Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Renaissance d’une ville ?

de : Catherine Wendell
mardi 27 février 2007 - 12h40 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

de Catherine Wendell

Nd1 En 1986, une voiture et deux valises, l’A7 direction Paris.
J’ai roulé sur la passerelle, surplombant le Port sans regrets, mais sans imaginer qu’un livre se refermait.
Ainsi vont les grandes décisions. Elles se prennent sans en avoir l’air.
De temps en temps, au fil des années, un aller-retour pour visiter mes parents.
Mes amitiés marseillaises avaient pour la plupart émigré direction "Le Nord". Ou bien étaient portées disparues entre Cassis et Vars, leur champ des possibles paraissant à l’époque singulièrement étroit.

Puis j’ai senti de loin la ville s’enfoncer, s’exclure toujours plus, le début des années 90 me semblant être le moment où elle a bien dû toucher un fond insoupçonné pour elle, multimillénaire... Marseille.

L’économie traditionnelle tournée vers le port au ralenti, les beaux quartiers du 8ème et du 7ème retranchés sur eux-mêmes, La Canebière et le centre ville abandonné aux "hordes" venues des banlieues, elles-mêmes remontées du Maghreb ou d’une Afrique en désérance.
La montée des tensions et des extrêmismes, l’effondrement de l’espérance, le marché du travail en berne, la nostalgie encore et toujours d’un passé brillant mais caricatural, remontant avant-guerre...

Quelques courageux se sont, entretemps, sans bruit, introduits dans la place.
Stéphane Peyron, décidément pionnier, et sa maison de production 95°West installée dans les docks immenses et désaffectés. Et puis bien d’autres, peu à peu, profitant d’espaces infinis et bon marché, de l’opportunité de rencontrer des collaborateurs de talent sur place.
Ou d’importer quelques nordistes heureux de voir la mer au bout de leur table et de déjeuner dehors 365 jours par an... sauf les jours de mistral. 
En 2001, le nouveau TGV met Marseille à un souffle de Paris. Une heureuse conjoncture avec l’arrivée en masse de nouveaux venus, insufflant à la ville, longtemps farouche à "l’estranger", un air nouveau.
De grands travaux de réhabilitation, notamment et surtout dans la tête des Marseillais qui se mettent à redécouvrir leur ville, leurs rues, la beauté des cours intérieures, longtemps oubliées sous l’habitude et la suif.
Et leur culture, la vraie, mélange d’art de vivre et d’auteurs anciens, bien au-delà des pignolades pagnolesques et du snobisme toc des enfants de savonniers.

Ecole1 Je reviens souvent à Marseille, dans mes rêves ou cauchemars, ma ville à jamais hermétique, mais n’imagine pas pouvoir revivre un jour en un lieu sans repères, aux souvenirs confus.
Néanmoins ce sentiment que Marseille et moi, de loin, avons suivi les mêmes méandres pour se poser aujourd’hui sur la première marche d’une sérénité retrouvée est pour le moins étrange...

Une ville est personnelle à chacun, et n’est pas communicable.
Le premier sentiment, totalement instinctif, animal, déterminera toute l’histoire de celui qui se sent chez lui ou à jamais étranger.

mon école maternelle "de filles", chemin du Roucas-Blanc, une odeur de craie, de sucre et de plastique chaud, celui mon panier à goûter jaune en fausse paille

http://planetargonautes.typepad.fr


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Renaissance d’une ville ?
27 février 2007 - 19h21

c’est beau ... on dirait du guediguian !



Renaissance d’une ville ?
27 février 2007 - 20h54

J´ai bien peur de ne pas avoir compris : ce texte est ironique ? Ou pas ? Faut-il le prendre au premier degré ?



Renaissance d’une ville ?
27 février 2007 - 23h06 - Posté par

" J´ai bien peur de ne pas avoir compris : ce texte est ironique ? Ou pas ? Faut-il le prendre au premier degré ? "

à mon humble avis ce texte est destiné à ceux qui ont du temps à perdre et veulent lire quelqu’un qui s’écoute écrire pour éviter de penser... _ ;)


Renaissance d’une ville ?
1er mars 2007 - 16h00

Soyons sérieux : Marseille à 3 heures de Tgv de Paris est la pire chose qu’il pouvait se produire...Marseille se retrouve à la merci de trous du C... bien bobo, bien friqués, bien Parisiens, si Parisiens... Une vraie catastrophe, Marseille résidence secondaire, Marseille banlieue de la plus grande plaie du pays : sa capitale.
Paris brulerat-il... enfin ?



Renaissance d’une ville ?
22 mars 2007 - 23h28

N’importe quoi.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite