Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple

de : Gaël De Santis via FR mardi 20 février 2018 - 11h12 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 59.8 ko
Giorgio Cremaschi, ancien dirigeant du syndicat CGIL, en campagne pour la liste Potere al popolo à Arzano, près de Naples, le 28 janvier. Salvatore Esposito/Pacific Press/Zuma/REA

Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars .

La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous la bannière dynamique de Pouvoir au peuple (PAP). Pour faire son retour à la Chambre des députés et au Sénat, à l’occasion des élections législatives du dimanche 4 mars, la gauche anti-austéritaire devra franchir les 3 %, dans un contexte où elle a disparu des médias.«  Nous voulons redonner sa centralité au travail, à la lutte contre les inégalités, à la défense de l’environnement  », explique à l’Humanité Viola Carofalo, porte-parole de Potere al popolo. Rétablissement des droits des salariés mis à mal par le Jobs Act de Matteo Renzi, reconversion écologique de l’économie, développement des services publics sont au cœur des ambitions affichées dans un programme volontairement à rebours de la doxa libérale. «  Là où il y avait un non, nous ferons un oui  », clame le manifeste, qui se veut être, plus qu’un programme de gouvernement, un programme de luttes, au vu des scores attendus.

Si les propositions avancées ne sont pas originales, comparées aux élections précédentes, la démarche, elle, l’est. En 2008, les communistes et les Verts se présentaient dans un cartel nommé Gauche arc-en-ciel. Sans succès. En 2013, plusieurs organisations s’étaient réfugiées sous la bannière Révolution civile, dont le leader était Antonio Ingroia, un magistrat anticorruption. Sans plus de réussite. En Italie plus qu’ailleurs, l’unité de la gauche est un combat. De l’avoir perdu, elle n’a pas su se relever au cours de la dernière décennie.Cette année, c’est un attelage plus large qui se présente aux électeurs. On y trouve de tout  : les militants communistes, et un nouveau monde, celui des défenseurs de l’environnement, celui des adeptes d’un «  syndicalisme de base  » radical, les membres d’associations de soutien aux migrants, et les activistes des centres sociaux, dont certains n’ont jamais voté.

On compte de nombreux communistes parmi les candidats

Face à une gauche politique inaudible, ce sont d’ailleurs les militants d’un squat autogéré napolitain qui ont relevé le gant en lançant un appel à une liste de gauche, en novembre dernier. Les centres sociaux sont désormais l’une des colonnes vertébrales de Pouvoir au peuple. En Italie, ils représentent un mouvement original, enraciné, qui fait de la politique tout en dispensant une action sociale. Le squat «  Je so’ pazzo  » (je suis fou), initiateur de la démarche, est en soi un exemple de la vitalité de l’activité des centres sociaux, l’un des principaux courants politiques de la gauche radicale de la péninsule. En mars 2015, à Naples, «  avec cinquante militants, engagés dans la bataille pour l’école ou auprès des précaires, ou encore des syndicalistes, nous avons occupé une ancienne prison désaffectée  », se rappelle Salvatore Prinzi, l’un des militants. À côté de l’activité politique à proprement parler, c’est toute une palette d’activités qui est offerte aux habitants du quartier Materdei  : sport, théâtre, distribution de nourriture, mais aussi aide juridique pour les salariés et migrants. Je so’ pazzo abrite même un centre médical à destination des familles populaires. «  On ne peut remplacer les services publics, mais on peut montrer qu’on peut faire quelque chose là où les institutions bourgeoises ne savent répondre aux besoins des gens  », avance Salvatore Prinzi. Ce centre social est fréquenté par un millier de personnes à Naples. Incontournable, Je so’ pazzo a noué de bonnes relations avec la municipalité dirigée par Luigi De Magistris.

La deuxième colonne vertébrale du rassemblement est constituée par les deux formations communistes, le Parti de la refondation communiste (PRC) et le Parti communiste italien (PCI, ex-PdCI). «  Nous avons toujours travaillé à l’agrégation des formations de la gauche radicale, en dehors du centre gauche, représenté par le Parti démocrate, très centriste  », explique Maurizio Acerbo, secrétaire du PRC. «  L’expérience Pouvoir au peuple est en train de remotiver de nombreux citoyens et nos militants  », se réjouit-il. On compte de nombreux communistes parmi les candidats.

Cette liste permettra-t-elle de faire mieux qu’en 2008 et 2013  ? Impossible de le dire pour l’heure. Pouvoir au peuple commence seulement à être connu. Et il doit faire face à deux écueils. Le premier est celui d’une liste concurrente d’une gauche plus institutionnelle, Libres et égaux (voir encadré). Le refus assumé des alliances avec les autres forces de gauche, le choix de l’opposition à l’heure où resurgit Silvio Berlusconi pourraient isoler la nouvelle formation. Le deuxième écueil est le Mouvement cinq étoiles (M5S). Cette formation démagogique, lancée par Beppe Grillo, créditée de plus de 25 % des intentions de vote incarne désormais la révolte, mais la dévoie. «  Pour nous, la question d’un emploi non précaire et d’une démocratie sur les lieux de travail est centrale  », explique Viola Carofalo. Ce n’est pas le cas pour le M5S, qui cherche à se rapprocher, avec son nouveau leader, Luigi Di Maio, des entrepreneurs. Et c’est sans compter la dérive droitière du M5S sur les questions des migrants. «  Nous devons reconquérir une partie de l’électorat M5S  », prévient la porte-parole de PAP. Une tâche immense.

Libres et égaux, l’autre liste de gauche

Outre Pouvoir au peuple, une autre liste concourt, à gauche du Parti démocrate (PD, centre), aux suffrages des Italiens. Libres et égaux dispose déjà de députés. Ils proviennent pour une part de Gauche italienne (SI, ex-Gauche écologie et liberté, composée pour beaucoup de membres et dirigeants sortis du Parti de la refondation communiste en 2009). SI est une formation de gauche antilibérale et anti-austéritaire qui a un temps été au Parti socialiste européen. Elle avait dû ses élus, en 2013, à une alliance avec le Parti démocrate. L’autre partie des parlementaires de Libres et égaux provient d’une nouvelle formation, le Mouvement des progressistes. Elle est composée essentiellement d’anciens du Parti communiste italien au sein du Parti démocrate, à savoir ceux qui se reconnaissaient en Massimo D’Alema, ex-premier ministre, et Pier Luigi Bersani. Ceux-ci ont été acteurs convaincus du virage blairiste et néolibéral du centre gauche italien dans les années 2000. Ils ne se reconnaissent pas dans la dérive droitière actuelle de Matteo Renzi à la tête du PD.

https://humanite.fr/italie-ils-veul...



Imprimer cet article





Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite