Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Journal de confiné (10).

de : L’iena rabbioso
samedi 11 avril 2020 - 17h31 - Signaler aux modérateurs
> jy.D
2 commentaires

Journal de confiné (10).

Les masques.

Quelle cruelle ironie : il y a encore quelques mois porter un masque était signe de subversion.

Désormais, il devient le symbole de la totale panique qui envahi le pays. Bientôt les sans masque deviendront les nouveaux rebelles.

Au sujet de la nécessité du port du masque, je vous met un lien, qui s’il n’a pas toujours bonne réputation, cite au moins ses sources qui ne diffuseraient ces vérités si elles n’avaient pas de pertinence.

https://www.doctissimo.fr/sante/epi...

Deux paragraphes me semblent importants :

( "Il n’y a aucune preuve spécifique suggérant que le port de masques par la population de masse présente un avantage particulier", a même affirmé lundi 30 mars aux journalistes le Dr Mike Ryan, chef des épidémies de l’OMS. "En fait, certaines preuves suggèrent le contraire", a-t-il ajouté, notant les risques d’un masque mal ajusté ou de toucher le visage en l’enlevant ou en le mettant. Il existe alors des masques "de protection respiratoire" (type FFP2), équipés d’un dispositif de filtration des poussières et des agents pathogènes. Ils sont indiqués pour les "personnes en contact avec des personnes malades, pour éviter de contaminer les infirmières ou les médecins qui les prennent en charge", a noté Agnès Buzyn, ex-ministre des Solidarités et de la Santé. Pour ces derniers, le port de gants et de lunettes de protection est également prévu.  )

Ce jour, je me suis fait interdire de l’enseigne BricoMarché parce que je n’avais un bout de tissus sur le visage.

Or, il n’y a où je vie aucun point de vente de masques.

Les pharmacies se disent dépassées par la demande et je les crois.

Le gouvernement n’ayant pas encore décrété le port obligatoire du masque, l’enseigne BricoMarché peut donc être inculpée de ségrégation.

Entre les abrutis qui ont commander sur Internet et les braves gens qui attendent qu’un gouvernement devenu sans main leur fournissent ?

Mais qui s’en souviendra dans quelques mois ?

A part ceux qui se rendent compte que la démocratie s’arrête là ou commence la peur et la démagogie ?

Je ne porterai pas de masque tant que cela ne sera pas passible d’une arrestation.

Je fais confiance aux scientifiques.

Pas à ceux qui se font élire.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Journal de confiné (10).
12 avril 2020 - 08h37 - Posté par Camille

Une cagoule style blackblocs ça devrait faire l’affaire, non ?



A l’Iena Rabbioso
13 avril 2020 - 02h57 - Posté par ARCHIBALDO

Afin de pouvoir continuer de lire les chroniques de "L’iena rabbioso", je préfèrerais que celui-ci continue à mettre son masque, préalable selon les expériences asiatiques qui s’accordent sur ce sujet, à la survie de celle ou de celui qui le porte et de celles et de celui qui sont dans son entourage immédiat ou plus lointain.

Le virus pouvant atteindre jusqu’à 4 mètres de distance son prochain si son semblable a fortement éructé ou éternué, dans tous les cas,il vaut mieux me semble t-il porter un masque quitte à se le fabriquer à partir d’une bouteille en plastique comme nous l’ont montré nos amies et nos amis chinois sachant mêler système D, humour et sécurité solidaire et interdépendante.

A l’heure où certains sujets dans le monde soi-disants " guéris " ont été réinfectés une seconde fois par le COVID- 19, ne soyons pas bravaches de façon totalement infondée et passablement dangereux pour tout le monde.

Et surtout, ne donnons pas raison - par cette fausse liberté ressentie pendant une seconde et ce vrai sentiment de toute-puissance stupide - à un gouvernement qui a cherché à se débarrasser d’une partie de sa population par soucis d’économies depuis le début de la crise. Ne pas porter de masque, c’est rentrer dans leur jeu et mettre déjà un pied dans la tombe.

Profitons de l’expérience concrète des peuples d’Asie sur le sujet et ne tombons pas dans un Trumpisme solitaire de mauvaise augure.

Que les chroniques de L’Iena Rabbioso continuent de s’écrire. Merci.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite