contradictoire (du fait exécution/cadre) le début de l’analyse n’est pas très objectif.
Paco de Rochefort



Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
6 février 2008 - 23h47 - Posté par Copas

Effectivement j’ai pris les chiffres de deux mêmes élections.

Même si on sait qu’une élection n’est qu’une élection et que cela représente souvent une indication seulement déformée de la réalité (même si moins floue quand même que des élections politiques où la propagande de droite à table ouverte et exclusive en permanence à la télé).

Tu peux, si tu le désires, choisir un autre type d’élection pour en comparer les chiffres à celle de l’élection au CA.

Un peu comme des partis politiques peuvent choisir dans les élections passées le type de vote qu’elles désirent comparer au dernier scrutin.

Mon commentaire est parfaitement objectif pour la CGT, baisse légère pour ce type de scrutin mais organisation toujours la plus puissante largement.

Des mouvements donc relativement stables .

Ce qui est significatif est en fait ailleurs et même tant les militants de la CGT, que la CGT en tant que syndicat, doit l’analyser publiquement, objectivement plutôt que de faire du triomphalisme sur un surplace tout à fait honorable. Les faits doivent servir à progresser et à éduquer. La réalité ne doit jamais être ré-arrangée.

Une analyse doit servir à quelque chose, sinon c’est du moulin à prières.

Ce qui est donc significatif se passe donc du côté de la progression très importante de SUD et symétriquement l’écroulement de la CFDT. La CGT n’ayant ni failli ni casser des briques à main nue dans l’affaire.

Et les faits importent le plus au delà des sympathies du cœur !

Il ne s’agit pas là de faire polémique. Mais d’analyser sereinement après avoir décrit au mieux les faits bruts.

Sud a incarné l’opposition la plus résolue (à tort ou à raison) dans cette affaire et en récolte les fruits .

La CFDT a incarné l’orientation la plus molle et en récolte les fruits, même si ceux-ci sont très blets.

Ce qu’on peut en tirer c’est qu’il y a une dérive vers la "gauche" des cheminots , du moins un désir de récompenser le discours qui parait le plus fidèle possible aux intérêts des cheminots.

Et ce constat n’est pas anodin . On pouvait s’interroger après le mouvement pour savoir si la reprise, chagrin et peau de chagrin, après la grève signifiait pénétration du sarkozisme et de la désespérance parmi les travailleurs ou bien une reprise sous la poussée des baillonnettes, un recul formateur masquant une progression parmi les cheminots de l’esprit rebelle et résistant.

Nous avons donc notre réponse.

Par ailleurs, et en aparté, je me suis prononcé plusieurs fois ici entre autre, pour la reconstruction du syndicalisme par la base progressivement afin de dépasser la fragmentation existante et l’impasse des intersyndicales qui, toujours, sont marquées par l’esprit diviseur, indiscipliné, des directions syndicales (même si on peut établir des hiérarchies très importantes entre celles-ci) qui détruit, à chaque fois le mouvement des travailleurs.

Je reste persuadé que la concurrence entre syndicats ne permet pas sur le fond de réduire la division affaiblissante, elle déplace les rapports de force (c’est toujours utile et je note bien sur avec satisfaction que le syndicat le plus indigne c’est pris une rouste) sans permettre qu’une autorité incontestable émanant des travailleurs en mouvement n’émerge.

Du moins c’est ce qui me semble apparaitre, dans votre pays, du problème de la division du mouvement syndical.

Fraternellement.


Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
25 mars 2011 - 10h57 - Posté par ROB

il y a mieux a faire que de casser de la CGT.

et pourtant je suis tres tres souvent ok avec vous


Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
6 février 2008 - 23h28 - Posté par Michel

Comparons ce qui est comparable.

En effet, les précédentes élections au conseil d’administration de la Sncf avaient eu lieu en Février 2003, donc avant le "clash" interne de la Cfdt Cheminots de la mi 2003.

Cela suite aux prises de positions de la confédération Cfdt vis à vis de la réforme Fillon sur les retraites.

C’est au cours des élections DP/CE suivantes (Mars 2006) que la Cfdt Cheminots s’est effondrée. Le report des voix allant essentiellement à Sud et à la Cgt.

Il y avait eu, pour ces deux organisations syndicales, une progression subsantielle de voix lors de ce scrutin DP/CE.

Il n’y a donc pas de surprise dans le scrutin d’hier. Ni de déroute de la Cfdt, ni de bond en avant de Sud.

Le résultat d’hier, encore non validé par la Sncf, montre donc une certaine stabilité de la représentativité.

Il n’ y a pas d’effet "régimes spéciaux".

Le fait le plus marquant étant à mon sens le tassement de la participation dans une corporation qui se mobilise habituellement beaucoup plus fortement pour élire ses représentants.

Il est vrai que pour beaucoup de Cheminots, le conseil d’administration, c’est loin ! Et que cela ne représente pas le syndicalisme de proximité.

En conclusion, le vote exprimé hier par les Cheminots n’a rien de "révolutionnaire".



Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
7 février 2008 - 00h08 - Posté par Copas

élections de délégués du personnel

Si les chiffres sont valables....

2006 : CGT 43,24%
SUD 14,51%
CFDT 10,04%
CFTC 7,29%
FO 6,49%

UNSA 14,64%


Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
8 février 2008 - 07h53 - Posté par Copas

Bis répétita pour faire ressortir l’évolution :

élections de délégués du personnel 2006.....

CGT 43,24%

SUD 14,51%

CFDT 10,04%

CFTC 7,29%

FO 6,49%

UNSA 14,64%

Il y a bien une évolution importante entre 2006 et 2008...

Je n’ai pas les chiffres compilés pour évaluer la différence réelle avec 2008, il me semble que c’est 18.65% par exemple pour SUD en mélangeant exécution et encadrement, mais je n’ai pas les chiffres exacts et officiels.


Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
7 février 2008 - 00h34 - Posté par

Les lèches C.. à force de prendre les cheminos pour des idots constitutionel se sont fait botter le cul
par leurs propres sympatisants et s’etonné des resultats serait de malhonnêteté intélectuelle de leurs
part.

La CGT et SUD ont le privilège d’avoir une majorité écrasante, profitez en pour faire avancer le social
afin de reduire les injustices.

Cordialement Alain 04 ( fils et petit-fils de cheminots CGT radier de la sncf pour fait les grèves de 1947
par un ministre socialiste)


Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
7 février 2008 - 21h40 - Posté par

C’est au cours des élections DP/CE suivantes (Mars 2006) que la Cfdt Cheminots s’est effondrée. Le report des voix allant essentiellement à Sud et à la Cgt.

Il me semble que tu as zappé les élections DP et CE de 2004 au cours desquelles la CFDT a pris le bouillon.

Par contre la fin du communiqué de SUD concernant la "magouille des cinq" transpire le mensonge...une fois de plus, hélas !!!

Daniel le cheminot, satisfait du résultat de la CGT


Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
7 février 2008 - 08h38

faudrait se mettre d’accord sur les chiffres dans l’autre article la CGT progresse



Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
7 février 2008 - 09h14

dans tous les secteurs le tri se fait .un autre exemple du reveil :

On ne veut
plus mentir

On arrête. On a suffisamment
patienté, on a suffisamment espéré
que quelque chose pouvait encore changer
à la Cfdt. On ne veut plus devoir
mentir aux adhérents, aux salariés, pour
répondre à leurs questionnements légitimes
de plus en plus nombreux (…) On
peut certes raser les murs ou faire
l’ignorant, ce n’est pas notre conception
du syndicalisme auquel nous avons adhéré
(…).Après un long temps d’hésitation
(…) parce que ce n’est décidément
plus celle que l’on avait choisie.(…) La
section Bnp Paribas de St Quentin en Picardie
quitte la Cfdt et rejoint la Cgt.
De nombreux combats sont à mener, de
nombreux droits sont menacés, nous
sommes nombreux à avoir la volonté de
ne pas laisser faire, chacun doit avoir le
courage d’aligner ses pensées et ses actes
(…) .
Extrait de la déclaration de la section
Cfdt de ST Quentin en Picardi

Makhno



Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
7 février 2008 - 12h31 - Posté par

Markhno,
l’honnêteté et la lucidité de tes écrits ne peu que renforcer le mouvement ouvrier et je te félicite avec
tes camarades de combat de ne pas avoir dérivés dans la faiblesse et n’ai pas honte de sortir la tête
haute car cela réchauffe le coeur.

Fraternellement Alain 04


Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
7 février 2008 - 09h20

bonjour,

Elections au CA SNCF

Participation en légère baisse (sur les exprimés)

2003 : 62.96% 2008 : 60,18%

merci d’indiquer le taux reel d’abstention ?



Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
7 février 2008 - 13h41 - Posté par Jean Claude Goujat

Il y a aussi 17500 inscrits en moins à cause des suppressions d’emplois.

JCG


Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
8 février 2008 - 22h01 - Posté par Copas

141 000 inscrits

86 775 votants,

83 855 exprimés.

Donc + de 40% d’abstentions et de votes blancs...


Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
7 février 2008 - 15h36 - Posté par momo11

On peut juste regretter que ceux qui votent avec le medef et l’ump fassent encore des voix !momo11



Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
7 février 2008 - 17h00 - Posté par Colargolette

La CFDT est un syndicat du centre politique.
Qu’on se le dise. Il faut juste le savoir juste.
J’ai rendu ma carte.



Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
8 février 2008 - 13h22 - Posté par

Salut COLARGOLETTE,un syndicat n’étant pas un parti politique,tu veux dire quoi ?

Fraternellement LE REBOURSIER


Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
7 février 2008 - 19h16 - Posté par pas62

en effet pas de révolution, même si SUD progresse
d’un autre côté vu le nombre d’ancien de la CFDT anti-CGTistes qui y sont allé, c’est pas si étonnant ....

La CGT est toujours incontournable et progresse même chez les cadres ( ce qui embetera bien plus la direction malgré ses diverses tentatives pour reprendre la main sur l’encadrement à coup de triplement de GIR par exemple)

Par contre dommage que dans leur communiqué , SUD terminent par une attaque sur la représentativité en laissant entendre que les 5 fédérations reconnues magouilleraient. Si je ne m’abuse , la CGT est depuis longtemps pour que la représentativité évolue ...

C’est pas bien de mentir



Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
8 février 2008 - 21h03 - Posté par korizo

Je te trouve naïf, la CGT est pour que la représentativité évolue, ce n’est pas pour que le syndicat Solidaires (sud) s’implante, c’est pour fixer des règles plus restrictivent. Du genre, aux élections professionnelles nationales si tu fais moins de 5 % tu n’existes pas. Exemple pour les élections prud’hommale seul les syndicats représentatives reçoivent de l’argent de l’Etat, ce qui leur permet de se présenter partout, pour les autres vu les frais engager et à rembourser ils se présentent dans les secteurs où ils ont une chance de franchir la barre des 5 %. Comme pour le gouvernement, le bonus c’est les plus gros.


Elections à la SNCF , déroute de la CFDT, bon en avant de SUD
28 mars 2009 - 12h42 - Posté par triporteur

Bon, on peut dire que les syndicats de lutte confirment. Tant mieux. Sinon, je suis de la CGT et la loi sur la representativité est une saloperie faite par les directions syndicales CGT et CFDT, par les directions pas par les militants. Aujourd’hui essayons d’ imaginer l’ implantation d’ un nouveau syndicat, c’ est pratiquement impossible ! Le grand gagnant, c’ est le patron. Sinon pour Lo, la plupart des militants de LO à la SNCF militent à la CGT. Une exception de taille, la gare Saint lazare ou les militants de LO sont à SUD. Reliquat des stals et de la purge des gauchistes de la CFDT.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite