Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Racistes des années 80, mais racistes vraiment très crétins.

de : L’iena rabbioso
jeudi 18 janvier 2018 - 18h31 - Signaler aux modérateurs
> jy.D
PNG - 50.7 ko
Ce film ne passe plus à TF1

Alors que nos jours il semble normal que des camps de concentrations existent dans le nord en France alors que la vraie interrogation semble être : il y a oui ou non assez de flics pour nous protéger du terrorisme.

Alors, je décide de faire un retour arrière pour m’expliquer que tout cela en fait est logique.

Vous me pardonnerez, j’espère, de ne faire référence qu’à des souvenirs personnels, mais je fais cela uniquement pour être sûr de ne pas faire autre chose que de montrer la société française telle que je l’ai vue depuis que j’ai eu 10 ans.

Racisme anti pauvre.

C’était au milieu des années 80, mais avant 1986. Un cinéma dans un quartier assez chic de Paris. Mes parents s’offraient un cinéma dans le Paris chic pour le nouvel an.

Il y a une queue, et un nouveau pauvre (SDF, c’est un terme qui est apparu après) demandait une pièce s’il vous plaît, dans l’indifférence générale qui déjà caractérisait la société Française.

Alors, là, un type habillé impeccablement, genre Fillion ou Wauquiez, a sorti de sa poche des pièces jaunes (à l’époque, des pièces de 10 ou 20 centimes qui ne valaient rien), et il les jeter sur le trottoir avec le sourire je ne sais pas comment le décrire, le sourire de celui qui dit sale merde voilà ce que tu mérites. Mais heureusement, il y a eu une réaction, et une personne a ramassé une pièce pour le donner au clochard. Ensuite, moi et quelques autres ont ramassé les pièces, pour rendre la dignité à ce type. Je me rappelle très bien avoir chercher du regard le sale con. Mais il avait cette superbe qui caractérise les gens d’en haut qui fait que cracher à la gueule des gens est pour eux un amusement.

Racisme anti noir.

Là ont est au début des années 90. Dans le métro, des stickers des jeunesses de droites affichent « Marx Attack », une allusion très subtile au film de science fiction. Uh uh uh très drôle, l’humeur de droite à je ne sais quoi de directement visible qu’on se demande s’ils font exprès ou si c’est vraiment eux.

Alors voilà, un couple de Parisien à la station Châtelet (métro de Paris). Le wagon est blindé, comme d’habitude à 08h30. Un noir tente de rentrer dans le wagon avant le « tuuuttt » fatal.

Et le type au beau costard attend un moment, pour être sûr de son coup, et au moment du « tuuuut », il pousse le noir sur le quai. Je me rappellerai toujours le regard incrédule du noir. Je me rappellerai aussi toujours que je n’ai rien fait. Je me rappellerai toujours que le type au beau costard avait dit à sa pouffiasse : « Ils se frottent contre ton cul et ils veulent qu’on fassent rien ». Je me rappelle que j’aurais dû les expulser du métro, mais voilà, je ne suis pas un héro de gauche.

Le racisme d’état.

Ici, c’est clairement en hivers 1995, après l’attentat de juillet. Le type est de type Arabe et refuse de donner ses papiers aux CRS (encore station châtelet les Halles, mais c’est normal pour un banlieusard), et à un moment donné, il crache sur l’uniforme d’un des trois CRS qu’il l’encerclaient.

Et j’ai vu alors comment on pouvait, en France, plaquer au sol un citoyen, dans l’indifférence totale de la population. Ensuite, les talons sur la nuque. Le type est calmé. Et moi est-ce que je hurle au contrôle au faciès ? Non car le terme n’existait pas.

Avant ces événements qui ont vraiment eu lieu, les femmes en tenue noires étaient très rares.

Alors que personne ne vienne me dire que cela n’a rien à voir, que c’est de l’angélisme de dire que Arabe ou Noir est un risque un peu partout en France.

Et là où je suis désespéré, c’est quand je vois que le terrorisme dit « Islamiste » est en fin de compte une continuité du fascisme, que ces jeunes qui crachent à la gueule des valeurs de tolérance au nom d’un « respect » , sont les nouveaux dupond la joie.

Contents de détester, contents d’être cons.

Heureusement il n’y a que peu d’Arabes « de souche » dans cette engeance.

Dans le marché de Mercredi, il n’y a dans leurs yeux que le plaisir de vous vendre la meilleure tomate du monde.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite