Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Solidarité avec la ZAD : ça fait plaisir, bravo !

jeudi 8 novembre 2012 - 13h38 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Marseille, Tours, Couëron, Lyon, Paris, Carcassonne, Limoges, Arles, Blois, la roche sur Yon, Rennes, Dijon, Poitiers, Brest, Quimper, Saint Brieux, Angers, Toulouse, Barcelone, Cologne, Lille, Bruxelles... et la liste est loin d’être exhaustive

Merci à toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont participé à ces initiatives, ça nous a fait et nous fait toujours très chaud au cœur d’apprendre les rassemblements de soutien, les stands d’infos lors d’un marché, les sabotages, les trous dans les vitrines des locaux du parti socialiste... surtout lorsque nous sommes dans une nasse policière.

Au cours de ces dernières années, on s’est parfois senti-e-s un peu seul-e-s entre les techniques médiatico-policières de stigmatisation/criminalisation du mouvement d’occupation et les relations parfois difficiles avec les autres composantes de la lutte. Tout comme les années précedentes, pendant les expulsions beaucoup de médias ont relayé les paroles du pouvoir qui utilisent un vocabulaire biaisé qui a pour but d’enrichir les clichés, de stigmatiser afin de diviser la lutte. On retrouve les catégorisations habituelles de squatteur-euses / habitant-e-s ou de pacifistes / violent-e-s, ultras ...qui sont associées à un rapport de légitimité de lutte due à une situation géographique, le style de vie que l’on a ou bien d’autres stupides critères. Nous sommes tous-tes des habitant-e-s qui résistent ! Ce sont les mêmes techniques qui sont employées partout et qui contribuent à la criminalisation des mouvements de résistance qu’ils soient syndicaux, étudiants, ou encore dans les luttes contre d’autres projets comme la ligne THT ou le TAV (TGV Lyon/Turin). Il semblerait que cette fois ça ne marche pas trop, en tout cas on n’en voit pas les fruits ni ici, ni ailleurs…

Concrètement depuis 3 semaines on voit des centaines de personnes venues sur place pour 1h, 2 ou 15 jours voir en "CDI" pour aider matériellement apportant nourriture, outils…, soutenir moralement, financièrement ou encore pour nous aider à faire des barricades ou creuser une tranchée dans la route. Comme si se matérialisaient toutes les solidarités tissées pendant ces années d’occupation et d’avant, le travail d’information, de communication, les relations inter-individuelles, les rencontres sur d’autres luttes ou sur d’autres temporalités, la sympathie des gens d’ici et d’ailleurs qui ne veulent pas de vos clichés.

Monsieur le Préfet ou autre charogne, « radical » veut dire prendre le problème à la racine. Alors oui nous sommes radicaux dans ce sens, c’est une des raisons concrètes pour avoir choisi de rester vivre et lutter ici.

Le mot radical est toujours utilisé de façon connotée avec violence, intégrisme, intolérance mais si il a un sens c’est bien le premier et dans ce cas il nous semble que les centaines de personnes qui sont venues le sont aussi, prenez garde Mr le Préfet ! Il semblerait bien que de plus en plus de personnes voient une complémentarité et non une incompatibilité dans les différents modes d’actions ou qui du moins ne veulent pas dénigrer ou condamner ceux qui ne leurs correspondent pas.

Lutter contre l’artificialisation des terres, le contrôle et la gestion de nos vies par l’aménagement du territoire, exprimer un refus de la société de consommation, lutter contre Vinci (grand constructeur d’autoroutes, de TGV, de prisons, de centrales nucléaires...), vouloir protéger la faune, la flore, l’agriculture locale ou encore pour plein de ces raisons réuniEs, il y a 1000 motivations pour s’opposer à ce projet. Cette lutte dépasse plus que jamais Notre-Dame-Des-Landes, La Zone À Défendre, une quelconque barricade, l’ACIPA ou les autres composantes. Peut-être que ça en effraie quelque un-e-s, parce qu’ils /elles veulent garder le contrôle, nous on s’en réjouit. La lutte s’internationalise et c’est tant mieux, nous espérons que l’écho qui résonne partout en france et ailleurs trouve résonnanCe et soit utile à d’autres luttes ailleurs et vice versa..

On voulait dire un grand bravo pour toutes ces solidarités, un grand bravo aussi aux personnes qui nous ont écrit par centaines pour soutenir : ce sont ces multitudes d’actes, de prises de position qui nous donnent tant de force et d’énergie sur le terrain ! Espérant que l’ampleur de la lutte contre ce projet d’aéroport renforce vos luttes partout. On espère que l’écho va résonner plus fort, plus loin et ne faiblisse pas en intensité alors on vous invite à continuer à leur mettre des bâtons dans les roues chez vous, partout, de toutes les manières que vous imaginerez et qui vous correspondent.

On vous attend nombreux-euses pour la manifestation de réoccupation le 17 novembre et courage pour vos luttes !!!

Quelques opposant-e-s plus détérminé-e-s que jamais !

Plus d’infos sur : zad.nadir.org


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Solidarité avec la ZAD : ça fait plaisir, bravo !
8 novembre 2012 - 20h39 - Posté par arnold

À lire et à diffuser largement :

Un aéroport en vert et contre tout : 40 ans de lutte à Notre-Dame-des-Landes

On ne peut réellement comprendre ce qui se passe actuellement à Notre-Dame-des-Landes (tant au niveau du projet que des résistances qu’il suscite) sans plonger dans l’histoire mouvementée de ce méga-projet, lancé dans les années 1970. Les amis de la revue Z s’y étaient attelés dans leur numéro de l’automne 2010. Leur reportage sur place reste plus que jamais d’actualité.

J’en ai fait un .PDF que vous trouverez ici : http://dl.free.fr/rzQwhtnhD



Solidarité avec la ZAD : ça fait plaisir, bravo !
8 novembre 2012 - 21h25 - Posté par arnold

Désolé, il vous sera impossible de le récupérer sur Free. Je vais chercher un autre serveur pour partager ce txt.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite