Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Chili : le sort de 580 disparus révélé par l’ex-chef de la police secrète de Pinochet

de : SANTIAGO DU CHILI
samedi 14 mai 2005 - 06h00 - Signaler aux modérateurs

Le sort de 580 disparus a été révélé vendredi à la justice chilienne par le général à la retraite Manuel Contreras, ex-chef de la police secrète sous la dictature (1973-1990) d’Augusto Pinochet. Ce dernier est désigné par Manuel Contreras comme le principal responsable de la répression contre les opposants à son régime.

Une liste de disparus, avec des détails sur leur détention et leur sort, a été remise à la Cour suprême de justice chilienne, au ministère de la Justice et au Conseil de défense de l’Etat par Juan Carlos Manns, avocat de Manuel Contreras. Ce dernier purge douze ans de prison pour la disparition du militant d’extrême gauche Miguel Angel Rodriguez.

Ex-chef de la DINA (Direction du renseignement national), Manuel Contreras a consigné sur plusieurs dizaines de pages l’organisme responsable de chaque détention, la date de l’arrestation, le nom, la destination initiale et le sort final de chacun des 580 disparus. Outre quelque 30.000 cas de torture, plus de trois mille assassinats ou disparitions sont imputés au régime militaire de Pinochet.

Alberto Leiva Vargas ouvre la liste des 580 disparus. Selon Manuel Contreras, il fut arrêté par une patrouille militaire le 14 septembre 1973 et détenu au camp Chena de l’Ecole d’infanterie. On le lança dans l’océan Pacifique face à la côte de Pichilemu.

Toujours selon Manuel Contreras, la militante d’extrême gauche Diana Aron mourut en combattant lors de son arrestation par la DINA le 19 novembre 1974. On remit son cadavre à l’Institut de médecine légiste avant de l’enterrer au Cimetière général sous les initiales N.N.

Dans une introduction précédant la liste des disparus, Manuel Contreras écrit que son initiative vise à soustraire "à la barbarie judiciaire et publicitaire" des "personnes innocentes" qui étaient sous son commandement.

S’il veut donc innocenter des officiers subalternes condamnés ou poursuivis, l’ex-chef de la police secrète désigne en revanche Augusto Pinochet comme le principal responsable de la violation des droits de l’homme sous la dictature.

Le général Pinochet et la junte militaire, affirme Manuel Contreras, donnèrent tous les ordres visant à réprimer lors des premières années de la dictature "les groupes de gauche qui pouvaient générer une opposition au gouvernement". Des sources judiciaires et des journalistes chiliens estiment que les révélations de Manuel Contreras conduiront à la désignation d’un magistrat spécial pour en vérifier l’authenticité.

En janvier dernier, après sa condamnation à 12 ans de prison, Manuel Contreras avait déjà accusé Augusto Pinochet d’avoir été "la coupole de la DINA". Il avait en outre reproché à l’ex-dictateur de transgresser le code d’honneur militaire en abandonnant ceux, y compris Manuel Contreras lui-même, à qui il avait ordonné de faire le travail sale de la dictature.

Augusto Pinochet, âgé de 89 ans, est actuellement en liberté sous caution. Il est poursuivi pour les crimes de l’Opération Condor, menée de manière coordonnée dans les années 1970 et 1980 par les dictatures d’Amérique du Sud pour éliminer physiquement leurs opposants de gauche.

Les révélations de Manuel Contreras risquent d’accroître les problèmes judiciaires de l’ex-dictateur. SANTIAGO DU CHILI (LatinReporters.com)


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite