Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Camps contre le G8

de : Heiligendamm
lundi 28 mai 2007 - 19h42 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

G8 – abandonnez ! Vous êtes déjà encerclés par nos tentes !

Pour le temps des manifestations contre le sommet des G8 à Heiligendamm nous, du groupe de travail camp, ont organisé en tant que base infrastructurelle pour plusieurs milliers d’activistes trois camps : à Reddelich près de Bad Doberan, à Rostock et à Wichmannsdorf, près de Kühlungsborn. Pour l’organisation d’une base pour ces 12000-15000 personnes à peu près, il s’est retrouvé – depuis l’automne 2006 – un cercle hétérogène d’activistes dans le groupe de travail camp.

Le groupe de travail camp entend les camps qui sont organisés comme des lieux traversant les spectres politiques. Ils doivent offrir à des activistes de scènes très diverses la possibilité de loger, de se retirer, de rencontrer d’autres activistes, de débats communs et de préparer des actions.

Pour la communication d’informations actuelles et comme point de coordination pour les ateliers et les actions il y aura sur chaque camp une tente d’information.

Pour garantir une communauté solidaire nous espérons des participant/es aux camps que leurs actions s’orientent vers des valeurs correspondantes : des attitudes opprimantes et discriminantes comme elles s’expriment dans des comportements sexistes, racistes et antisémites ne sont pas les bienvenues sur le camps. Le camp s’entend comme champ d’expérimentation de socialisation de gauche. Donc, nous espérons de toutes les participant/es un comportement responsable ainsi qu’une façon constructive de se positionner face aux lignes de conflits internes à nos scènes. Des gens qui sympathisent visiblement avec des idéologies discriminantes et aspirent aux conceptions sociales impliquant l’inégalité des hommes ne seront pas permis/es d’entrer dans les camps.

Devant l’arrière- fonds de nos buts anticapitalistes nous opérons les camps sur une base largement non- commerciale. Il y a donc pas de rapport de service, l’infrastructure des camps doit être organisée par tous et toutes les activistes ensemble. Chacune et chacun devrait lui ou elle-même aider dans certaines situations.

Mais bien sûr il n’y a pas de vie correcte dans la fausseté. Quelques services infrastructurelles comme l’approvisionnement en électricité, eau, toilettes, grandes tentes etc. ne sont pas le résultat de processus collectives d’appropriation, mais doivent être payés. Les tentes d’informations accueilleront une contribution au camp d’à peu prés 5 euros par jour pour le financement de l’infrastructure. Il vaut : Le camping ne devra pas faillir à cause de l’argent, mais pas non plus les camps !

Dans notre vision d’un autre, d’un meilleur monde des perspectives écologiques devront aussi jouer un rôle, donc nous espérons des participant/es un comportement conscient envers la terre et l’environnement sur les terrains qui nous sont cédés – en partie gratuitement – par des personnes privées.

Un comportement respectueux est dû aussi aux propriétaires dont les terres se trouvent côte à côte des terrains de camping. Le groupe de négociation du groupe de travail camping a du conduire beaucoup de conversations pour réserver les terrains de camping que nous avons obtenus maintenant. Les maisons et les entreprises bordant sur nos terrains appartiennent à des gens plutôt ouverts à l’idée de la résistance et des camps.

Des camps autonomes ne sont pas des vacances organisées ! Les camps sont des camps pour aider. Ils ne fonctionnent que quand tout le monde fait de son mieux au lieu de simplement consommer ! Il est à nous tous de tourner ces prés dans des vrais camps !

A l’arrivée !

A l’entrée de chaque camp à l’entrée principale il y aura une tente d’information. A la « concierge », vous recevrez les informations essentielles sur la structure du camp et les journées d’actions et vous payerez votre contribution au camp. Durant le temps d’opération du camp, la « concierge » sera le nœud principal et la plaque tournante pour les affaires du camp : des problèmes, matières urgentes, plan d’emplois pour les aides, plans des ateliers etc. y seront disponibles. La concierge aura aussi un numéro de téléphone qui sera affiché à temps sur le site.

Les informations sur la situation en dehors des camps, les actions anti-G8 et les actualités autour du sommet vous seront communiquées par un réseau de points d’information, que vous trouverez aussi au camp de Reddelich et de Wichmannsdorf. A Rostock vous trouverez le point d’information à la gare ou au centre de convergence (voir livret du centre de convergence) !

Prise de décisions sur les camps

Dans les grandes tentes plénières il y aura régulièrement et lors des événements actuels des plénières de camp. Ces plénières sont l’instance centrale de prise de décisions aussi bien sur la vie quotidienne dans les camps que sur les décisions actuelles (par exemple comment se comporter envers la police). Les barrios et grands groupes de contact enverront respectivement une ou deux personnes en plénière, puis relieront les choses que nous y discuteront (plénière à délégués). De cette manière, nous pourrons décider plus vite. Il n’y aura pourtant pas de place pour tous les campeuses et campeurs dans la tente pour plénières. Pourtant : qui voudra venir à la plénière sera permis de venir.

Montée et démantèlement

Les camps seront montés dès le 19 mai (à Wichmannsdorf commençant à la Pentecôte) et devront être ouverts au plus tard le 1er juin. Mais les tentes ne se montent pas d’eux-mêmes non plus. Nous avons encore besoin de beaucoup de mains qui nous supporteront dans la construction et le démantèlement et qui tiendront le camp en marche durant les manifestations contre le sommet. Le point de contact pour aides à partir du 19 mai est l’école de protestation à Evershagen ou les sites de camping eux-mêmes. Vous trouvez une liste avec les tâches pendant la montée et le démantèlement ici :

https://wiki.dissentnetworks.org/wi...

Entrez-vous dans cette liste !

Protection

Il faudra élaborer des concepts pour les camps, comment ils pourront être protégés vers l’extérieur contre des visites indésirables (surtout par la police et les Nazis). Pour cela, il y aura des gardes de jour et de nuit qui auront en vue les points centraux ! Nous afficherons des plans de roulement pour ces équipes tous les jours : Entrez vous-y ! Lors de conflits sur le camp, il y aura des structures pour les modérer et pour les résoudre. Il nous manque encore de gens pour cette tâche. Reportez !

Pour des victimes de violence sexualisée et de discrimination sexuelle, le Groupe de Contact et de Prise de Conscience Antisexiste offrira du conseil. Il aura une tente de contact sur le camp de Reddelich et sera disponible en même temps 24 heures sur 24 sous le numéro 0176/67440646. Il travaille de façon partisane pour les victimes qui ne seront pas forcé à raconter rien du tout. Tout ce qui sera dit, restera anonyme et le groupe ne fera rien que la victime ne voudra pas qu’il fasse.

Médias

Le groupe de presse pourra être contacté sous l’adresse Un numéro de téléphone sera annoncé dans le secteur presse du site web sur www.camping-07.de. Les journalistes sont priés de reporter au groupe de presse. Surtout AVANT de filmer sur un camp !

Boissons

Eau, jus, boissons non-alcooliques, café, thé, bière et vin seront disponibles dans les camps. Les boissons seront achetées de façon centrale par la structure camp et vendues. Ceci sera une des sources très rares de financement des camps. Pour cette raison, toutes les ventes devront passer par cette structure. Les barrios pourront acheter des boissons au dépôt central de boisson par commission ou contre une avance et les revendre.

Le mardi et le mercredi, il ne sera pas vendu d’alcool sur les camps, car bloquer avec la gueule de bois ne fait pas plaisir.

De l’alcool à haut pourcentage ne sera généralement pas venu !

Matériel et outils

L’on essayera de collectionner du matériel et des outils à un point central et de les relouer. Apportez tout dont vous pouvez vous passer en matériels utiles en tant que donation ou emprunt. En plus, il y aura une bourse d’échange de matériel sur place. Veuillez y laisser un message si vous voulez échanger du matériel avec d’autres.

Transports

Nous essayeront de mettre sur place un service de transport pour relier les camps les uns aux autres. Cela aussi dépend de votre coopération. Reportez pour un roulement comme chaffeur/chauffeuse de minibus (une licence normale suffit) ou pour mettre votre camionnette à notre disposition. Il y aura une tente pour chauffeurs à Reddelich où cela sera organisé. Bien sûr, nous avant besoin aussi de chauffeurs et de chauffeuses et de grands buses. Si vous pouvez vous passer du bus dans lequel vous êtes arrivé/es pour un certain temps, dites-le nous.

Vous trouverez une bourse d’auto-stop à la tente d’information du camping. Celui ou celle qui voudrait s’offrir d’ors et déjà en tant que chauffeuse/chaffeur ou peut mettre une voiture à notre disposition, peut envoyer un courriel à l’adresse suivante : hangup(a)riseup.net

Choses substantielles

Les camps ne devront non seulement être des places pour dormir. Il y aura de l’espace aussi pour échanger des idées, discuter, travailler de façon thématique et se préparer aux manifestations. A cette fin, il y aura plusieurs tentes d’atelier. Vous trouverez les informations actuelles sur les camps aux points d’information du camping. Un programme est en préparation. Si vous voulez offrir vous-mêmes quelque chose de substantiel ou contribuer quelque chose au programme-cadre (cinéma, théâtre, petites formes d’art etc.), prière de vous reporter à la tente d’information du camping. Dès maintenant vous pouvez annoncer vos événements ici : programm(a)camping-07.de

Indymedia

Pour le reportage indépendant vers l’extérieur et les informations vers l’intérieur, il y aura des tentes Indymedias. En plus, il y aura à notre disposition pour nos propres reportages par radio à Reddelich une voiture de retransmission de radio libre.

Approvisionnement

Il y aura de l’eau à boire et à ménage à divers endroits du camp. Aussi des connexions au réseau d’électricité seront établies. Nous envisageons une station pour recharger les cellulaires ; prière inconditionnelle d’apporter des prises de courants polyvalentes ! Pour l’approvisionnement sanitaire vous trouverez de façon décentralisée des toilettes sur les camps, et à quelques points centraux il y aura des possibilités pour se laver et des douches (eau froide). Un groupe indépendant de sanitaires garantira des soins médicaux de base.

Barrios

Les camps seront divisés dans des barrios, c’est-à-dire des quartiers de ville de tentes. Des barrios fonctionnent comme des petits camps dans le camp. Ils sont construits par le groupes qui eux-mêmes décident de leur structure et de leur équipement. Pour cette raison, ils peuvent être de taille différente et organisés de façons différentes. Si vous voulez construire un barrio vous-mêmes, reportez sous buero@camping-07.de pour le planning. Nous ne pouvons prendre soin que de l’infrastructure de base mentionnée en haut ; si vous avez besoin d’équipement spécial comme vos propres connexions d’eau, occupez-vous en vous-mêmes. N’oubliez pas que nous avons déjà besoin de votre aide pendant la phase de montée du camp.

Culture

Le groupe de travail culture organisera le mardi et mercredi en proximité immédiate du camp de Reddelich et dans le port de la ville de Rostock des concerts avec des artistes renommé/es. Au camp de Rostock, il y aura en plus un programme de petites formes d’art dans la tente de cirque centrale. Vous trouverez le programme sous D’autres initiatives organiseront des divers événements culturels sur les camps, donc ouvrez vos yeux et vos oreilles !

Alimentation

Au moyen respectivement de deux larges et de plusieurs cuisines populaires plus petits (abréviation allemande Vokü) l’on préparera de la bonne bouffe pour tout le monde. Les cuisines, toutes avec une longue expérience dans la cuisine collective, prépareront toujours de la nourriture végétarienne, presque toujours végétalienne.
Les cuisines populaires travaillent en accord avec le principe du donner et du participer : veuillez cuisiner avec nous et aussi payer avec nous. Les biens alimentaires ne sont pas encore couverts par la contribution au camp. Veuillez apporter, si possible, vos propres plats et couverts ! Veuillez considérer que s’il y a beaucoup de gens dans les camps, la nourriture préparée par les cuisines populaires ne sera peut-être pas suffisante. Apportez vos propres biens alimentaires pour des cas pareils.

Contribution au camp et donations

Les camps ne seront pas commerciaux. A part les firmes dont nous avons loué les grandes tentes, des installations sanitaires etc., personne n’en dérivera un profit. Les camps devront être basés sur l’organisation autonome et sur une redistribution solidaire des coûts. Cela veut dire concrètement  : Tout le monde aide de façon active et aussi financière de réaliser les camps. Il y aura des coûts élevés pour la location de grandes tentes, toilettes, lavabos, douches, assurances, coûts de transport etc. Pour cette raison, il devra y avoir une contribution au camp volontaire. En tant que montant- guide nous vous suggérons 5 Euro par personne et par jour. Les contributions seront collectionnées aux points d’information des camps.
Pour mettre à notre disposition de l’argent dès maintenant, vous pouvez nous transférer la contribution- camp dès maintenant. Vous trouverez nos numéros de compte plus bas. Les camps ne pourront fonctionner que quand tout le monde y participe ! Le camping ne devra pas faillir à cause de l’argent, mais les camps pas à cause de l’argent non plus !

Contact et numéros de compte
http://www.camping-07.de/
G8 Groupe de Travail Camp
Franz-Mehring-Platz 1
10243 Berlin

Courriel :

Numéros de compte :
Association Kuckuk : en Allemagne : Numéro de compte 454 88 01 03 │ Postbank Berlin : Numéro de banque 10010010
Pour virements internationaux : BIC : PBN KDE FF │ IBAN DE 49 100 100 100 45 48 80 103

Les Camps

Camp de Reddelich
Suhring 1-30, 18209 Reddelich

Le camp de Reddelich se trouve dans un district artisanal développé mais guère utilisé près du petit village de Reddelich, trois kilomètres à l’ouest de Bad Doberan. Reddelich est très bien relié du point de vue du transport par l’autoroute fédérale qui passe directement au camp et par le train. Ici, 3000 jusqu’à 5000 gens au maximum trouveront une place.

Les voisines et les voisins qui en partie seront presque complètement encerclés par nous sont dans leur majeure partie très ouverts et favorables à l’idée du camp. Veuillez faire attention à ce qu’ils puissent aussi vivre avec nous. Très difficile surtout et la situation avec le grand champ de colza à l’ouest du camp ! Veuillez respecter les barrières qu’il y aura ! Il nous faudra payer les dégâts autour des camps.

Autour de la tente de cirque où auront lieu les plénières il y aura un secteur commun où l’on trouvera le point d’information général et celui du camping, les tentes d’atelier, la garderie d’enfant, un bar, l’équipe légale, la tente d’indymedia, les sanitaires et l’atelier de réparation de vélos. Tout autour se grouperont les différents barrios, donc les quartiers de la ville de tentes.

Pour le camp de Reddelich le groupe de travail culture organisera un grand programme avec des artistes et des groupes connus. (Liste sur ) Les grands concerts prendront place très près du camp, mais non pas directement sur le camp, pour ne pas causer trop de bruit.

Pour tenir compte des différents besoins, tous et toutes les végétarien/nes et végétalien/nes sont avertis au fait qu’il se trouve une boucherie à côté du terrain du camping à Reddelich. Qui ne pourra pas s’imaginer de camper dans un tel voisinage, devra choisir un des autres sites.

Accès au Camp de Reddelich

Par transport public :
De la gare il y a seulement 7 minutes jusqu’au camp. Le chemin sera affiché. Au tact d’une fois par heure, il y a des trains de Rostock de 4.12 h à 20.06 h, de Wismar de 4.42 h à 20.42 h (30 minutes de trajets dans les deux directions). S’il y a une navette de Rostock jusqu’aux camps n’est pas encore confirmée.

En voiture :
Le camp sera un camp sans automobiles : prière de débarquer seulement et puis de garer sur les parkings. Les voitures habitées sont admises sur les camps bien sûr. Venant de Rostock : B105 en direction de Bad Doberan, après Bad Doberan, suivre la B105 pour trois kilomètres jusqu’à Reddelich, à la sortie du village se trouve le camp.
Venant de Hambourg : A20 jusqu’à la sortie de Kröpelin, direction de Kröpelin, à Kröpelin changez sur la B105 en direction de Rostock jusqu’à l’entrée de Reddelich. Alternative : A20 jusqu’à la sortie de Bad Doberan, allez jusqu’à Bad Dpberan et là sur la B105 en direction de Kröpelin/Wismar, suivre la B105 pour 3 km jusqu’à Reddelich, à la sortie du village se trouve le camp. Venant de Berlin : De l’A19 au croisement de Rostock, changez sur l’A20 en direction de Wismar/Lübeck, jusqu’à la sortie de Bad Doberan, continuez jusqu’à Bad Doberan et là passez sur la B105 en direction de Kröpelin/Wismar, suivez la B105 pour 3km jusqu’à Reddelich ; à la sortie du village se trouve le camp. Alternative : A20 jusqu’à la sortie de Kröpelin, puis direction de Kröpelin, à Kröpelin changez sur la B105 en direction de Rostock jusqu’à l’entrée du village de Reddelich.

Camp de Rostock/ « Port poissonnier »
Am Grenzschlachthof 1, 18069 Rostock

Le camp à Rostock, c’est l’ainsi-dit port poissonnier ou boucherie-limite, un terrain industriel abandonné au bord de la Warnow. Le terrain offre de la place à 5000 jusqu’à 6000 personnes. Au camp de Rostock l’on trouvera l’infrastructure nécessaire (courant électrique, eau et installations sanitaires, douches auto-fabriquées). A Rostock aussi, il sera possible de construire des barrios ou des petits quartiers de ville de tentes. Il y aura plusieurs cuisines populaires qui offriront des repas chaud. Dans la tente Indymedia, l’on pourra entrer dans l’internet. Des tentes d’ateliers offriront de l’espace pour la discussion. Une grande tente de cirque sera montée pour les plénières. L’Internationale hédoniste et le groupe de travail culture signeront pour le programme musical. Dans la tente de cirque sur le camp, il y aura un programme intéressant de petites formes d’art. Des artistes renommé/es ont déjà accepté/es notre invitation.

Le camp de Rostock lui aussi offrira de l’espace pour fêter : organisez du cinéma, veillez á la garde d’enfants, bricolez dans des ateliers, organisez vos propres bistros dans vos barrios. Formez des bandes !

Accès :

Par transports publics :
Utilisez les trains du S-Bahn (train urbain rapide, un peu comme le RER) jusqu’aux stations S-R. Bramow ou S-Marienehe, en partant de la gare centrale de Rostock en direction de Warnemünde. De la gare de Marienehe, croisez les voies, tenez vous à droite, passez par le parking vide et suivez les rues « Fischereihafen » et « Schlachthofstr. » jusqu’à ce que vous voyez les signes montrant vers le camp. De la gare S-Bramow sortez sur le « Schwarzer Weg » en direction du port, puis prenez votre droite sur «  Schlachtstr. », puis suivez les signes.

En voiture :
Changez du A20 vers l’A19 ou restez sur l’A19. Venant de la direction de Berlin, prenez la sortie de Rostock sud vers votre gauche sur la B110- Tessiner Str. Au pont ferrovier prenez votre droite après les feux sur «  Verbindungsweg » jusqu’à ce que celui-ci finisse à des autres feux. Prenez votre gauche par « Vorpommernbrücke », à côté du port passant par le monument socialiste (deux hommes regardent vers l’horizon). Après à peu prés 400 m, au « Werftplatz », prenez votre droite dans « Weftstraße » (ruines d’une partie du chantier naval), puis allez tout droit sur Carl-Hopp-Str. et puis dans « Schlachthofstraße ». Là où la rue fait un petit tournant, vous verrez le site du camping à votre droite. Nous essaierons d’organiser des parkings près du camp.

Wichmannsdorf/Kühlung
Dans les collines de " Kühlung " sur le Hoppenberg, 18230 Kröpelin (Wichmannsdorf)

La place de camping est un pré grand de 6 ha au milieu des collines " Kühlung " sur le Hoppenberg près de Wichmannsdorf (communauté de Kröpelin, juste au sud de Kühlungsborn). Un paysan, avec l’approbation du maire de Kröpelin, a loué le terrain pour la construction d’un camp. Il offre de la place pour 1500 à 3000 personnes.

Le groupe de préparation issu de contextes anti-nucléaires se préoccupera de la présence de tentes de rassemblement et d’ateliers ; une tente Indymédia et un point d’information garantiront que nous resterons au centre des événements. Le camion « Musique mobile » du Wendland offrira une scène à des artistes de tout genre.

A côté d’un pré idyllique avec vue sur la côte baltique, nous vous promettons quelques jours d’autonomie individualiste. Il y aura une infrastructure de base composée de cuisines populaires, toilettes chimiques, des endroits pour se laver, un espace sanitaire. Il faut pourtant que vous vous préoccupiez d’apporter des duvets, des mats isothérmiques et une tente pour dormir.

A apporter : duvet, mat isothérmique, tente, couverts et plats pour la cuisine populaire, biens alimentaires, seaux ou bidons d’eau, lampes de poches, cartes/boussoles, bicyclettes, pelotes de laine.

Contact :

Accès :

Malheureusement, l’on ne peut pas atteindre le camp de Wichmannsdorf en transport public !
En voiture :
Du sud : sur l’autoroute A20 (Wismar-Rostock) ; prenez la sortie de Kröpelin, à peu près 15 km vers le nord jusqu’à Kröpelin, après cela prenez le L122 (« Chaussée de Rerik ») en direction de Boldenshagen et puis, après 5 km, votre droite jusqu’à Wichmannsdorf, puis continuez tout droit en direction « Zur Ostsee » à travers le village et puis montez le Hoppenberg encore 1 km sur un chemin d’empierrement.
De Kühlungsborn : De la L11 (Schloßstr.) peu avant la Kühlung, tournez à droite. Suivez « Am Holm » à travers la forêt passant la colline en direction du Hoppenberg.

Veuillez apporter

Il vous faut absolumment :

tentes/mats isothérmiques/duvets
vêtements pour changer
nécessaire de toilettes
serviette
médicaments dont vous avez besoins
rations d’alimentation pour cas de besoin
imperméable
 
Vous devriez avoir avec vous :
 
réchaud de camping (avec cartouches à gaz)
plats et couverts (gobelet/plat/couvert)
serviettes
prises électriques polyvalentes pour les cellulaires
adapter pour prises étrangères
lampe de poche
radio à fréquence ultracourte (utile pour suivre les interprétations)
radio normale
talkie-walkie
boussole
cartes (de Rostock et de Mecklembourg- Poméranie occidentale)
bloc-notes et stylo
nécessaire pour réparer des vélos
 
Ça serait formidable si vous apportiez :
 
jumelles
couvertures supplémentaires
boîte à premiers secours
aiguilles et fils á coudre
bougies de thé et pots de confiture
extincteur
bidons d’eau
outils
outils de jardinage
sceaux
grandes tentes/ parasols/pavillons
duvets supplémentaires/tentes/mats isothérmiques
générateurs
auto/bus/camionnettes
 
Veuillez laisser ça à la maison :
 
armes de toutes sortes

Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Camps contre le G8
28 mai 2007 - 20h31

attention , le ministre de "l´interieur " allemand Schauble , veut peut etre ferme les frontieres allemandes ? , a cause que nous voulons manifester , POUR INFO . salut j f dieux stuttgart







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite