Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Convention internationale sur les eaux de ballast

de : Jo Le Guen
lundi 16 février 2004 - 03h30 - Signaler aux modérateurs

Du 9 au 13 février, s’est tenue à Londres, au siège de l’Organisation Maritime Internationale, l’OMI, une conférence diplomatique qui a finalisé le texte d’une convention internationale pour la gestion des eaux de ballast.

Bilan plus que mitigé pour un projet de convention en discussion depuis 8 ans.

L’OMI estime à 10 milliards de mètres cube la quantité d’eau de mer que les 45 000 navires de commerce déplacent à travers le monde. Les navires ne peuvent naviguer à vide sans se lester. Ils pompent de l’eau de mer au port de départ et la vident au port d’arrivée.

Les organismes qui ont résisté au voyage et à l’immersion dans un nouveau milieu provoquent des dégâts considérables aux écosystèmes qui les hébergent.

Ces invasions sont considérées par la communauté scientifique comme une des principales menaces qui pèsent sur l’environnement maritime et les zones côtières de l’ensemble de la planète.

Saisie officiellement de ce problème en 1988, la communauté internationale a commencé à travailler pour établir les bases d’une convention en 1996. Il lui a fallu 8 ans pour préparer le texte soumis à l’approbation des Etats lors de la conférence diplomatique de la semaine passée.

Que propose cette convention ?

De mettre en place une procédure de renouvellement de ballast qui s’avère difficilement applicable par tous à cause de la différence de configuration des côtes et des fonds marins.

De définir des standards concernant l’équipement de vidange des ballasts alors que les techniques permettant de traiter les eaux de ballast ne sont pas encore au point.

En conséquence, elle laisse la liberté aux Etats d’appliquer les mesures qu’ils jugeront utiles et propose d’harmoniser les équipements de navires entre 2009 et 2016.

Où est l’intérêt de signer une convention internationale qui laisse aux Etats le soin d’appliquer leurs propres solutions ?

L’OMI n’est pas capable de gérer ce problème et d’imposer une règle qui pourrait être respectée par chacun. Faute d’être réactive, elle prend beaucoup de précautions avec les mots et beaucoup de marge avec les délais.

Les pays sensibilisés à ce problème ne peuvent pas attendre 10 ou 15 ans pour réagir. Les Etats-Unis, l’Australie, le Japon imposent déjà leurs propres règles, d’autres vont suivre, soit individuellement, soit groupés comme les pays de la Baltique.

Chacun doit souhaiter que l’Union européenne mette en place aussi rapidement que possible des procédures adaptées au profil de ses (nos) côtes.

Un des intérêts de cette convention est d’avoir provoqué une discussion au plus haut niveau au plan international sur ce problème qui est une vraie menace pour l’environnement maritime mondial.

C’est aussi un signal fort envoyé à l’industrie qui peut être assurée d’équiper la quasi-totalité des navires lorsqu’elle aura mis au point un système fiable capable de traiter de grandes quantités d’eau de mer.

Fiable mais non nocif. Le remède ne doit pas être pire que le mal. Il est permis de s’inquiéter des expériences qui pourraient être faites dans le domaine de la chimie (par exemple).

On imagine un test sur quelques dizaines de bateaux. Les armateurs préviendraient-ils les ports de destination qu’ils rejetteront devant leurs jetées une eau sans vie mais traitée chimiquement ? Il est permis d’en douter.

Une chose est sûre. Ce marché colossal devrait aiguiser les appétits.

Dans un discours remarqué, le premier depuis qu’il a quitté le poste de secrétaire-général de l’OMI en décembre dernier, William O’Neil a critiqué la lenteur et les principes de fonctionnement de l’OMI, en particulier l’absence de sanctions pour les Etats qui ne respectent pas leurs engagements et les délais pour qu’une convention adoptée soit appliquée :"It is unsatisfactory that the world should have to wait for years and years for the required number of ratifications to bring a convention in force".

Quand c’est dit par quelqu’un qui a dirigé l’institution durant 14 ans, c’est tout de suite mieux.

Penser qu’une structure comprenant 163 Etats pourra réguler une activité privée est une utopie.

L’OMI aura toujours plusieurs longueurs de retard sur le monde maritime, ce qui doit faire l’affaire de quelques-uns, mais pas celle des populations fatiguées de faire les frais, sur leurs côtes et dans leur vie de tous les jours, de ce manque patent d’organisation.

JO LE GUEN
 http://www.keepitblue.net


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite