Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

CGT : la liste Lepaon semble déjà hors jeu. Au CCN de faire le reste !

de : Cyril LAZARO
lundi 12 janvier 2015 - 21h11 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Succession de Lepaon à la CGT : Martinez en difficulté

Thierry Lepaon a présenté son projet de future direction pour la CGT. Il propose que Philippe Martinez, le numéro un de la fédération de la métallurgie, lui succède. Mais le Comité confédéral national pourrait ne pas valider la nouvelle équipe.

Bien que discrédité après les révélations sur son train de vie, Thierry Lepaon a obtenu la semaine dernière de la commission exécutive (CE) de garder la main sur le choix de l’équipe de direction qui va succéder à l’actuelle qu’il a contrainte à démissionner avec lui. On s’attendait à ce que la manoeuvre provoque une tempête. Cependant l’orage ne devait exploser a priori que ce mardi, lors de la réunion du Comité confédéral national qui a le dernier mot sur le sujet. Le secrétaire général sortant démissionnaire de la centrale s’attendait à faire valider sans trop de difficultés sa proposition ce lundi devant la CE dont les deux tiers lui étaient a priori acquis. Cela n’a pas été le cas et le scénario d’un échec devant le parlement de la centrale apparaît donc envisageable. Thierry Lepaon n’a en effet obtenu qu’une courte majorité, de 28 voix pour contre 24 (18 contre et 6 abstentions). Une liste savamment dosée

Toujours - trop - sûr de lui, c’est avec l’inconscience qui le caractérise que Thierry Lepaon a présenté ce lundi matin à la CE la future équipe qu’il a composée avec l’aide de deux proches et de celui qu’il a désigné comme son successeur, Philippe Martinez , le secrétaire général de la fédération de la métallurgie. Parce qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même outre le métallo, deux des trois autres membres du groupe qui a travaillé avec Thierry Lepaon, parmi ses plus proches soutiens, ont aussi été inscrits sur la liste du futur bureau confédéral.

Pascal Fournet, trop impopulaire, n’a pas réussi à passer. Colette Dyunslaeger, la numéro un sur le départ des Postes et télécommunications, est proposée au poste clef de trésorière, et Philippe Texier, «  coordinateur de la direction confédérale  », parmi les huit autres membres du bureau au côté de Virginie Gensel-Imbrecht (secrétaire générale de la fédération de l’énergie), Grégory Roux ( membre du bureau fédéral des cheminots), Alain Alphon-Layre (ex-dirigeant de la région Languedoc-Roussillon), Michèle Chaix (ex-Commerce et bureau confédéral sous Bernard Thibault), Pascal Debay (secrétaire général de l’Union départementale de Meurthe-et-Moselle), Nathalie Metché (membre de la fédération des services publiques) et Christine Carlier (responsable de l’union locale de Lille).

Coup de tonnerre de la fédération de la santé

Cette composition avait été savamment dosée sur deux plans. D’abord, dans l’intérêt de Thierry Lepaon qui a clairement gardé la main, puisque seuls deux personnes sur les dix ont demandé sa démission, Nathalie Metché et, même si c’est sur le tard, Philippe Martinez. Cela devait assurer au futur ex-numéro un de la CGT un maintien tranquille à la commission exécutive et un sérieux pouvoir d’influence si ce n’est de nuisance. Ensuite, pour tenter de garantir le passage sous les fourches caudines du parlement, avait été construit un savant équilibre censé garantir le soutien de grosses fédérations : énergie, PTT, métallurgie... Mais pas les services publics, car sa représentante y est allée sans obtenir l’accord de sa structure.

Le coup de tonnerre a été l’annonce de la décision prise par la fédération de la santé, deuxième de la CGT, contre l’avis de sa secrétaire générale très «  proche  » de Philippe Martinez, de refuser de voter sur une proposition émanant de Thierry Lepaon. A l’unisson, donc des services publics, du textile, de la construction, du verre-céramique, des finances, de l’Union des fonctionnaires, des organismes sociaux, de l’Union départementale du Nord... La liste est longue, très longue. Autant dire qu’obtenir la majorité des deux tiers nécessaire pour désigner les membres du bureau confédéral au CCN apparaît difficilement plausible.

Reste à savoir si Philippe Martinez résistera au séisme. Il a déjà prévenu que si cela casse, «  il retournera avec ses syndicats  », selon des sources internes.

Leïla de Comarmond Source lesechos.fr


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
CGT : la liste Lepaon semble déjà hors jeu. Au CCN de faire le reste !
13 janvier 2015 - 08h35

Règle de base de tous les parvenus : on ne compte que plus médiocre que soi même sous peine de se faire virer à son tour



CGT : la liste Lepaon semble déjà hors jeu. Au CCN de faire le reste !
13 janvier 2015 - 10h03 - Posté par arnold

Article actualisé ce matin à 9 H 26 avec ce rajout :

La manœuvre consistant à imposer un vote à la majorité simple et non aux deux tiers, qu’était chargé de monter le trésorier sous Bernard Thibault, Michel Doneddu, pour le compte de Thierry Lepaon, a fait long feu.

C’est vers une autre stratégie que ce dernier et le métallurgiste s’orientent pour tenter de contourner l’obstacle : disjoindre l’élection du numéro un et celle du reste du bureau confédéral. Ils tablent sur le légitimisme assorti de lassitude des dirigeants cégétistes qui pourraient choisir de légitimer le premier et de rejeter les autres.

Un scénario qui ressemblerait à celui de la succession de Bernard Thibault où après avoir rejeté la candidate de ce dernier, le CCN s’était rangé sans véritable débat sur son profil derrière la candidature Lepaon.

Le vote sur le nouveau secrétaire général et celui sur les neuf autres membres du bureau seront dissociés, a affirmé Alain Alphon-Layre à l’agence Reuters, confirmant la stratégie. Il a ajouté qu’il n’est pas exclu, en cas de vote négatif sur ces derniers, que Philippe Martinez soit chargé de constituer une nouvelle équipe.

L’hypothèse est plausible mais à l’instar de Michel Doneddu sur les règles du vote, l’ancien secrétaire général de la région Languedoc-Roussillon a sans doute perdu une occasion de se taire. Il a pris le risque de donner encore une fois le sentiment que quelques uns veulent décider à la place du CCN et donc d’attiser sa colère. En la matière, il apparaît que s’il veut éviter l’embrasement immédiat, Thierry Lepaon aura intérêt à jouer profil bas. Mais ce ne sera pas forcément faire un cadeau à Philippe Martinez s’il lui laisse le soin d’ouvrir le CCN et de défendre une équipe qui a toutes les chances d’être rejetée.



CGT : la liste Lepaon semble déjà hors jeu. Au CCN de faire le reste !
13 janvier 2015 - 10h31 - Posté par arnold

À lire aussi :

CGT : rififi autour de la succession de Thierry Lepaon

ici : http://www.leparisien.fr/economie/c...



CGT : la liste Lepaon semble déjà hors jeu. Au CCN de faire le reste !
13 janvier 2015 - 11h12 - Posté par arnold

« S’il s’agit de remettre la CGT sur les rails, l’équipe proposée n’est pas à la hauteur », proteste un ancien de la centrale syndicale, spécialiste des mouvements sociaux, qui juge cette liste marquée par « l’amateurisme » et l’« improvisation ».

« Ce sont soit des inconnus, soit des gens qui n’ont pas l’expérience ou l’autorité nécessaires pour sortir la CGT de la crise », ajoute-t-il, sous le sceau de l’anonymat.

Dans une déclaration transmise à la CE, la fédération du commerce juge Thierry Lepaon « complètement discrédité » et lui dénie tout droit de proposer une nouvelle direction.

source : https://fr.news.yahoo.com/la-cgt-re...


CGT : la liste Lepaon semble déjà hors jeu. Au CCN de faire le reste !
13 janvier 2015 - 11h15 - Posté par arnold

À lire :

Succession de Lepaon à la CGT : et si ce n’était pas fini ?

ici : http://lexpansion.lexpress.fr/actua...


CGT : la liste Lepaon semble déjà hors jeu. Au CCN de faire le reste !
13 janvier 2015 - 13h22 - Posté par arnold

le choix de Lepaon pour sa succession risque d’être retoqué

LE MONDE | 13.01.2015 à 12h50 | Par Michel Noblecourt

http://www.lemonde.fr/economie-fran...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite