Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

PERU, un Enseignant à la Présidence le 6 Juin ?

de : joclaude
vendredi 28 mai 2021 - 16h15 - Signaler aux modérateurs

Source : TéléSUR (traduction Google)Péru, un maître à la présidence ? NDLR. : comme vous pourrez le lire la probabilité est grande ! Et bien sûr un Président élu avec un Programme Progressiste tentant de s’en prendre au pouvoir absolu du régime capitaliste, sera, selon le bréviaire des pays de l’OTAN, un nouveau "dictateur" au pouvoir entaché de toutes les malédictions de la planète ! Fatalement me direz-vous puisque le régime capitaliste est le seul qui puisse être auréolé de sainteté ? Pedro Castillo, l’un des deux vainqueurs du premier tour de l’élection présidentielle au Pérou, qui est en tête des sondages au second tour, est un enseignant de Cajamarca, à près de 900 kilomètres de Lima. L’éminent leader de la guilde magistrale, parmi les plus importantes du Pérou, a acquis une reconnaissance nationale lorsqu’il l’a mené dans la grève prolongée de 2017.

Perú, un maestro a la Presidencia Castillo remet en question de front le néolibéralisme, plaide pour une Assemblée constituante qui rédige une Constitution populaire. Il promet une réforme agraire et la nationalisation des ressources naturelles ou de conclure des accords avec les transnationales pour qu’une plus grande partie du gain reste dans le pays.

Cela lui a valu un soutien populaire croissant, mais aussi le lynchage féroce des médias hégémoniques. Il n’a pas ajouté à la mode d’attaquer le Venezuela et Cuba, comme certains « progressistes ». Dans un pays très centralisé, avec de grandes différences sociales et culturelles entre les trois régions qui le composent - côte, jungle et montagne - et entre la capitale et l’intérieur, il est un homme du pays profond par son extraction humble et provinciale, sa relation étroite avec ses peuples et son langage direct mais bien structuré.

Il est membre d’une grande structure de masse fondée dans les années 70, qui s’occupe de l’organisation communautaire et agit en tant qu’agent communal d’ordre public et d’autodéfense dans de vastes régions, instance qui lui apporte certainement un bon nombre de voix.

Castillo milita et est candidat à la présidence pour le Parti Pérou libre, qui se définit comme marxiste et mariatéguiste, inspiré par l’héritage du grand penseur marxiste latino-américain José Carlos Mariátegui. Bien que peu connu à l’extérieur du pays et même, peu reconnu par les secteurs progressistes de la classe moyenne limeña, Peru Libre a un emploi de plusieurs années dans des régions complexes du pays, y compris l’Amazonie, et a déjà gouverné les provinces et les départements.

Justement, son chef Vladimir Cronron, élu gouverneur du département de Junon en 2018, a dû quitter ses fonctions à la suite d’une allégation inventée de corruption, ce qui est devenu une pratique systématique contre les dirigeants de gauche dans notre région.

L’élection de Castillo à la présidence du Pérou est actuellement le résultat le plus probable au second tour des élections qui se tiendra le 6 juin dans ce pays d’Amérique du Sud. L’enseignant et son rival, l’ultra-néolibéral et actuellement poursuivi pour de très graves infractions de corruption Keiko Fujimori, ont obtenu au premier tour 18 921 pour cent et 13 407 pour cent des suffrages, plus que prévu.

Très significatif dans le cas de Castillo car personne ne lui passait par la tête qui pourrait gagner le premier tour car c’est jusqu’aux dernières semaines et jours précédant le vote que ses chiffres ont été accélérés pour atteindre une première place qui a surpris les leurs et les étrangers.

Maintenant, 12 jours dans le second tour, les derniers sondages donnent Castillo un favoritisme de 10 à 5 points d’avance sur son rival. Certains analystes de droite font valoir que c’est juste dans le temps manquant qu’une erreur de l’un des candidats peut vous coûter l’élection, mais la vérité est castillo a maintenu une ascension stable et la consolidation comme un pointeur, tandis que Fujimori a calé ces derniers jours, à l’exception de Lima, bastion fujimoriste où le candidat a jusqu’à présent porté l’avantage et additionne en ce moment 59,1 pour cent des préférences.

Mais dans le reste du pays, l’enseignant reste le favori, notamment dans les zones rurales. Lors du dernier exercice électoral d’un sondeur, elle atteint 52,1 pour cent des suffrages exprimés à l’intérieur du pays. Dans le nord, il ya un tirage technique virtuel des deux avec 44,8 pour Castillo et 39,9 pour son rival. Mais au centre et à l’est, Castillo atteint 62,7 et 53,2 contre 24,5 et 33,6, bien au-dessus de son adversaire.

L’accord conclu par lui avec Verónika Mendoza, candidate d’Ensemble pour le Pérou au premier tour, pour soutenir la candidature de l’enseignant aux élections du 6 juin a été très positif. Cette alliance rapproche la candidature du professeur à des sections influentes de la classe moyenne de gauche et progressiste avec lesquels il a des coïncidences importantes mais aussi des différences, qui, on peut s’attendre, vont au second plan compte tenu des enjeux.

Une victoire de Fujimori signifierait l’approfondissement des politiques néolibérales, l’aggravation des ravages très graves de la Covid-19, la corruption endémique, le retour de la droite la plus autoritaire et le total des droits de l’homme irrépepinés. Alors qu’une victoire de l’enseignant le mettrait en phase avec la Bolivie, le Venezuela, l’Argentine, le Chili, la Colombie, le Mexique et Cuba, des pays qui - de la rue ou du gouvernement - cherchent une voie politique indépendante loin du néolibéralisme.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite