Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Le parlement européen va-t-il convoquer les agents de la CIA et leurs complices européens ?

de : Copas
dimanche 29 janvier 2006 - 21h46 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 7 ko

de Copas

Le Parlement européen ,

 vu l’attachement de l’Union européenne aux principes de la liberté, de la démocratie et du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales et de l’État de droit, affirmé dans le préambule du traité sur l’Union européenne ainsi, en particulier, qu’ aux articles 6 et 7 dudit traité,

 tenant compte du fait que, selon la jurisprudence de la Cour de justice des Communautés européennes, la protection des droits fondamentaux fait aussi partie de l’ordre constitutionnel de la Communauté,

 tenant compte du fait que la protection de la dignité humaine est l’un des objectifs centraux de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne proclamée par les institutions le 7 décembre 2000 et que cette valeur fondamentale serait violée si, pour une raison quelconque, des personnes subissaient un traitement cruel, inhumain ou dégradant sous la responsabilité directe ou indirecte d’États membres et d’institutions de l’Union européenne,

 vu sa résolution du 15 décembre 2005 sur l’utilisation présumée de pays européens par la CIA pour le transport et la détention illégale de prisonniers(1) , résolution dans laquelle, au sujet de l’ouverture d’une enquête au sein du Conseil de l’Europe, il envisage la nécessité de constituer une commission temporaire en son sein pour accompagner cette enquête, dès lors, surtout, que des États membres sont impliqués,

 vu l’article 175 de son règlement,

 vu la proposition de la Conférence des présidents définissant le mandat et la composition de la commission temporaire sur l’utilisation présumée du territoire de l’Union européenne, pays adhérents, candidats et associés compris, par la CIA ou les services de renseignements d’autres pays tiers pour le transport et la détention illégale de prisonniers,

1. décide de constituer une commission temporaire investie du mandat suivant :

a) rassembler et analyser les informations permettant de déterminer si :

- la CIA ou d’autres agents américains ou services de renseignement d’autres pays tiers ont procédé à des enlèvements, à des ’remises extraordinaires’, à la détention dans des sites secrets, à la mise au secret, à la torture, ou à d’autres traitements cruels, inhumains ou dégradants à l’égard de prisonniers sur le territoire de l’Union européenne, pays adhérents et candidats compris, ou ont utilisé ce territoire à ces fins, par exemple par des survols de l’espace aérien ;

- ces opérations qui auraient été conduites sur le territoire de l’Union européenne dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, pourraient être considérées comme une violation en particulier de l’article 6 du traité sur l’Union européenne, des articles 2, 3, 5 et 6 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, de la Charte des droits fondamentaux, de la Convention des Nations unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants et des accords entre l’Union européenne et les États-Unis d’Amérique sur l’extradition et l’entraide judiciaire, ainsi que d’autres traités et accords internationaux conclus par l’Union ou la Communauté européenne et ses États membres, y compris le traité de l’Atlantique Nord et les accords sur le statut des forces qui s’y rattachent, ainsi que la Convention relative à l’aviation civile internationale ;

- des citoyens de l’Union européenne ou des pays candidats, ou toute autre personne pouvant prétendre à la protection - ou étant soumise à la juridiction - de l’Union, des États membres ou des pays candidats comptent parmi les personnes impliquées dans les enlèvements, opérations de ’remises extraordinaires’, détentions dans des sites secrets, mises au secret, tortures, ou autres traitements cruels, inhumains ou dégradants sur le territoire de l’Union ou ailleurs, ou parmi celles qui en auraient été victimes ;

- des États membres, des fonctionnaires publics, des personnes chargées d’une mission officielle ou des institutions de l’Union européenne ont été, que ce soit par action ou par omission, impliqués dans des actes de privation illégale de liberté de personnes, y compris à leur enlèvement, à leur remise, à leur transfert, à leur détention ou à leur torture, ou ont été complices de tels actes ;

b) soumettre à l’assemblée plénière toutes les recommandations qu’elle jugera nécessaires en la matière, notamment en ce qui concerne les conclusions politiques, juridiques et administratives devant être tirées au niveau européen, ainsi que les conséquences possibles sur les relations de l’Union européenne avec des pays tiers ;

2. décide que la commission temporaire entretiendra une concertation et une coopération aussi étroites que possible avec le Conseil de l’Europe, son secrétaire général, son assemblée parlementaire, son commissaire aux droits de l’homme et avec le haut commissaire aux droits de l’homme des Nations unies, ainsi qu’avec les parlements nationaux ;

3. décide que la commission temporaire lui remettra, au plus tard quatre mois après le début de ses travaux, un rapport provisoire assorti de propositions détaillées sur l’organisation de la poursuite de ses travaux ;

4. décide que la commission temporaire se composera de quarante-six députés au Parlement européen.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Le parlement européen va-t-il convoquer les agents de la CIA et leurs complices européens ?
29 janvier 2006 - 22h07

Ah ! Au fait, c’est là :

http://www.europarl.eu.int/omk/sipa...

Questions subsidiaires :

Des dirigeants verts allemands seront-ils interrogés ?

Dick Cheney sera-t-il convoqué ?

Jusqu’à quel point, quel niveau, des dirigeants européens ont couverts ces opérations d’enlevements et de tortures sur le territoire de l’UE ?

Les noms ?

Est-ce vrai qu’une centaine de personnes ont été enlevées sur le territoire de l’UE ?

Comme l’indique le rapporteur de l’enquête menée là par le Conseil de l’Europe (autre instance).
Ainsi Dick Marty,parlementaire du Conseil de l’Europe, chargé de mené des investigations sur ce problème indique :
.../... "Les livraisons intéressant l’Europe semblent concerner plus de cent personnes au cours de ces dernières années" .../...

Le terme odieux de "livraisons" signifiant là "enlèvements".

Cop.



> Le parlement européen va-t-il convoquer les agents de la CIA et leurs complices européens ?
30 janvier 2006 - 18h15

Elément de réponse : il y a environ 3 ans a été installée à LA HAYE, sous les vivats de l’UE, une Cour Pénale Internationale (à ne pas confondre avec le TPI qui lui ne juge que des crimes commis en ex-Yougoslavie à l’exclusion de ceux commis par les troupes de l’OTAN) sensée ouvrir une nouvelle ère dans la punition des crimes commis par des dirigeants politiques. Qui peut citer une seule action d’envergure menée depuis sa création par ce "machin" ?

Quant à la réponse, elle pourrait bien ressembler à celle d’un ancien Ministre des affaires étrangères français (Claude Cheysson, me semble-t-il) à une question sur l’instauration de l’état de siège en Pologne : "Bien entendu, nous ne ferons rien". Elle avait au moins le mérite de la clarté.

Valère



> Le parlement européen va-t-il convoquer les agents de la CIA et leurs complices européens ?
30 janvier 2006 - 19h09 - Posté par

Sur cette affaire, je ne crois pas que celà sera si facile à enterrer pour des tas de raisons.

Je répete la question (parceque ce qui se dit ici est lu) :

Jusqu’à quel point, quel niveau, des dirigeants européens ont couverts ces opérations d’enlevements et de tortures sur le territoire de l’UE ?

Les noms ?

Des dirigeants verts allemands seront-ils interrogés ? (...)
Des dirigeants français sont-ils mouillés là dedans ?

Dick Cheney sera-t-il convoqué ?

Est-ce vrai qu’une centaine de personnes ont été enlevées sur le territoire de l’UE ?

Quelles sont les sanctions prévues pour les états ?

Les personnes ?

Un certain nombre de citoyens européens demeurent attentifs sur cette affaire d’une extreme gravité.

L’UE, sous peine de perdre tout crédit, doit non seulement faire toute la vérité mais également mettre engager les procedures édquates sur ceux qui ont trempé là dedans.

Alors Mr Barroso , il manque une instance européenne à se bouger sérieusement les fesses dans l’affaire , nous vous écoutons donc avec la plus extreme attention.
L’image de l’UE que vous donnerez là est d’une extreme importance et sera d’un éclairage édifiant sur les artisans de la logique du TCE.

Copas






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite