Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Réfugiés de guerre : Pourquoi ils préfèrent l’enfer français.

de : L’iena rabbioso
mercredi 7 mars 2018 - 21h54 - Signaler aux modérateurs
> jy.D
2 commentaires
JPEG - 30 ko
Ange de Lumière
AC/DC : Hell ain’t a bad place to be (l’Enfer n’est pas si terrible)

ll y a eu un cas grave ces derniers temps : la neige a bloqué l’A9, cette autoroute spécialement conçue pour fluidifier le trafic routier.

Les camions qui se doublent pendant cinq minutes, l’un à 87 km/h, l’autre à 92 km/h.

Des abrutis qui prennent la voie d’urgence pour être à l’heure au bureau.

Tout cela est bien terrible : des gens bloqués pendant deux jours, et qui n’ont eu comme refuge que des gymnases ou l’aide des pompiers.

Pauvres français de souche.

Délirants camionneurs venant de quelque part en Europe de l’est, et qui roulent 16 heures par jour sans s’arrêter, pour que tous les supermarchés de souche soient bien fournis à l’heure.

Quelle tragédie !

Sans compter les ivrognes qui ont terminé leur voyage dans un fossé.

Un simple détail a échappé aux médias sérieux qui se méfient de la théorie du complot.

Que sont devenus pendant ce temps les sous-hommes venant de pays où la neige ne tombe que rarement, comme la Syrie, l’Irak, ou le Yémen, etc.

Dans toute la presse sérieuse, on s’inquiète de la montée de l’extrême droite. Comme si cela datait d’hier.

La nouveauté, c’est que des partis propres et bien habillés, comme par exemple La République En Macron, se sentent obligés de diffuser un message, qui parait-il, est le soucis majeur des français (de souche ou non) : la sécurité.

Effectivement, des familles dont les maisons ont été pulvérisées par des bombardements venant d’une armée libératrice, ne connaissaient-t-ils pas le danger de risquer de mourir de froid dans le nord de la France ?

Des gens sérieux disent : Mais êtes vous fous, ici il n’y a aucun espoir pour vous.

Alors , en Macronie, il faut durcir encore la condition des réfugiés de guerre. Première étape : la ségrégation entre « vrais » réfugiés et les autres, qui s’amusent juste à traverser la méditerranée avec une chance sur trois de mourir noyé.

Étape 2 : il y a déjà assez de SDF français de souche qui souffrent, alors comment accueillir cette invasion de gens colorés ?

Bien sûr, la république n’est pas le IIIeme Reich, et toute élimination physique (par confiscation de couvertures de secours, par destruction d’abris de fortune) est hors champs.

Le mot est : Éloignement.

C’est à dire faire en sorte que l’on ne puisse plus voir des malheureux en grand nombres, qui risquent d’être filmés, mais de les disperser un peu partout.

Juste une chose : En 1940, c’est pas des milliers mais des centaines de milliers qui se sont éloignés de Paris. Mitraillés par la LuftWafe, gênant la circulation des militaires français de souche, ils ont été aussi un point de détail de la seconde guerre mondiale, comme les juifs, sauf qu’ils avaient l’avantage d’avoir de la famille dans le sud, et de ne pas être Juifs.

En 1937, Des soldats républicains en fuite de d’Espagne de Franco ont été accueillis dans des camps de concentration (de souche française). En 1945, après la déroute Nazi, l’Armée française de souche n’a pas jugé utile de propager la libération du fascisme jusqu’en Espagne. Franco a régné jusqu’aux années 1970.

Alors que faire de ces va-nu-pieds qui fuient une mort certaine ?

Des maisons et appartements restent désespérément vides, faute d’une clientèle riche qui préfèrent les endroits tendances, et faute de pauvres qui ne peuvent pas payer le loyer exigé.

Si vous avez des yeux pour voir, vous verrez que dans certaines villes de France, il y a des gens qui semblent avoir ne rien à foutre là. Punk à chien, résidents permanents dans leurs voitures, etc.

8,6% de chômeurs, quel record !

Il est impossible d’avoir un chiffre sur le nombre de pauvres en France : Clochards, Marginaux dans des squats, foyers qui ont le choix entre Nuttella ou le chauffage.

Et puis il y a ces gens qui gèrent une SCI, qui ont fait construire des dizaines de villas réservés aux clients riches suisses, anglais, etc.

632 834 km2 : c’est assez énorme, et cela laisse la place pour la construction de milliers de logements sociaux.

Il y aura la place pour les réfugiés de guerre, les réfugiés économiques, pour tous les sans abris

Il y a une condition ; Ne pas se coucher devant les fascistes.

(facile à reconnaître : sourire, cravate, et costume friqué, avec de préférence des cheveux clairs, sauf à Bézier où un nain brun est tellement ridicule qu’il n’a pas de moustache).


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Réfugiés de guerre : Pourquoi ils préfèrent l’enfer français.
8 mars 2018 - 09h19 - Posté par Jean PRADIER dit jean 1

Bien écrit.
Toujours dans le "Hoggar" ?



Réfugiés de guerre : Pourquoi ils préfèrent l’enfer français.
10 mars 2018 - 00h13 - Posté par jicé

J’aime bien ces messages venus tout droit du cœur et de la bonne conscience auto-reconnue. Cela soulage ! on tape un coup sur les fascistes avec rappel historique des années 40 mais on ne connait pas le nombre de pauvres en France !

A la louche il est de l’ordre de 10 à 11 millions enfants compris. (-d"après les taux officiels) Les très riches représentent environ un peu moins de 1 million avec un revenu fiscal supérieur à 120000€/an.

Après on peut d’un claquement de doigt occuper tous les logements vides et accueillir tous les refugiés du monde entier ! Mec, la révolution c’est facile comme un jeu vidéo. Même en 89, ils n’ont pas aboli la propriété privée.

Au milieu du XIX eme siècle pour faire face à notre démographie galopante on est allé occuper l’Algérie et on a eu bien du mal à en partir...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite