Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Compilations Attac et Ras l’front font chanter Manu Chao

de : Véronique Mortaigne
samedi 20 mars 2004 - 06h03 - Signaler aux modérateurs

A défaut d’une esthétique néomilitante, les mouvements de lutte contre la mondialisation et l’extrême droite ont choisi leur icône : Manu Chao, voyageur impénitent, présent au Chiapas, à Gênes ou au Larzac, latin et chanteur ardent. Deux compilations vendues au profit l’une d’Attac, l’autre de Ras l’front, viennent de sortir. La première, naturellement intitulée Un autre monde est possible, propose en ouverture un titre de son sympathisant franco-espagnol, La Trampa, ici chanté en duo avec Tonino Carotone, un enfant des quartiers ouvriers de Pampelune aujourd’hui installé comme Manu Chao dans la turbulente Barcelone. A la seconde - Les Oreilles loin du front, "un CD pour écouter, un réseau pour lutter" -, Manu Chao a offert un inédit, Dans mon jardin.

Dans les deux cas, on retrouvera une sorte de revendication de la vigueur en musique et la preuve par neuf du passage en rouleau compresseur du rock dur et du reggae sur la formulation militante, désormais à cent mille lieues de la guitare sèche et du folk engagé de Joan Baez, Woodie Guthrie ou François Béranger. Ras l’front, journal qui va fêter son centième numéro et réseau créé en 1990 pour fédérer des collectifs divers, édite un recueil hexagonal, puisque tel est son territoire, avec en ligne de mire la mobilisation contre le FN avant les élections régionales. Contre le racisme, contre le fascisme, contre la droite vendue, donc, Ras l’front aligne les Marseillais Massilia Sound System (Ma France est malade), les Parisiens batailleurs Les Têtes raides (Iditente, têtes de pont de la résistance au "KO social", les rockers indépendants Lofofora (Alarme citoyen), Les Frères Misère, Tagada Jones ou Miss Helium. Le grand absent, c’est Noir Désir.

Le livret vit des réponses de ces artistes volontaires aux questions suivantes : "Pourquoi avez-vous participé à une compilation de soutien de Ras l’front ?" ; "Quel est le rôle et l’importance de la culture dans le combat antifasciste ?", "En quoi votre chanson rentre pleinement dans le thème de la lutte contre le fascisme ?" Ils ont été seize à plancher, mais qu’est-ce que le fascisme aujourd’hui ?

L’épais livret de la compilation d’Attac interpose des textes de personnalités, activistes et Prix Nobel : José Bové, le sous-commandant Marcos, Shirin Ebadi, Noam Chomsky, Naomi Klein, Arundhati Roy, José Saramago..., accompagnés de photos de manifestations, de l’Inde au Brésil, du Canada à la Suisse. Pour la musique, toujours pas de guitare, mais cette fois un plus de musique électronique, choisie, comme le reste, ès qualités : Moby, initiateur du projet de concours de clips "Bush en 30 secondes", la sombre critique des Britanniques Massive Attack ou encore, de Detroit, l’intransigeant Mad Mike, cofondateur avec Jeff Mills du collectif noir Underground Resistance.

Dans ce jeu des familles, les Toulousains de Zebda se marient aux Indo-Pakistanais de Londres Asian Dub Foundation (Police on my Back), les Français No One Is Innocent à l’Orchestre national de Barbès (Le Poison). Salif Keita, Tiken Jah Fakoli et Femi Kutti pour l’Afrique, Idir chantant Brassens en kabyle (Trompettes), Grandaddy (Wives of Farmers), pour la fracture de la société américaine, et Emir Kusturica pour un hilarant Lost in the Supermarket.

La couverture est un code-barres en forme de planisphère, symbole d’un piège que ne renierait pas Stephanie Black, auteur d’un film documentaire consacré aux abîmes de la dette de la Jamaïque, Life and Debt. Sous ce titre, sort aussi une compilation destinée à réclamer l’abolition de la dette nationale (Buju Banton, Ziggy Marley, Luciano, Peter Tosh...).

Véronique Mortaigne

Un autre monde est possible, 1 cd % attac/uwe/discograph. Les Oreilles loin du front,1 CD Ras l’front/Night & Day. Life and Debt, 1 CD/DVD Tuff Gong/Le Chant du monde/Harmonia Mundi. - Photo : Manu Chao en concert aux Pays-Bas, en juin 2003 © Stockpop/Angelique van Woerkom/Dalle.

LE MONDE


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite