Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Reporters Sans Frontières pédale à vide

de : Line Arez Demoro
lundi 5 septembre 2005 - 09h29 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 17.7 ko

de Line Arez Demoro

Il suffit de fréquenter le site Internet de RSF (3.05.2005) pour être édifié sur son allégeance à l’US Army. En première page, nous lisons : « Guerre en Irak : Le conflit le plus meurtrier pour la presse depuis la guerre du Viêt-nam. 66 journalistes et collaborateurs des médias tués, 29 enlevés.

L’Irak est aujourd’hui le pays le plus dangereux du monde pour les journalistes. La guerre en Irak est le conflit interétatique le plus meurtrier pour les journalistes depuis la guerre du Viêt-nam. 63 journalistes avaient alors été tués, mais sur une période de vingt ans s’étalant de 1955 à 1975. Au cours du conflit en ex-Yougoslavie, entre 1991 et 1995, 49 professionnels des médias avaient trouvé la mort dans l’exercice de leur profession. »

(Curieusement, et sans en donner la raison, RSF explique que « Les 22 journalistes tués pendant la guerre au Kosovo en 1999, dont les seize employés de la radiotélévision serbe morts dans le bombardement de leurs locaux par des avions de l’OTAN, ne sont pas pris en compte. » Pourquoi ? Parce que l’OTAN est commandée par un général nord-américain ?

Chacun sait que, si les journalistes meurent en grand nombre en Irak depuis 2003, c’est parce qu’une invasion armée les y a attirés et, pour une part, parce que les forces d’occupation ont la gâchette facile dans l’impunité totale. Mais, à ce stade, l’article de RSF évite de situer les responsabilités. Le mot « Américains » n’est pas imprimé et cet exploit journalistique est réalisable par l’usage de la forme passive dans la construction des phrases : « avaient été tués », « avaient trouvé la mort ». Ce subterfuge dévoilé, le lecteur peut se régaler à observer la troncature systématique de l’information dans le reste du rapport, afin de ne pas dire qui tue les journalistes : « En Irak, la violence à l’égard de la presse s’est exercée dès le premier jour du conflit.

Paul Moran, cameraman australien de la chaîne ABC, a été victime d’un attentat dès le 22 mars 2003. Onze journalistes et collaborateurs des médias ont été tués au cours des mois de mars et avril suivants. La situation s’est lentement apaisée ensuite pour se dégrader de nouveau début 2004, au moment de la recrudescence des attentats et des actions de groupes armés présents dans tout le pays. Un nouveau pic a été atteint au mois de mai 2004 pendant lequel neuf représentants de la presse ont été tués. Depuis, quasiment chaque mois, un ou plusieurs journalistes ont été assassinés. Neuf d’entre eux sont tombés dans les premiers mois de 2005. »

Suit alors, en page intérieure, un long rapport, illustré de graphiques, de « fromages » et d’un tableau qui nous apprend quoi ? : la répartition des morts par âge, sexe, nationalité, lieux, périodes, motifs, média employeur, etc. On croirait lire un rapport de stage d’un prudent étudiant en première année à qui on aurait dit : « Tu seras noté sur ta capacité à éviter de parler des Ricains. »

Et le rapport se déroule donc en nous frustrant du mot tabou. Si un « fromage » nous révèle que, parmi les journalistes tués, 4% le sont par un char, 5% par des missiles, 71 % par des tirs, il nous cache la nationalité des chars, des missiles et des tireurs. Mieux, un commentaire déplore que les journalistes soient « la cible potentielle pour ceux qui cherchent par tous les moyens à déstabiliser la coalition anglo-américaine et les nouvelles autorités irakiennes ». Ici, les responsables sont donc clairement désignés : ce sont ceux qui luttent contre l’occupant et les collabos.

Hélas, les forces US ont dû reconnaître depuis 2003 quelques « bavures ». Du coup, RSF ne peut les masquer et, vers la fin de son rapport, nous lisons que, dans 8 cas ; (14%) « les forces américaines reconnaissent des « erreurs et dommages accidentels » [...] bavures commises « selon les règles de la guerre », « en état de légitime défense ». Comprenne qui pourra : « des erreurs dans les règles ! »

Enfin, « Six familles ont écrit au congrès américain pour demander justice. »

La première question est : puisque RSF est une association qui « dénonce les violations de la liberté de la presse dans le monde » qui « défend les journalistes », qui dispose d’un réseau (« Damoclès ») chargé d’engager des poursuites afin de mettre fin à l’impunité des tueurs de journalistes, va-t-elle entreprendre une action concrète, au moins dans les huit cas reconnus par les USA et dans le soutien des six familles qui réclament justice ? Mener une enquête, porter plainte, aider financièrement les plaignants pour des frais de procès ?

Le maître mot de la phrase précédente est « action », ce qui est différent de « déclaration ». Trop souvent (toujours ?), dès que les Etats-Unis sont impliqués, RSF est indignée, scandalisée, troublée, elle exige, réclame une enquête, des sanctions, un rapport détaillé. Blablabla et poudre aux yeux.

Sauf quand elle s’intéresse à des pays du tiers monde, RSF pédale à vide ; il serait bon de remettre la chaîne sur le pédalier car le surplace commence à se voir (si possible, remettre aussi la sonnette « Rik-king !).

La deuxième question est : comment s’appellent déjà ces organisations US qui financent RSF et dont les versements, enfin reconnus par Robert Ménard, ne figurent pas dans les comptes publics de l’organisation ?


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite