Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?

de : ANNEES DE PLOMB
dimanche 25 novembre 2012 - 12h29 - Signaler aux modérateurs
16 commentaires
JPEG - 12.1 ko

CECI ME FAIT DEMANDER : A QUOI JOUE MEDIAPART ? En tout cas on sait maintenant clairement de quel côté se situe ce ....journal....

"Selon une note du cabinet de Robert Badinter, révélée par notre collaborateur Karl Laske dans son livre sur l’affaire Battisti, La Mémoire du plomb (Stock), Cesare Battisti avait été exclu en 1983 du bénéfice de la doctrine Mitterrand en raison de la gravité des crimes qui lui étaient reprochés. Mediapart publie ce document clé qui remet en cause « la parole donnée de Mitterrand », principal argument de Battisti et de ses soutiens."

http://www.mediapart.fr/journal/fra...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 12h32

C’est honteux et innommable de se placer ainsi du côté des Berlusconi et Monti et cie.... Ils n’étaient pas OBLIGES, eux.



Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 13h27 - Posté par Roberto Ferrario

La collaboration avec la politique de Berlusconi, de Monti et encore avant avec la Démocratie Chrétienne trouve das Mediapart un solide allie...



Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 13h36 - Posté par arnold

Mon commentaire sur Médiapart :

25/11/2012, 13:33 par Arnoldrothstein

dompacoud dit : "Article lu. Oui, et alors ?"

Alors, alors ? Autopromotion d’un bouquin que personne n’achète. Espoir de vendre quelque exemplaires parmi les médiapartiens.

Amazon : 11 d’occasion à partir de EUR 9,88

Perso, je vous recommande la lecture de "Brigate rosse, une histoire italienne" de Mario Moretti, Carla Mosca et Rossana Rossanda éd. Amsterdam.

Présentation de l’éditeur :

Au début des années 1990, Mario Moretti, principal dirigeant des Brigades rouges pendant les années 1970, est incarcéré à Milan. Il accorde alors un long entretien à deux célèbres journalistes italiennes, Caria Mosca et Rossana Rossanda, ancienne dirigeante du Parti communiste italien. Publié pour la première fois en France, ce témoignage unique restitue au plus près l’histoire italienne des années de plomb, la situation d’exception qui régnait alors, ainsi que le mouvement massif d’insubordination révolutionnaire qui secouait la péninsule transalpine. Tout au long de cette période, l’ordre existant semblait à chaque instant près de vaciller. De la formation politique des premiers brigadistes dans les usines milanaises à l’arrestation de Moretti, plus de dix années se sont écoulées. En 1978, les Brigades rouges ont organisé l’un des événements majeurs de l’histoire italienne contemporaine : Aldo Moro, chef de la Démocratie chrétienne, promoteur d’un " compromis historique " entre cette dernière et le Parti communiste, est enlevé et exécuté... par Moretti lui-même, qui le reconnaît ici pour la première fois. Tout au long de cette décennie, les Brigades rouges se sont évertuées, à travers la terrible radicalité du choix politique de la lutte armée, à combattre l’État, le capitalisme et l’exploitation, au nom de la liberté et de l’égalité. Sans compromis ni compromissions. Mais à quel prix ? A l’heure où le monde semble s’installer de nouveau durablement dans une ère de turbulences et où partout les États mettent en place des législations d’exception au nom de la lutte contre le terrorisme, il importe plus que jamais de revisiter l’histoire italienne des années de plomb.

Réécoutons aussi Fred Vargas : http://www.dailymotion.com/video/xf...



Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 23h45 - Posté par arnold
Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 15h05

Un article digne du Figaro de Dassault. Plenel ex LCR est vraiment tombe tres bas. A peu pres autant que JFKahn et Serge July...dire qu’il allait verser des larmes de crocodile sur la depouille de Bensaid...



Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 16h38 - Posté par RICHARD PALAO

il y a quelque temps je m’étais fait vivement critiqué car j ’avais exprimé mon désaccord avec un article de médiapart sur les soi-disants quota dans le FOOT , car cet article ne s appuyait sur aucune analyse de fond et généralisait les propos d’un ou deux responsables du foot , qui par la suite ont été écartés des instances dirigeantes de la FFF .

Ce n est pas la première fois que MEDIAPART , mord le trait , mais là ce soi-disant média de gauche montre sa véritable nature .



Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 17h37 - Posté par arnold

Commentaires sur Médiapart :

25/11/2012, 14:38 par dfr

Indépendamment de la position que l’on peut avoir sur le fond de l’affaire, je trouve profondément regrettable, du point de vue de l’honnêteté journalistique, que cet élément nouveau soit soulevé au moment et à propos de la publication d’un livre de Laske sur le sujet. Que ne nous en a-t-il pas fait part au moment où il l’a découvert, comme l’aurait fait tout journaliste digne de ce nom ?

Ce n’est donc pas un article que Mediapart met en Une, mais une publicité rédactionnelle pour l’ouvrage d’un de ses rédacteurs. Venant d’un organe de presse aussi prompt à dénoncer les conflits d’intérêts lorsqu’il s’agit des autres, je trouve le procédé particulièrement déplacé, pour dire les choses de façon modérée.

25/11/2012, 17:29 par Yvan Aguir

Pourquoi Mediapart nous sort encore un document sur l’affaire battisti comme un scoop ? On ne peut pas lui foutre la paix à Battisti, quarante ans après les années de plomb ? Non, il faut continuer encore à fouiller dans son vécu de militant engagé pour lui chercher des noises. ASSEZ ! Battisti lui-même a tourner définitivement la page avec son passé. Il vivait en France depuis des années comme écrivain. Il n’était pas un clandestin à ce que je sache ! C’est pour quand l’amnistie ? Lui et ses camarades se battaient pour une cause juste face à un gouvernement qui avait recasé un certain nombre de fascistes dans ses officines. Et en France, combien de Papon, de Bousquet, de Bigeard, le pouvoir a t-il protégés ? Laissez-le en paix, Battisti. Il l’a bien mérité.



Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 18h39 - Posté par

Pas mieux que le commentaire de Yvan Aguir.

FOUTEZ L UI LA PAIX A CESARE !!!

COMBIEN DE PAPON DE BOUSQUET DE PINOCHET DE VRAIS SALOPARDS MORTS DANS LEUR LIT ?

ET LES FACHOS DES ANNEES DE PLOMB RESPONSABLES DES ATTENTATS DE BOLOGNE DE PIZAA FONTANA ET LES SERVICES SECRETS INFILTRES DS LES BR

ON LES JUGE QUAND CES FILS DE PUTE ?

Mediaprt collabo du pouvoir anticommuniste !


Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 20h11 - Posté par arnold

Tu m’as inspiré, voici mon nouveau commentaire sur Médiapart :

Quand Cesare a menti ? Quand a-t-il manipulé l’opinion et son comité de soutien ? Donnez-nous des sources vérifiables ? C’est quoi cet acharnement sur Cesare ? Aucune preuve qu’il est coupable de meurtres. Seulement sachez Sergio2 que les pourris de la loge P2 qui gangrènent le pouvoir italien ont passés un certain nombre de lois répressives (dont aucune amnistie pour les activistes des années de plomb) après l’affaire Aldo Moro leur permettant de poursuivre ad vitam aeternam Cesare. Quand seront abolies ces lois ? Quand seront jugés ces fils de putes de fachos des années de plomb, responsables des attentats de la gare de Bologne et de la piazza Fontana ? Et que dire de ces fumiers des services secrets à la solde de la loge P2 et de leurs maîtres impérialistes de la CIA ? Regardez « L’orchestre noir », ce documentaire réalisé par Frédéric Laurent et Fabrizio Calvi en 1997, il est éloquent, ici : http://www.dailymotion.com/video/x4...

Quand Berlusconi le mafieux ira en taule ? Quand seront jugés les exploiteurs de la Confindustria, ces affameurs du peuple italien contre lesquels les BR et autres groupes se sont levés. Que Laske nous parle de tout cela ? Mais non surtout pas. Il a déniché un bout de papelard sur lequel apparaît le nom de Battisti. Il en a fait un bouquin - qui ne doit pas se vendre - puisqu’il nous « incite », ici, à l’acheter en nous balançant sa couverture. Mais on s’en tape de son bouquin, de la doctrine de Mitterrand et de la parole de la France ainsi que du petit scribouillard du ministère de la Justice.

La justice sauciflard l’avait laissé « temporairement » tranquille. C’était sans compter les salopes extrémistes de droite, dont l’hargneux Perben, qui souhaitaient faire plaisir à leur crapule d’ami Berlusconi. Et là repartait l’affaire Battisti. Et Laske en rajoute une couche, aujourd’hui.


Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 20h58 - Posté par La Louve

CLAP CLAP CLAP :-D


Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 21h52 - Posté par La Louve

Graziè Arnold ;)


Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 22h53 - Posté par arnold

Comment fabriquer un monstre par Valerio Evangelisti : http://cesarebattisti.free.fr/artic...

Ce que les médias ne disent pas par Wu Ming 1 : http://cesarebattisti.free.fr/artic...

Cesare Battisti, ou l’arbre qui cache la forêt par Fred Vargas : http://cesarebattisti.free.fr/artic...

Les questions les plus fréquentes sur Cesare Battisti, Valerio Evangelisti répond à 50 questions :
http://cesarebattisti.free.fr/artic...



Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
25 novembre 2012 - 23h15 - Posté par Roberto Ferrario

Cet article tombe a pique, après l’extradition de Aurore Martin, le mouvement contre l’aéroport à Nôtre Dame des Landes et le mouvement de solidarité pour Gaza, en vue de la prochaine répression en France contre ces mouvements et les autre que vont venir, salaries, chômeurs, retraites, etc etc..... en vue de de-crédibiliser tous les militants activ et donc finalment pour défendre la politique du gouvernement du Parti Socialiste/Vert avec le soutien du FDG.

Mediapart en réalité, derrière un fantomatique visage des journalisme de "gooche", "indépendant" et "objectif", cache, et comme d’habitude, encore une foi, d’être un énième outil mise a disposition pour le système et le pouvoir établi, que soi géré par la droite ou par la "gooche"...



Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
26 novembre 2012 - 10h04 - Posté par RICHARD PALAO

On ne peut pas être des deux côtés de la barrière et c ’est ce que fait MEDIAPART depuis quelques temps , en recherche d ’audience , il cherche à tout prix à faire le buzz , y compris en trahissant sa ligne fondatrice : être un média de gauche indépendant qui ne transige pas avec la VERITE ...

Pas sûr que ces zig zag idéologiques lui apporte davantage de lecteurs , bien au contraire ...


Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
26 novembre 2012 - 12h37

Battisti à largement mérité qu’on lui foute la paix, basta !

"liberté" d’expression, ouverture d’esprit, pluralité, diversité, multiplicité, divergence ou différence d’opinion au nom de tous ces vrais-faux principes (le mot célèbre de Voltaire défendant l’idée qu’on puisse être désaccord avec certaines opinions mais…, qu’il serait faudrait se battre pour que celles-ci puissent malgré tout s’exprimer !… (ouais, ouais, ouais, quelle belle générosité, quelle grandeur d’âme ! mais môssieu Arouet ne pensait-il pas à ses propres tourments et aux tracasseries infligées par le pouvoir ?…, « charité (bien) ordonnée commence par soi-même », dit le proverbe et môssieu Arouet ne s’oubliait jamais ! ), nous-vous serions donc dans l’obligation de nous-vous ouvrir et d’ouvrir grand nos médias, nos sites aux contradictrices-eurs de tous poils ; Beuve-Méry quand à lui, prônait de dire « la vérité, toute la vérité, rien que la vérité », alors allons-y... Au nom de quoi ou de qui ouvririons-nous nos sites et nos médias aux menteurs patentés, aux escrocs politicards, aux criminels de guerre, aux assassins d’enfants, aux violeurs de femmes et d’enfants, et aux abrutis de toutes espèces ? Ce qu’ils appellent la "droite" (en réalité la classe dominante et hémiplégique), ne cesse de monopoliser l’opinion (l’achat et le regroupement systématique de médias par un groupe d’individus très fortunés et issus de la classe dominante, achètent les "grands" médias dans l’espoir d’influencer et d’infléchir l’opinion public en faveur de leurs (propres) doctrine et surtout pour protéger leurs propres intérêts… en sont l’indéniable preuve !) ; ils rêvent même d’étouffer toutes formes de rébellion et de museler les mouvements d’opposition (y compris les réseaux sociaux et plus généralement Internet) et de soumettre tous ses contradictrices-eurs… les réduisant même « à la portion congrue ». Ils rêvent de supprimer (directement ou indirectement) nos libertés individuelles et (bien entendu) la liberté d’expression... Ces donneurs de leçons, (de soi-disant grand-es démocrates épris de "liberté", ouais, ouais, ouais !), n’ont rien à foutre dans notre-votre environnements. Dégagez, ouste !

Battisti s’est (déjà) longuement expliqué sur les tenants et les aboutissants de son (ses) engagement (s) politique (s) et idéologiques…, ça suffit comme ça !, qu’on lui foute la paix ! Il a droit comme tout être humain sur terre, au respect et à la tranquillité. Basta ! Laissez le vivre et respirer en paix ! sergio



Affaire BATTISTI : A QUOI JOUE LA DIRECTION DE MEDIAPART ?
26 novembre 2012 - 13h51

erratum,
Je vous prie de bien vouloir me pardonner cette formulation malheureuse : (« … (le mot célèbre de Voltaire défendant l’idée qu’on puisse être désaccord avec certaines opinions mais…, qu’il serait faudrait se battre pour que celles-ci puissent malgré tout s’exprimer !… grazie tutti

Il aurait fallut lire : « … (le mot célèbre de Voltaire défendant l’idée qu’on puisse être en désaccord avec certaines opinions mais…, qu’il serait bon de se battre pour que leurs auteurs puissent malgré tout s’exprimer !… ciao, sergio







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite