Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Jeld-Wen : la nouvelle n’a pas fait grand bruit et pourtant…

de : md
lundi 23 février 2015 - 16h38 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

La nouvelle n’a pas fait grand bruit lorsque celle-ci est parue il y a seulement 4 jours dans la Dépêche du 18 février : Jeld-Wen ferme un site et supprime 5 postes dans le Gers. L’information aurait pu rester confidentielle si ce n’est que Jeld-Wen, n’est dans le Gers que le siège social d’une entreprise américaine qui emploie plus de 20 000 salariés dans le monde.
Jeld-Wen est entré sur le marché européen en 1993.

JPEG - 78.3 ko

Depuis cette date, Jeld-Wen n’a cessé de croître en rachetant différentes marques sur tout le continent. En 2006, Jeld-Wen rachète la société danoise Vest Wood, un des principaux fabricants de portes sur le marché européen. En 2012, tous les produits de Jeld-Wen Europe seront commercialisés et vendus sous une seule et même marque Jeld-Wen. Auparavant, Jeld-Wen Europe était connue sous une variété de marques locales : Swedoor en Scandinavie, Dana en Autriche, Kellpax en Suisse, France Portes en France. En France, l’histoire de Jeld-Wen débute en mai 1998 avec le rachat de l’entreprise France Portes, leader du marche français de la porte isoplane et postformée. Le groupe Jeld-Wen possède aujourd’hui 3 sites, Argentré-sur-Plessis en Ille et Vilaine, Ussel en Corrèze et regroupe plus de 650 employés. Le siège social se situe à Eauze dans le Gers.

Pour justifier le projet de fermeture (« de réorganisation » !) du site d’Argentré-sur-Plessis, la direction explique que le « projet est dicté par des difficultés sur le marché de la construction ».

La nouvelle à Argentré-sur-Plessis (Ille et Vilaine) était tombée comme un coup de massue le 10 février à l’issue du Comité central d’entreprise (CCE).

« Un couperet qui est tombé » ; « un coup de massue » ; « une annonce brute. Catastrophique » pour Patrick Haleux, secrétaire du comité central d’entreprise (CCE). Ainsi le site devrait fermer le 1er juillet prochain.

Sous le choc de cette annonce, les salariés ont décidé de stopper la production de l’entreprise, ce matin.

Dans un communiqué de presse, le groupe poursuit : « Le projet présenté consiste à transférer les activités du site de production d’Argentré-du-Plessis sur les deux autres sites français (Eauze, dans le Gers, et Ussel, en Corrèze), ce qui aurait pour conséquences l’arrêt de l’activité du site d’Argentré-du-Plessis (105 postes concernés) et la suppression de cinq postes de fonctions supports sur le site Administration, à Eauze (où se trouve aussi le siège social) ».

“Tous les salariés d’Argentré-du-Plessis se verront proposer un poste à Eauze ou Ussel. Les modalités d’accompagnement des salariés seront prochainement discutées avec les représentants du personnel dans le cadre de la procédure d’information-consultation”, informe également le groupe dans ce communiqué de presse. La faute à la baisse de construction de logements neufs et la loi Dufflot ?

En réalité ces remarques de Pierre Méhaignerie faites à Ouest France relèvent plus de la politique politicienne en période d’élection que d’une analyse de la situation.

Pour comprendre il faut un peu revenir en arrière dans l’histoire de cette multinationale. Jeld-Wen a été racheté par un fond de pension américain, Onex en 2007, au moment de la crise immobilière américaine qui amena Jeld-Wen au bord de la faillite. Celle-ci qui opérait dans 25 pays, ferma à ce moment-là 21 sites industriels et s’est débarrassé de 25 % de sa main-d’œuvre depuis 2008.

Globalement l’entreprise n’ a pas la réputation de faire dans la dentelle : en Australie, les travailleurs, déjà très mal payé•e•s, avaient été forcés d’accepter des baisses de salaires pour des promesses vagues d’un rattrapage après la crise. Le syndicat en avait averti Onex lors de l’acquisition.

Avec 3 milliards de dollars de chiffre d’affaire, Onex n’est pas sans le sou. Retour sur investissement

Il est bien entendu que cette rationalisation n’a pas trop à voir avec le marché, celui de la rénovation étant en passe de repartir à la hausse. La réalité est un classique du capitalisme mondialisé contemporain : ces fonds américains n’ont que faire de ceux et celles qui travaillent dans leurs usines. Ils ne sont là que pour faire augmenter les dividendes et ces groupes internationaux ont besoin de racler des bénéfices maximum dans un laps de temps le plus court possible. Offres de reclassement :

Comme des kleenex jetables, la direction murmure dans un communiqué de presseque “tous les salariés d’Argentré-du-Plessis se verront proposer un poste à Eauze ou Ussel. Les modalités d’accompagnement des salariés seront prochainement discutées avec les représentants du personnel dans le cadre de la procédure d’information-consultation”.

Ces propositions de reclassement qui deviennent aujourd’hui monnaie courante (quand on ne vous propose pas d’accepter une filiale en Pologne sont typiques d’un style de “management” à l’américaine où les employé-es ne sont que des pions que l’on peut déplacer sur un échiquier dans un bureau d’études. On se fout et contrefout des familles, de leurs situations, de leurs vies. Après la stupeur, la grève et la mobilisation

Après la grève à Argentré-du-Plessis, la mobilisation ne fait que commencer avec la descente jeudi 26 février des salariés bretons sur le site d’Eauze, dans le Gers à l’occasion de la réunion du CCE et un pique-nique devant l’entreprise. Pour sa part F.O. présente sur le site d’Eauze annonce des débrayages dans la journée.

En effet peut-on vraiment croire les communicants de l’entreprise qui voulant rassurer répondent aux questions que « 1,5 million d’euros seraient investis en 2015 sur les deux sites restants, à Eauze et Ussel. La volonté est réellement de conserver la production des portes en France. »

En tant que parti politique, qui se place encore et toujours dans le camp des travailleur•e•s et des exploité•e•s, nous exprimons notre solidarité avec les salarié•e•s, qui ont appris de façon brutale ce projet de fermeture du site d’Ille et Vilaine et de réorganisation de leur entreprise. Nous trouvons absolument scandaleux la proposition de délocalisation des familles et nous soutiendrons vigoureusement la mobilisation qui se dessine dans le groupe.

Face aux méthodes purement comptable et barbares de la direction, les salarié•e•s doivent refuser la mise en compétition d’un site contre un autre et montrer que la solidarité de tous et de toutes est une exigence primordiale.

Marc Ducassé (Comité NPA du Gers) http://www.npa32.fr/spip/spip.php?a...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Jeld-Wen : la nouvelle n’a pas fait grand bruit et pourtant…
23 février 2015 - 20h31 - Posté par JO

Merci l’Ami de cet autre catastrophe capitaliste ! C’est ce que les imbéciles , les égoïstes appellent sans honte " Les délices du capitalisme" ! Les grands bêtâs jubiles encore dans les pays industrialisés d’y avoir une sociologie majoritaire qui leur assure ce qu’ils appellent "démocratie" Mais dans ce monde nouveau qui tarde à naître il y a quand même de grands espoirs sur le continent Latino-Américains. Parce que dans les pays Progressistes et Révolutionnaires les pro-capitalistes sont beaucoup moins respectueux de la démocratie comme ils ont été mis dans l’opposition par des majorités qui baignaient antérieurement sous le vieux régime capitaliste, dans une misère et pauvreté effroyables !Alors, ces pros, sortent de leur dogmatique leurs ultimes cartouches la violence , subversion, complots, etc. ! Parce que il n’est pas vrai que le capitalisme soit l’avenir de l’Homme La lutte continue ! DUR/DUR !



Jeld-Wen : la nouvelle n’a pas fait grand bruit et pourtant…
23 février 2015 - 23h28 - Posté par Rouge le quasar

Si je comprends tout, il n’y aura pas de réduction d’effectif, donc de licenciement sur cette opération (du moins sur le papier) ?
Le problème serait juste de la (dé et )relocalisation en France de combien de personnes au juste ?
Et dans quelle mesure l’entreprise a prévu d’accompagner les salariés et leur famille (aide à retrouver un logement, prise en charge du déménagement, aide à retrouver du travail sur le nouveau lieu pour le conjoint, places en école/crêche pour les enfants, etc...) ?
Et ma foi, Eauze c’est la capitale de l’armagnac et Ussel c’est un peu plus au nord et il y a un très grand abattoir de bovins.
En tout cas les deux destinations sont bien plus sud que Péta-ouchnoque en Bretagne, donc certainement un meilleur climat.



Jeld-Wen : la nouvelle n’a pas fait grand bruit et pourtant…
14 mars 2015 - 23h08 - Posté par

Il va y a avoir au maxi 1% des salaries a ce deplacer. Dur de ce deplacer avec sa sa famille lorqu on a un Smic. Au risque de se faire virer dans 1 ans....
Un ex salarie Jw Argentre






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite