Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Un cybermilitant saoudien est condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans de prison

de : Amnesty International
samedi 17 janvier 2015 - 16h10 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 51.2 ko

Amnesty International demande aux autorités saoudiennes d’annuler la condamnation choquante prononcée mercredi 7 mai contre Raif Badawi en relation avec le forum de débat public qu’il a créé sur Internet et les accusations selon lesquelles il a insulté l’Islam.

Raif Badawi, cofondateur du site Internet Saudi Arabian Liberals, a été condamné à 10 ans de prison, 1 000 coups de fouet et une amende d’un montant s’élevant à 1 million de riyals saoudiens (soit environ 191 000 euros) par le tribunal pénal de Djedda.

« La décision de condamner Raif Badawi à 10 ans de prison et 1 000 coups de fouet est scandaleuse. Cet homme est un prisonnier d’opinion qui n’a rien fait d’autre qu’oser créer un forum public de discussion et exercer pacifiquement son droit à la liberté d’expression. Les autorités doivent infirmer ce jugement et le libérer immédiatement et sans condition », a déclaré Philip Luther, directeur du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient d’Amnesty International.

« Raif Badawi est la dernière victime en date de la campagne féroce visant à réduire au silence les militants pacifiques en Arabie saoudite. Les autorités semblent déterminées à écraser toutes les formes de dissidence par tous les moyens à leur disposition, notamment en infligeant de lourdes peines de prison et des châtiments corporels aux militants. »

Les châtiments corporels, notamment la flagellation, vont à l’encontre du droit international, qui interdit la torture et les autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Raif Badawi a déjà été incarcéré en 2012 pour avoir enfreint la loi saoudienne sur l’informatique, insulté les autorités religieuses dans ses écrits en ligne et publié les propos d’autres personnes sur son site Internet Saudi Arabian Liberals. Il a été condamné à sept ans de prison et 600 coups de fouet.

En décembre dernier, un tribunal d’appel a annulé sa condamnation et renvoyé l’affaire devant le tribunal pénal de Djedda afin qu’il la réexamine. Raif Badawi a dans un premier temps été inculpé d’« apostasie », qui est considérée comme une infraction grave en Arabie saoudite et est passible de la peine de mort.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Un cybermilitant saoudien est condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans de prison
17 janvier 2015 - 23h15 - Posté par DLR

Voilà la barbarie !



Un cybermilitant saoudien est condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans de prison
18 janvier 2015 - 08h04 - Posté par

Voilà la barbarie !

Les amis des barbares sont-ils aussi des barbares ? (les amis = ceux qui commercent cordialement avec eux)


Un cybermilitant saoudien est condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans de prison
18 janvier 2015 - 17h08 - Posté par Voltairine de Cleyre

Je ne comprends pas : le régime saoudien, démocratie exemplaire, est l’allié de la France, de la Grande-Bretagne et surtout des USA contre le terrorisme islamiste. Tout ça, c’est de la basse propagande contre une monarchie éclairée dotée d’un sens de l’humour à nul autre pareil, qui est très soucieuse de la place des femmes dans la société.

Si ça continue, on va aussi s’en prendre à un autre régime exemplaire : le Qatar, également grand allié des gouvernements occidentaux. Des esprits malveillants diront que le gouvernement français ménage le Qatar parce qu’il investit massivement dans notre beau pays !

Et tant qu’on y est, pourquoi pas accuser le gouvernement Erdogan, en Turquie, de soutenir ISIS/Daesh contre les combattant-e-s kurdes ?

Non, vraiment, Amnesty International est d’une mauvaise foi -sans mauvais jeu de mots- sans mesure.

Heureusement, avec bientôt des auto-mitrailleuses à chaque carrefour, nous serons en sécurité !

Et puis, comme ça, si jamais les exploité-e-s voulaient manifester massivement contre la loi Macron -garante du progrès social, on pourrait rapidement mettre fin à ce désordre pro-terroriste.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite