Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Gaza évacuée mais toujours occupée

de : Al Faraby
mercredi 24 août 2005 - 00h36 - Signaler aux modérateurs

de Al Faraby

"La communauté internationale doit préserver le statut juridique actuel des territoires palestiniens après le retrait unilatéral israélien", a déclaré lundi 22 août à la presse Nasser Al-Qidwa, ministre palestinien des affaires étrangères, avant de s’envoler pour Moscou, où il doit défendre cette position auprès des autorités russes. La Russie fait partie avec les Etats-Unis, l’ONU et l’Union européenne du quartet international qui a mis au point la "feuille de route", plan de paix pour un règlement au Proche-Orient lancé en 2003 et resté jusque-là lettre morte.

Le chef de la diplomatie israélienne, Sylvan Shalom, a déclaré pour sa part vendredi à un journal koweïtien que son pays envisageait de demander au Conseil de sécurité de l’ONU une résolution proclamant la fin de l’occupation de la bande de Gaza après 38 ans de présence israélienne.

Outre l’ONU, Israël est considéré comme "l’occupant" de Gaza par la Cour suprême israélienne, ainsi que par la Cour internationale de justice de La Haye (CIJ), qui avait statué sur le mur de séparation érigé par l’Etat hébreu en Cisjordanie.

Les accords d’autonomie israélo-palestiniens d’Oslo de 1993 prévoient qu’Israël gardera son statut "d’occupant" des territoires palestiniens jusqu’à la conclusion d’un traité de paix entre les deux belligérants. "Gaza restera sous la responsabilité de l’occupant (Israël), qui continuera à peser sur notre vie, à travers le contrôle des passages (frontaliers) et des espaces aérien et maritime", a déclaré Mohammad Dahlane, ministre chargé du suivi du dossier du retrait, lundi dans une conférence de presse.

Raji Al-Sourani, président du Centre palestinien des droits de l’homme, a affirmé que "le retrait israélien devrait marquer la fin de l’occupation militaire, la levée de la mainmise sur la terre et la fin du contrôle de la population, mais ce ne sera pas le cas. Israël va préserver son pouvoir d’intervention à Gaza et le contrôle de ses frontières terrestres, aériennes et maritimes".

L’avocat palestinien Younès Al-Jarou, qui préside l’association "Conscience" de défense des droits de l’homme, estime pour sa part que "la proclamation de la fin de l’occupation israélienne de Gaza signifie qu’Israël va se défaire de ses obligations, qui imposent à l’occupant de protéger les populations occupées et de subvenir à leurs besoins essentiels en matière de santé, d’éducation et d’alimentation".

"Dans les conditions actuelles, ce serait un précédent grave pour la question palestinienne et dans le droit international", déclare-t-il. "Gaza sera totalement coupée d’Israël, et nous ne le regrettons pas, mais elle sera aussi coupée de la Cisjordanie et de Jérusalem sur les plans politique, humain et économique et c’est là que réside le problème", souligne-t-il.

Selon lui, Israël ne permettra pas la mise en service du port de Gaza, ni de son aéroport. "Les Palestiniens de Gaza ne pourront prendre l’avion qu’au Caire ,à plus de 450 km et ne pourront importer ou exporter qu’à travers les ports égyptiens de Damiette et Port Saïd" à plus de 300 km. "Dire que Gaza est libérée est une mystification sans précédent du conflit israélo-palestinien. Elle permet à Ariel Sharon, 38 ans après la défaite de 1967 et 12 ans après les accords d’Oslo, de transformer un désengagement militaire en fin de l’occupation", s’emporte M. Sourani.

"Le désengagement israélien va étouffer Gaza, dont les habitants ne pourront pas utiliser le port d’Ashdod ni l’aéroport de Tel-Aviv et ne seront pas plus autorisés à se rendre en Israël pour travailler", souligne l’avocat palestinien. "Gaza va vivre dans un état d’enfermement, alors que 66 % de sa population active est au chômage et que 81 % de ses habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté", conclut-il.

http://www.aloufok.net/article.php3...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite