Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Darfour : "Imaginez 300 personnes qui disparaissent en une seconde"

de : Bruno Lamothe
vendredi 2 mars 2007 - 13h49 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 23.4 ko

de Bruno Lamothe

Nous raillons souvent, en France, les artistes qui s’engagent. Pourtant, il arrive que ces initiatives soient heureuses et salvatrices.

Mia Farrow, ambassadrice itinérante de l’UNICEF a décrit une situation apocalyptique à la fois au Tchad et en République centrafricaine, à la frontière entre ces deux pays ainsi qu’au Darfour proprement dit.

"On a appelé cette crise la crise oubliée mais pour qu’elle soit oubliée il faudrait encore que quelqu’un s’en soit souvenu à un moment donné et je ne crois pas que ce soit le cas", a-t-elle déclaré, pour son retour d’un voyage tant dans le nord-ouest et le nord-est de la République centrafricaine que dans l’est du Tchad.

La République centrafricaine est un Etat en ruine, a-t-elle rappelé, soulignant que son président (dictateur ami de Jacques Chirac) ne maîtrise que la capitale, Bangui, "et encore", et qu’il faut compter avec de multiples acteurs : la garde présidentielle, dont de nombreux Tchadiens font partie, l’armée, quatre différents groupes rebelles et de nombreux bandits.

"Les gens que j’ai rencontré nous ont supplié de leur apporter de l’eau, de la nourriture, des soins mais par-dessus tout, une protection", a-t-elle rapporté.

"Sur la route vers Paoua (ville du nord-ouest de la République centrafricaine), nous n’avons croisé qu’une seule autre voiture. Ce n’étaient que village brûlé après village brûlé", a raconté, d’une voix tramblante, l’ambassadrice de l’UNICEF.

"Lorsque nous avons fait une pause, les gens sont sortis de la brousse : des visages de spectres, émaciés, en haillons, trop terrifiés pour retourner construire leurs villages", a-t-elle dit, "et le simple fait d’entendre un autre véhicule s’approcher les a fait fuir". "Imaginez 300 personnes qui disparaissent en une seconde", a-t-elle souligné, pour décrire la situation.

"La ville de Paoua est vide, il reste peut-être 10% de la population", a-t-elle ajouté. "Que sont devenus les autres ?" a-t-elle interrogé.

"Cette population est très fragile et pourtant de plus en plus abandonnée en raison de la situation sécuritaire", a-t-elle souligné, rappelant que les agences humanitaires sont absentes de ces régions depuis presqu’un an.

"On ne peut pas blâmer les humanitaires de ne pas être là en raison des conditions de sécurité quand le monde entier a tourné le dos", a-t-elle déclaré, assurant que l’UNICEF allait envisager dès à présent des opérations renforcées dans la région.

Dans l’est du Tchad, Mia Farrow a évoqué une très lourde présence militaire et une population là aussi "extrêmement traumatisée, qui vit entourée par ses attaquants".

Elle a par conséquent appelé la communauté internationale à déployer une force de maintien de la paix aux frontières entre les trois pays voisins, Tchad, République centrafricaine et Soudan.

L’ambassadrice itinérante a rapporté que tous les témoignages qu’elle avait pu recueillir lors de cette visite établissent clairement que "les attaques menées dans le nord-est de la République centrafricaine viennent du Soudan, sont financées par le Soudan et leurs auteurs se replient au Soudan". "soit c’est le Soudan qui est responsable, soit je ne vois pas d’alternative", a-t-elle accusé.

Laurent Fabius, de retour du Darfour, avait fait de même samedi dernier, exigeant que la France "tape du poing sur la table"

"Je suis mère et je ne voudrais pas que mes enfants soient envoyés en Iraq, mais là, ce serait tout à leur honneur d’aller défendre ces populations", a affirmé Mia Farrow, qualifiant à de nombreuses reprises les massacres dans la région de "génocide".

"C’est dur d’admettre que l’on demande au gouvernement du Soudan l’autorisation de venir chez lui pour mettre fin à des actes dont il est lui-même l’auteur", a-t-elle ajouté.

http://www.changer-le-ps.com


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Darfour : "Imaginez 300 personnes qui disparaissent en une seconde"
2 mars 2007 - 23h26

Un pistolet Glock dans les mains des rebelles

Un journaliste américain s’est rendu au Darfour en février 2005 pour y réaliser un reportage photos. A l’extérieur de la ville de El Geneina, dans le Darfour Occidental, il a rencontré des membres du Front Uni pour le Changement Démocratique (FUC), le principal groupe rebelle tchadien. Le chef était armé d’un pistolet flambant neuf, dont le journaliste a pris note du numéro de série : marque GLOCK, HAP 850, probablement fabriqué en 2005.

Amnesty International demande l’ouverture d’une enquête tant par la société Glock que par le Ministère autrichien du Commerce et de l’Industrie afin de déterminer comment un pistolet Glock HAP 850 est parvenu dans le camp des rebelles, malgré les contrôles à l’exportation et l’embargo. Il est primordial de connaître la provenance et l’itinéraire suivi par cette arme car d’autres armes font peut être l’objet d’exportation dans la région en dépit des embargos. Pour éviter que le commerce des armes n’alimente des catastrophes semblables à celles du Darfour, Amnesty International fait campagne pour que tous les États instaurent des contrôles beaucoup plus rigoureux sur les armes conventionnelles, avec notamment la mise en place d’un traité sur le commerce des armes, qui interdirait les exportations d’armes susceptibles de semer la terreur et la désolation.

PASSEZ A L’ACTION

Envoyez la lettre ci-dessous au Ministère Autrichien de l’Economie :

http://www.amnestyinternational.be/...

voir aussi :

http://www.amnestyinternational.be/...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite