Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Le capitalisme creuse lui-même sa tombe… faisons du 30 mai 2015, une journée historique !

de : COBAMIO
dimanche 4 janvier 2015 - 12h30 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais
n°166/04/01/2015

comibase at gmail.com - http://joukov.eklablog.com/

Le capitalisme creuse lui-même sa tombe… faisons du 30 mai 2015, une journée historique !

La chancelière allemande Angela Merkel est prête à laisser la Grèce sortir de la zone euro, au cas où la coalition anti-austérité remettrait en cause la politique de rigueur budgétaire imposée aux travailleurs grecs par ses créanciers que sont l’UE, BCE et FMI. C’est ce qu’a affirmé le journal Spiegel dans son édition du 3 janvier malgré les déclarations fracassantes (« la Grèce est tenue de continuer sur la voie des réformes ») du ministre allemand de l’Economie, Wolfgang Schäuble, tenues le 29 décembre, à propos de la dissolution du Parlement grec qui a décidé de la tenue de nouvelles élections législatives le 25 janvier.

Les allemands jugeant que « la contagion ne s’étendra ni au Portugal ni à l’Irlande » (selon le média suisse La Romandie), ils considèrent désormais (certainement après une discussion entre Merkel, Draghi, Junker, Moscovici et Lagarde) comme supportable pour ne pas dire inévitable, une sortie de la Grèce de la monnaie unique et de l’Europe. Quelle joie, si 10 ans plus tôt ils avaient eu le même réflexe après le NON français !

Est-ce là (?) une position européenne concertée et destinée à mettre la pression sur les électeurs grecs dont près de 40% sont prêts à voter à la gauche de la social-démocratie (le Pasok étant désormais mort)… ou un avertissement du monde de la finance aux autres pays après la déclaration du président de la banque centrale européenne, Mario Draghi du 2 janvier : « il y a un risque accru d’une implosion de la zone euro si les efforts de réformes restent insuffisants. Mais l’intégrité de la zone euro doit demeurer, et donc il n’y a pas besoin de plan B ».

Aussi, cette fois le Peuple de Grèce a son avenir entre les mains…

Alors une fois de plus, rappelons ces extraits du rapport commandé en 2013 par la banque étasunienne JP Morgan à propos de la zone EU : « Les systèmes politiques de la périphérie affichent de manière typique les caractéristiques suivantes : des dirigeants faibles ; des Etats centraux faibles par rapport aux régions ; une protection constitutionnelle des droits des travailleurs ; des systèmes recherchant le consensus et qui encouragent le clientélisme politique ; et le droit de protester si des modifications peu appréciées sont apportées au statu quo politique. Les lacunes de cet héritage politique ont été révélées par la crise » // « une série de scénarios pourrait découler de l’échec des gouvernements européens à ériger des systèmes autoritaires.
Ces variantes comprennent :
1) l’effondrement de plusieurs gouvernements favorables aux réformes en Europe méridionale,
2) un effondrement du soutien à l’euro ou à l’UE,
3) une victoire électorale incontestée de partis anti-européens radicaux quelque part dans la région,
4) l’ingouvernabilité de fait de certains Etats membres une fois que les coûts sociaux (notamment le chômage) dépasseront un certain seuil »

Ainsi on comprend mieux que dans un nombre croissant de pays européens, les partis d’alternance, les bras « démocratiques » du grand capital et des dirigeants de Bruxelles… encouragent le développement des forces néofascistes : comme l’ultranationaliste Aube dorée en Grèce ou l’ultra régionaliste Vlaams Belang, et même en participant à la déstabilisation de l’Ukraine, prétendant à l’entrée dans l’EU… trois scénarios mais un point commun, sauver Europa et l’impérialisme européen en agitant le populisme et la xénophobie mais aussi en combattant le spectre qui hante le capitalisme, le Communisme.

JP Morgan, la banque, le dit comme l’avait dit Manuel Barroso, le valet/technocrate, et indirectement Mario Draghi et Angela Merkel, les meneurs de la troïka : « plutôt la dictature fasciste que les fronts populaires »… car nous entrons dans une zone de turbulences avec l’application des théories de Friedman et de la stratégie du choc et du chaos.

  D’où la nécessité absolue de construire un front populaire démocratique, antilibéral et antifasciste, pour reprendre la main sur les dérives des partis (de gauche et de droite) de la bourgeoisie !

  D’où l’exigence de sortir de l’Union Européenne, de l’Euro et de l’Otan qui fourbissent leurs armes de répression violente et sanguinaire au travers des partis et organisations fascistes !

  D’où la nécessité d’agir avant qu’il ne soit trop tard, afin d’éviter de nouveaux massacres d’innocents par centaines de millions, car « le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage » !

Sortir de ces machines infernales que sont l’EU, l’Otan, le FMI, l’OMC… c’est lutter pour le bien des peuples et pour la Paix… c’est créer les conditions d’une Internationale pour éviter une 3ème guerre mondiale 100 ans après le début de la 1ère guerre mondiale et 70 ans après la fin de la deuxième. Car si le capitalisme gagne sa guerre de classe contre les peuples, les droits, les acquis, les souverainetés…, l’impérialisme nous mènera fatalement vers la guerre armée…et le chaos total présagé par les pires scénarios de science-fiction. Faisons du 30 MAI 2015, un grand moment !


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Le capitalisme creuse lui-même sa tombe… faisons du 30 mai 2015, une journée historique !
4 janvier 2015 - 14h01 - Posté par JO

Sans doute a force de mettre des emplâtres sur une jambe de bois !Mais grand Dieu que cette jambe est solide et les emplâtres innombrables ! Mais la marche vers le Socialisme semée d’embûches n’est-elle pas responsable aussi de cette longue vie du capitalisme ? Celui-ci sait , connait très bien la manière perverse d’affronter les "affreux"Révolutionnaires osant le Socialisme ! ! Aux Peuples de savoir y répondre et d’apprendre à affronter aussi le capitalisme fascisant parce que mis dans l’opposition ou menacé de l’être !



Le capitalisme creuse lui-même sa tombe… faisons du 30 mai 2015, une journée historique !
4 janvier 2015 - 14h54 - Posté par

Ok, mais c’est quoi la proposition à part contourner les embûches et les pièges du capitalisme, au stade actuel ?






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite