Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...

mercredi 27 janvier 2021 - 19h13 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires...

JPEG - 31.1 ko

Au royaume de la CGT. La résistible ascension de Philippe Martinez
de Jean-Bernard Gervais

Avant-propos

Comme beaucoup de Français, en ce printemps 2020, j’étais enfermé chez moi telle une tomate décatie dans une boîte de conserve. J’espérais, comme tant d’autres, que les déclarations tonitruantes du professeur Raoult au sujet de la chloroquine soient solides comme du béton, ou qu’un laboratoire annonce à la face du monde, sidéré, qu’il avait enfin trouvé le vaccin contre ce fichu SARS-CoV-2.

J’étais, en effet, plus soucieux de récupérer mes formulaires d’autorisation de sortie et de me procurer les rares masques chirurgicaux qui circulaient parfois sous le manteau en Seine-Saint­ Denis, où j’habite, que de suivre les atermoiements de l’avant-garde du mouvement ouvrier : la Confédération générale du travail. Laquelle CGT s’etait mise en sommeil, comme le reste du pays, ou presque. Elle avait, à la fin du mois de mars, déposé un préavis de grève, en plein pic de l’épidémie de Covid-19. Plus exactement, la Fédération CGT des services publics avait décidé de mettre les services publics... à l’arrêt. Une décision, une attitude, qui avait scandalisé le pays durant deux ou trois jours, et puis plus personne n’y avait pensé. On n’avait plus entendu parler de la CGT.

Bref, confiné chez moi, je ne pensais guère à la Confédération où j’avais passé deux années effroyables au poste de conseiller en communication. Jusqu’à ce qu’un ami m’adresse la lettre ouverte de Mickaël Wamen, qui circulait dans les milieux militants.

Wamen, c’est ce cégétiste qui a fait le tour de tous les plateaux télé lorsque son entreprise, Goodyear, en 2014, a mis la clé sous la porte, laissant sur le carreau plus de 800 salariés. Il faisait partie de ces syndicalistes que les Français admirent un temps, qui leur rappelle que la France est ce pays où le peuple s’est révolté deux siècles auparavant pour détrôner la monarchie, et reconquérir un semblant de dignité, dans une démocratie qui malheureusement laisse peu de place aux aspirations populaires.

Avant lui, les Français ont idolâtré Xavier Mathieu, le cégétiste de l’usine Continental, lequel avait vandalisé la sous-préfecture de Compiègne. Comme lui, Wamen avait été poursuivi en justice, pour des faits de violence : on lui avait reproché, avec six autres de ses camarades, d’avoir « retenu » toute une nuit deux cadres de l’usine Goodyear.

Wamen, avec ses yeux bleus perçants, son air de rocker, sa peau basanée, son franc-parler, incarnait à la perfection le rebelle grande gueule que les Français aiment en cachette, ou détestent avec passion. Il apparaissait, incontestablement, comme un incorruptible. Un Robespierre 2.0.

La lettre ouverte de Wamen, diffusée en plein confinement par mail et que je dévorai sur mon portable, n’était, ni plus ni moins, qu’une lettre de démission du syndicat Info’Com-CGT, d’une violence rare. Un événement syndical.

Info’Com-CGT est un syndicat comme il y en a des milliers. Il fédère les métiers du livre, de l’édition, de l’information et de la communication avec, tout de même, deux particularités : il s’affiche comme un bastion radical et communique énormément, souvent avec fracas. En 2016, en pleine opposition à la loi Travail, le syndicat avait publié un tract qui avait fait scandale : on y voyait un montage « photoshopé » qui représentait des pavés ensanglantés, sur lesquels étaient posés une matraque et un insigne de policier, barrés de ce slogan : « La police doit protéger les citoyens et non les frapper. » Les syndicats de police, au bord du collapse, avaient menacé les cégétistes de poursuites judiciaires. Sans concession face aux exactions des forces de l’ordre, Info’Com-CGT avait fait le buzz. Wamen, avec sa « grosse bouche », ne pouvait pas espérer meilleurs compagnons de lutte. Il les avait rejoints en 2016.

Mais c’était ignorer la nature réelle du syndicat Info’Com-CGT, comme la décrit Wamen dans sa lettre de démission. Ce brûlot, à sa lecture, réveilla en moi des souvenirs enfouis. Comme moi, Wamen avait fait l’expérience du désenchantement au contact d’une structure vermoulue de la CGT.

Pour le syndicaliste, après la joie de retrouver des frères de lutte, la désillusion s’était cristallisée autour d’une promesse d’embauche à la SACIJO (1), que lui avait fait miroiter Info’Com-CGT. La SACIJO, société de droit prive, édite le Journal Officiel. C’est une coopérative et à ce titre, elle élit ses dirigeant et s’auto-administre.

Info’Com-CGT, pèse au sein de son conseil d’administration et peut ainsi proposer des embauches.

Sauf que, Wamen, c’est Wamen : très Vite, son embauche a posé problème et la direction de l’information légale et administrative (DILA), service du Premier ministre pour qui travaille la SACIJO, s’y est opposée. Le syndicaliste de Good Year,a qui l’on avait promis un CDI, est donc resté en CDD, précaire. Tout en espérant que son syndicat allait prendre le taureau par les cornes pour remédier à cette injustice. lnfo’Com-CGT était quand même LE syndicat qui avait tenu tête au ministère de l’Intérieur, et apparaissait comme LA structure syndicale la plus combative en cette fin d’année 2016.

Wamen est tombé des nues quand il s’est rendu compte que le syndicat le considérait désormais comme un gêneur. Non seulement les services du Premier ministre l’avaient dans le viseur, mais ses camarades de la section CGT de SACIJO le tenaient en respect, de peur qu’il se mette à... militer !

« J’ai été, rapidement considéré comme un danger par la section syndicale Info’Com-CGT de la SACIJO. Les élus et mandatés de cette section ont pensé que j’avais envie de militer dans cette entreprise, alors que c’était clair dès le début. on m’a dit "tu vas au JO, tu vas voir des trucs plus que bizarres, mais tu y es uniquement pour bosser et basta et prendre du fric..." »

Waimen va, alors, entrapercevoir la réalité du syndicat Info’Com-CGT (ou tout du moins, sa section à la SACIJO). La défense de la veuve et de l’orphelin semble être le cadet de leur souci :

« Pour revenir au fric, c’est un des soucis majeurs dans cette situation, des "camarades" n’ont plus les pieds sur terre. Le fric justement les a mis hors sol, leur faisant oublier même les règles de ce que doit être un syndicat, son origine, ses valeurs, le respect des autres... »

La vénalité des syndicalistes d’Info-Com-CGT va de pair avec leur brutalité :

« Je n’avais jamais vu autant de hargne à vouloir détruire quelqu’un qui gêne parce qu’il a gardé sa liberté de parole ! »

Wamen va même faire un burn-out, à la suite d’une convocation du syndicat, qui lui reproche d’avoir demandé à la DILA pourquoi son embauche avait été refusée :

« Comme vous avez dépassé les limites en allant voir la DILA et parce que le syndicat de la SACIJO nous le demande, nous vous privons de quinze jours de salaire. »

Wamen croit devenir fou : est-ce bien ce syndicat qui passe aux yeux du grand public pour un parangon de vertu, le dernier rempart contre des patrons voyous, et qui le prive arbitrairement de quinze jours de salaire ?

« Là tu te dis, mais c’est quoi ce bordel ? Je suis ou ? Dans ce syndicat qui fait des affiches pour dénoncer le pouvoir abusif des patrons et leurs méthodes dégueulasses ? Pendant quatre heures j’ai vidé mon sac, dit tout ce que je pensais de ces méthodes qui n’ont rien à envier à celles des pires tauliers, la décision de nous "punir" avait été prise avant même que nous puissions nous expliquer ! J’ai donc, à la suite de cet entretien, puis d’une montée en puissance de la cabale contre moi à la SACIJO, eu un accident du travail... le premier de ma life ! »

NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence à les (punitions) infligée par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord a ces méthodes discriminatoires...

Mais Wamen n’était pas au bout de ses surprises. Le syndicat conteste son arrêt de travail :

« Et comme il ne fallait pas en rester là, la direction de la SACIJO a contesté mon accident, au motif suivant, mon "accident n’a rien à voir avec mon emploi actuel mais est lié à Goodyear". Voilà comment des gens qui vont dans les manifestations syndicales traitent les salarié-e-s qu’ils ont sous leurs ordres !!! »

Wamen conclut avec amertume :

« Bref, le fric, le fric et le pouvoir, voilà ce qui détruit ce superbe outil, enfin c’est ce que Je pense. C’est un gâchis sans nom. »

Je relâchai mon portable après avoir fini la lecture de cette lettre ouverte, et souris.

Wamen avait décrit ce que j’avais moi-même enduré à la tête de la confédération, deux ans plus tôt. Derrière l’image vertueuse de la CGT, qui se pose comme l’ennemi juré du néolibéralisme, lequel lamine nos existences, vénalité, brutalité, bêtise règnent en maître. Je ne m’étais pas trompé. J’avais vu juste. Et c’est ce que je vais vous conter.

Jean-Bernard Gervais

(1) Société Anonyme de Composition et d’Impression des Jornaux Officiels


Jean-Bernard Gervais

Journaliste et sympathisant cégétiste, Jean-Bernard Gervais intègre les rangs de la Confédération générale du Travail fin 2016, comme conseiller en communication. La Confédération vient de perdre la bataille contre la loi Travail, menée par son tout nouveau secrétaire général, Philippe Martinez.

Pour le conseiller en com’ qui se pense alors au plus près de ses convictions, l’illusion sera de courte durée. Au siège de la CGT, à Montreuil, se côtoient des " camarades " sans morale, des militants nostalgiques et des opportunistes sans états d’âme, évoluant dans un climat de crainte et de jalousie. Durant deux ans, il sera ainsi le spectateur impuissant de la lente mais inexorable perte de vitesse de la CGT, grevée par ses échecs consécutifs – les ordonnances Macron et la réforme de la SNCF – et spoliée de sa place de premier syndicat de France au profit de la CFDT. Sur le terrain du combat social, force est de constater que la lutte se fait désormais ailleurs, au sein de corporations et de secteurs mieux organisés et plus déterminés, bien éloignés des querelles et mesquineries de la direction de la Confédération.

Le diagnostic corrosif d’un militant désabusé, sur les pathologies qui rongent ce qui fut le fer de lance du mouvement ouvrier, devenu aujourd’hui le royaume d’un seul homme : Philippe Martinez.

https://www.facebook.com/pg/Auroyau...

https://livre.fnac.com/a14086203/Je...

https://www.michalon.fr/index.asp?n...

https://www.amazon.fr/Fraternelleme...

https://www.leslibraires.fr/livre/1...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
27 janvier 2021 - 20h09 - Posté par Thomas

Il va finir comme Bernard Tibault ?



Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
28 janvier 2021 - 16h02 - Posté par Téméraire

Bonjour les camarades , où pouvons-nous trouver ce livre
Fraternellement



Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
31 janvier 2021 - 02h48 - Posté par Davesnes

La fin de cet avant-propos m’interpelle. Parler de "royaume de Philippe Martinez", c’est une façon de personnaliser un problème qui est bien plus large que la prise de pouvoir par un seul homme. C’est d’un système qu’il s’agit. Une espèce de camarilla à la tête de la CGT et de certaines fédérations. C’est la structure de la CGT qu’il faut changer. Aujourd’hui, ce sont les permanents qui ont le pouvoir à la CGT. Le syndicat ne vit pas des cotisations de ses membres mais de subventions (y compris du patronat) et de l’organisation de stages. Comme il y a beaucoup d’argent en jeu, il y a des dérives qui échappent aux adhérents de base (mais pas aux permanents qui en croquent).



Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
1er février 2021 - 12h59 - Posté par Pedro

"En même temps", que faire ? Quand la droite dit que des syndicats peu représentatifs se gavent aux frais du contribuable, elle a raison ?





5 avantages réels d’investir dans le marketing numérique
lundi 19 - 14h38
de : OliviaMartinez
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
1 commentaire
Un seul cri : Libérez le Professeur Fourtillan !
dimanche 18 - 17h32
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque : Fin de l’ENA et vive l’ISP : CQFD !
dimanche 18 - 17h15
de : joclaude
1 commentaire
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Crise du Covid-19, une aubaine pour "l’oligarchie mondialiste" ?
dimanche 18 - 16h19
de : joclaude
1 commentaire
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite