Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Labyrinthe palestinien

de : Ignacio Ramonet
jeudi 30 novembre 2006 - 23h08 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 7 ko

de Ignacio Ramonet

Vers l’abîme. On sent confusément que les souffrances subies par les Palestiniens, les solidarités de plus en plus audacieuses qu’un tel tourment entraîne au Proche-Orient, et les violentes réactions de défense d’Israël, risquent de conduire le monde vers l’abîme. Le face-à-face entre deux populations, israélienne et palestinienne, qui, à tort ou à raison, se craignent l’une l’autre, ne peut durer. Car cette peur "justifie", d’un côté, une escalade dans la répression et, de l’autre, le recours à la violence de la part de groupes radicaux.

Dans chaque camp, les enquêtes le confirment, la majorité des citoyens aspirent à la paix. Mais, dans chaque camp aussi, montent les haines et les extrémismes. C’est de "guerre à mort" et d’"anéantissement total" que les deux parties parlent désormais.

La non-défaite des milices du Hezbollah libanais, l’été dernier, face aux troupes israéliennes, et la non-victoire des forces américaines, en Irak, face aux insurgés ont redonné espoir à des groupes palestiniens qui se remettent à croire aux chances d’une « guerre populaire prolongée ». Après avoir capturé le caporal Gilad Shalit le 25 juin (qu’ils détiennent toujours), ces groupes multiplient les tirs de roquettes sur Sderot et Ashkelon. Six personnes en six ans ont été tuées. Dans la même période, la répression dans les territoires occupés a fait quatre mille cinq cents morts.

Mais la menace des roquettes attise le désir de revanche parmi certains Israéliens. Le camp des « durs » au pouvoir, encouragé par la passivité internationale, paraît avoir carte blanche pour châtier sans limites les populations palestiniennes.

Depuis cinq mois, plus de quatre cents personnes, pour moitié des civils, ont été abattues par les forces israéliennes, que rien ne semble plus retenir. Les militaires n’ont pas même hésité à abattre, le 3 novembre, des femmes désarmées à Beit Hanoun. Cette ville où, cinq jours plus tard, vingt civils, dont plusieurs enfants, allaient être tués par des obus israéliens.

Ce crime - résultat d’une « bavure », selon les autorités israéliennes - a ému les opinions publiques à travers le monde. Et a conduit l’Assemblée générale des Nations unies, sous l’impulsion de la France, à adopter (par 156 voix contre 7) une résolution réclamant la fin des opérations israéliennes à Gaza, et la cessation de tous les actes de violence.

On en est loin. Le gouvernement de M. Ehoud Olmert n’a pas hésité récemment - malgré la courageuse démission du ministre de la culture, le travailliste Ophir Pines-Paz - à accueillir en son sein, avec le rang de vice-premier ministre et chargé du portefeuille des « menaces stratégiques », M. Avigdor Lieberman, chef du parti extrémiste Israël Beitenou (« Israël, notre maison »), dont les adhérents sont principalement des émigrés venus de l’ex-Union soviétique, accusés souvent de xénophobie.

L’entrée en fonctions de M. Lieberman dans un cabinet désorienté et tenté par un usage brouillon de la force représente un danger pour l’ensemble de la région. En premier lieu pour Israël et ses populations. Cela n’a pas été assez souligné par les grands médias européens, plus prompts à dénoncer d’ordinaire l’arrivée d’autres extrémistes dans des gouvernements de l’Union.

Plus lucides, des journaux israéliens comme Haaretz ont vite lancé une mise en garde : « Choisir le dirigeant le plus irresponsable et le plus dépourvu de retenue pour occuper la fonction de ministre des menaces stratégiques constitue, en soi, une menace stratégique. L’absence de modération de M. Lieberman et ses déclarations intempestives - comparables seulement à celles du président de l’Iran - risquent de provoquer un désastre dans toute la région (1). »

Quant au politologue israélien Zeev Sternhell, historien du fascisme européen, il a été très clair : à ses yeux, M. Lieberman est peut-être « l’homme politique le plus dangereux de l’histoire d’Israël », parce qu’il représente un « cocktail de nationalisme, d’autoritarisme et de mentalité dictatoriale (2) ».

Le contexte, paradoxalement, aggrave le risque. La récente défaite électorale de M. George W. Bush et le constat d’échec militaire en Irak pourraient infléchir la politique des Etats-Unis dans cette région. Déjà des contacts paraissent s’esquisser avec la Syrie (malgré les accusations qui pèsent sur Damas après le récent assassinat de Pierre Gemayel). Et même avec Téhéran, dont le concours peut se révéler décisif si Washington veut réussir son retrait du bourbier irakien. En Palestine, enfin, la perspective d’un gouvernement d’union nationale semble se rapprocher.

Tout cela ne fait pas l’affaire, en Israël, de ceux qui - comme M. Lieberman et ses amis - continuent de parier sur l’affrontement et sur la suprématie de la force. De leur part, un geste irresponsable ne saurait être exclu. Ils sentent bien qu’une évidence peu à peu s’impose dans les chancelleries internationales : il n’y aura point de paix dans cette région sans la sortie des Palestiniens de leur labyrinthe.

(1) Haaretz, Tel-Aviv, 24 octobre 2006.

(2) The Scotsman, Edimbourg, 23 octobre 2006.

http://www.monde-diplomatique.fr/20...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite