Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Banlieues : rétablir le pacte républicain dans les quartiers

de : Bruno Lamothe
mardi 27 novembre 2007 - 11h25 - Signaler aux modérateurs

Par Bruno LAMOTHE
(Ensemble à Gauche)

JPEG - 32.2 ko

Les émeutes de Villiers-le-Bel ramènent sur le devant la scène, les banlieues et la politique de la ville. La paix sociale et la paix civile sont atteintes.

Ces émeutes sont l’occasion de se reposer, encore une fois, les mêmes questions qu’en 2005.

 Pourquoi la voix des jeunes des quartiers populaires n’est-elle audible que lors de faits d’une exceptionnelle gravité, toujours sur un registre revendicatif et de manière (soit misérabiliste soit par des propos injurieux) toujours réductrice voire fausse ? Pourquoi ne parle-t-on jamais des banlieues et des cités dans un registre visant à saluer l’initiative, la création ou l’intégration républicaine ? Doit-on sans cesse rappeler que ces jeunes, qui s’opposent avec violence aux policiers appartiennent totalement à la société française, une société dont ils sont membres à part entière, quoi qu’on puisse en dire ?

 Quelles sont les insuffisances de la "politique de la ville", ou plutôt des politiques de la ville ? Pourquoi n’a-t-on, dans notre pays, aucun indicateur du malaise social dans nos quartiers autre que le nombre de voitures détruites ou le montant des dégâts après des émeutes ?

 Quand le gouvernement, aux responsabilités depuis six ans, va-t-il enfin se décider à refonder le pacte de solidarité nationale, pour établir une véritable intégration des banlieues dans la République, et ce à part entière ?

Quelles sont les critiques formulées à l’encontre de la politique de la ville ? Plusieurs de ses insuffisances, ou incohérences, ont été soulignées, telle l’ambiguïté des objectifs ou le fait qu’il n’existe strictement aucune visibilité précise des actions à mener. Plus grave, si cela se peut, la politique concernant les quartiers sensibles souffre d’une totale absence de continuité : chaque fois, celles mises en place par les gouvernements successifs viennet se greffer aux précédentes.

On le sait très bien, par exemple, et cette information finit par devenir une véritable tarte à la crème : les émeutiers font partie des personnes les plus fragiles : jeunes en situation d’échec scolaire ou en recherche d’emploi, bref, des jeunes exclus de la solidarité nationale.

Au fait, où en est le "plan Marshall" promis après les émeutes de novembre et décembre 2005 ? Le Sénat avait rendu un rapport demandant "un nouveau pacte de solidarité pour les quartiers", que sont ses conclusions devenues ?

Il est impératif de lever les obstacles de la rupture républicaine, de mieux travailler avec les associations et d’en asseoir l’implantation, de travailler la proximité. Mais est-ce normal que les associations aient, peu à peu, ermplacé les pouvoirs publics en matière de politique de la ville ?

Si, à Villiers-le-Bel comme ailleurs, le commissariat a été le service visé, n’est-ce pas un peu dû, quand même, au fait que partout, les services publics perdent du terrain, désertent le champ de bataille de la solidarité nationale ?

Si le public des ZUS, si ces jeunes qui manifestent avec violence sont si difficiles à aider et à calmer, c’est que certaines personnes, de plus en plus, d’ailleurs, se retrouvent exclus des critères sociaux.

Et que leur a dit le président Sarkozy et son gouvernement, depuis des mois maintenant ? Qu’il fallait "travailler plus pour gagner plus", qu’il fallait mettre en place, je cite un "plan tolérance zéro contre la glandouille" ! Formules lapidaires, caricaturales, qui ignorent la réalité d’un terrain dans lequel deux sortes de publics sont présentes : les "intégrés", qui veulent s’en sortir, sortir de ce ghetto, en suivant des cours, voire des cours d’alphabétisation ou de soutien scolaire, etc.

Et puis il y a les autres exlus, par la force des choses, des aides mises en place par le biais de la politique de la ville. Exclus d’eux-mêmes, sans doute, pour certains, mais exclus quand même.

Quoi qu’il en soit, il faut pour ces jeunes des raisons d’espérer. Des raisons de croire en l’avenir. Et cela passe, sans doute, par des dispositifs lourds et coûteux (on en revient au plan Marshall), par le dynamitage, oui, le dynamitage, de ces ghettos consrtits autours de grandes dalles de béton. Et puis il faut, surtout, leur rappeler qu’ils sont comme tout le monde, qu’ils ont le droit d’espérer, de recevoir les formations dont ils veulent, d’aller au cinéma, dans un beau lycée, à la médiathèque, au terrain de football ou de basket, etc.

Il faut que la jeunesse de ces quartiers, de ces communes, soit épaulée par l’Etat, au nom de la solidarité territoriale, et puisse se prendre en main et se responsabilise, en n’oubliant pas que la destruction du bien d’autrui et du bien collectif, n’est jamais acceptable. Que s’en prendre physiquement aux autres n’a jamais résolu aucun deuil, aucun malaise, aucun problème de fond.

http://ensemble-a-gauche.over-blog....


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite