Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Soutenir la résistance palestinienne jusqu’à la libération totale !

de : Fernanda
vendredi 29 août 2014 - 14h58 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

La population gazaouie, unie dans un élan de résistance héroïque, a triomphé au bout de 51 jours de combats et de sacrifices. Le courage et la détermination des Gazaouis sont restés inébranlables malgré le deuil des plus de 2000 victimes dont près de 500 enfants, et les douleurs des 10 000 blessés. Le courage et la détermination des résistants palestiniens ont terrorisé les soldats sionistes surarmés, ont semé la panique chez les colons hier encore arrogants et ont fait reculer un pouvoir politique sûr de son impunité devant le monde. Israël a signé un accord de cesser le feu qui inclut la fin du blocus.

C’est une victoire immense et notre admiration devant ce peuple magnifique ne doit pas nous faire oublier qu’Israël a signé uniquement parce qu’il a échoué à écraser la résistance palestinienne, parce que la façon dont Israël comptait se débarrasser de cette résistance, par l’extension du génocide, l’aurait privé d’une partie du soutien des gouvernements occidentaux hypocrites dont il a absolument besoin pour continuer à imposer sa tyrannie en Palestine.

Israël a reculé mais n’abandonne pas pour autant son projet de destruction de la société palestinienne. Pendant la guerre, on a vu des membres de la classe politique israélienne appeler à la création de camps de concentration pour y emprisonner la population de Gaza avant son expulsion hors de la Palestine. On a vu des universitaires appeler au viol des épouses, des sœurs et des mères, on a vu une députée envisager le meurtre des femmes, comme moyen de dissuasion des résistants, on a vu un journaliste justifier le génocide des Palestiniens pour assurer la sécurité d’Israël.

L’agression armée sur Gaza a momentanément pris fin, mais la colonisation et l’occupation continuent leurs ravages. La détention et la torture des prisonniers palestiniens dont des enfants, continuent. La destruction des maisons, le vol de la terre, les constructions illégales de colonies continuent. La répression des manifestations de soutien à Gaza s’est accrue en Cisjordanie, l’armée a fait de nombreux morts en tirant à balles réelles sur la foule. Les lois d’apartheid continuent à priver les Palestiniens en Israël de leurs droits fondamentaux, d’une vie décente, d’un avenir.

De même que l’accord Israélien au cesser le feu n’est pas un acte de bienveillance, le changement de ton du gouvernement français n’est pas le fruit de l’émotion face à la barbarie des atteintes à la vie des Palestiniens par l’armée d’occupation sioniste. Il est le résultat des mobilisations massives dans le pays et dans le monde entier, qui ternissent l’image démocratique et humaniste dont les dirigeants ont besoin pour légitimer leurs actions.

Nous devons poursuivre notre mobilisation, pour soutenir les légitimes revendications des Palestiniens à la liberté , la justice et la paix sur la terre palestinienne. Nous devons continuer à exiger avec eux l’ouverture totale de Gaza, la destruction du mur en Cisjordanie, la fin de l’apartheid , le retour de tous les réfugiés, la libération de tous les prisonniers et la condamnation des crimes de guerre de la puissance occupante. Nous devons persister à faire entendre notre colère auprès des dirigeants de notre pays pour que cesse la complicité scandaleuse de la France à l’entreprise sioniste.

Les mobilisations sont essentiellement issues des habitants descendants de la colonisation française, car ils savent par expérience que la vie des colonisés ne vaut rien pour les classes dirigeantes. La répression policière, les interdictions de manifestations, les accusations récurrentes d’antisémitisme portées contre les manifestants, sont les preuves du racisme et de l’imaginaire colonial qui habitent toujours la classe politique, les médias et l’opinion qui les suivent.

La campagne BDS, Boycott, Désinvestissement, Sanctions, lancée par la société civile palestinienne en 2005, qui a pris une dimension planétaire et que la France est le seul pays au monde à criminaliser, doit être amplifiée car elle est un espoir que la voix des peuples soit entendue et pèse sur les décisions au niveau international. Le BDS est une arme politique qui développe la conscience en s’appuyant sur le sens de la justice en chacun d’entre nous. En nous interrogeant sur la provenance des marchandises, nous devenons nous-mêmes plus résistants à la collaboration néo-coloniale que la France nous propose comme solution à la crise économique. Les produits israéliens peuvent être moins chers, plus performants , plus innovants que leurs concurrents, ils n’en sont pas moins tous tachés du sang des Palestiniens spoliés et exterminés.

Soutenir la lutte du peuple palestinien pour sa libération totale c’est soutenir le droit à résister à un ordre social colonial, sexiste et raciste. C’est aussi résister ici à la persistance d’un imaginaire social et politique qui n’a pas été purgé de ses obsessions sur la race et de ses besoins de hiérarchies, qui ne voit le progrès qu’en termes de créations de nouvelles inégalités, en assurant des débouchés et des profits à une classe de privilégiés et ses valets, par l’assujettissement, l’anéantissement et l’humiliation de peuples ou catégories d’êtres humains subalternisés. La France françafricaine et l’Israël sioniste partagent le même vision de l’avenir. Une vision fossilisée dans les rêves criminels de suprématie capitaliste des hommes blancs du XIXème siècle. A cette vision, ici et là-bas, il n’y a qu’un avenir souhaitable : la disparition.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Soutenir la résistance palestinienne jusqu’à la libération totale !
30 août 2014 - 12h52

la perfidie des dirigeants sionistes israéliens est désastreuse :
« Négociez avec lenteur sans aboutir », disait I. Shamir à sa délégation à la conférence de Madrid, car Israël ne peut pas vivre en paix et le bréviaire des sionistes le confirme : « On atteint les meilleurs résultats en gouvernant les hommes par la violence et la terreur ».







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite