Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Affaire Merah : ce que disent les documents déclassifiés

de : Thibault Raisse
jeudi 9 août 2012 - 14h14 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Dans les rapports de la DCRI transmis par le ministère de l’Intérieur à la justice, il apparaît que la police avait mesuré la « menace », que représentait le futur tueur à scooter.

Accablant et dérangeant. C’est ce qui ressort des documents classés secret-défense de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) concernant Mohamed Merah, déclassifiés vendredi dernier par le ministère de l’Intérieur et transmis à la justice. Ces 23 pages de rapports confidentiels rédigées entre 2007 et 2011, dont nous avons pris connaissance, apportent la preuve que le tueur à scooter était non seulement surveillé et connu des services depuis au moins 2009, mais qu’il constituait une « cible privilégiée » de la DCRI pour sa proximité avec des islamistes radicaux toulousains clairement identifiés, tout comme son frère Abdelkader.

De quoi écarter définitivement la thèse du « loup solitaire », pourtant soutenue par l’ancien patron de la DCRI, Bernard Squarcini, au moment des faits, et soulever des interrogations sur les raisons qui ont poussé les services de renseignements à ne pas surveiller de plus près celui qui apparaissait alors comme un jihadiste patenté susceptible de « conduire des actions armées ».

RAPPORT DE DÉCEMBRE 2009 : des « cours religieux » à domicile. C’est dans cette note de « suivi de la mouvance salafiste radicale toulousaine » que le nom de Mohamed Merah apparaît pour la première fois. Le document dévoile des informations sur Abdelkader Merah, frère de Mohamed, connu à l’époque comme un proche du « groupe de Toulouse », des salafistes arrêtés en 2007 et condamnés en 2009 pour avoir développé une filière de candidats au jihad.

La DCRI note qu’Abdelkader s’est installé au Caire en Egypte depuis novembre 2009 pour y suivre un enseignement religieux « axé sur le jihad ». Mohamed Merah, qui est sorti de prison trois mois plus tôt pour une série de délits, apparaît de son côté comme « entretenant des contacts téléphoniques réguliers avec son frère Abdelkader au Caire ». Il participe également à des « cours religieux du soir dispensés à son domicile ».

NOVEMBRE 2010 : une « nouvelle génération » d’islamistes. Plus précise, une autre note décrit cette fois le futur tueur à scooter comme « membre d’une fratrie d’islamo-délinquants ». Les policiers révèlent qu’il suit aussi des cours de langue arabe. La DCRI souligne par ailleurs l’arrivée d’une « nouvelle génération » d’islamistes toulousains, à laquelle Mohamed est associé. Ces jeunes recrues sont influencées par les anciens du groupe de Toulouse « arrivés en fin de peine avec des convictions intactes et une détermination renforcée », souligne le rapport.

JANVIER 2011 : un individu en « phase de radicalisation » La DCRI rédige cette fois un compte rendu détaillé de l’arrestation de Mohamed à Kandahar, en Afghanistan, par la police locale quatre mois plus tôt. Devant les services du contre-terrorisme afghans, il s’exprime « en français », déclare « être de confession musulmane » et exercer la profession de carrossier « dans le sud de Paris ». ll dit être passé par l’Allemagne, la Turquie, la Syrie, le Liban, Israël, l’Egypte, le Tadjikistan. Son voyage avait pour but de « visiter les ruines des statues de bouddhas détruites par les talibans », explique-t-il alors, avant d’être laissé libre par les autorités afghanes.

Ce voyage dans une ville considérée comme un bastion de jihadistes « doit nous interpeller », écrit la DCRI, qui se donne pour mission « d’approfondir l’environnement » amical et familial de Mohamed Merah, « un individu au lourd passé délinquant en phase de radicalisation ».

SEPTEMBRE 2011 : une « cible privilégiée » des services. Ce rapport ne fait plus mystère du profil d’islamiste radical de Mohamed Merah. Il y est décrit comme « un contact privilégié du leader historique de la mouvance salafiste toulousaine ». Sans le nommer, les policiers évoquent sans doute ici Sabri Essid, un intime des frères Merah. Le rapport revient également sur son arrestation en Afghanistan en novembre 2010, et relève qu’à son retour, « il réintègre le noyau salafiste local » et « poursuit ses activités délinquantes ».

Les policiers ajoutent que les « derniers renseignements recueillis laissent penser d’un nouveau départ en octobre de Merah vers le Pakistan ». Un projet qui fait de lui une « cible privilégiée du service ». Pourtant, rien ne sera fait pour empêcher son départ.

DÉCEMBRE 2011 : la menace « d’actions armées ». Un mois après son retour du Pakistan, en novembre 2011, Mohamed Merah est entendu par l’antenne locale de la DCRI à Toulouse. Si le compte rendu de l’entretien ne fait étonnamment pas partie des documents déclassifiés, un rapport rédigé le mois suivant relate néanmoins l’interrogatoire.

Lors de celui-ci, Merah « confirmait s’être rendu en Afghanistan et au Pakistan », soulignent les policiers, qui ne font même pas état du prétexte touristique avancé par Merah pour justifier son voyage. Sur les raisons de son retour, « il déclarait être revenu en France pour régler des problèmes avec la justice française ». Ces déplacements constituent une « menace directe », souligne le rapport, « car les jeunes djihadistes peuvent revenir avec pour instruction de conduire des actions armées ». Glaçante prémonition.

http://www.leparisien.fr/faits-dive...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Affaire Merah : ce que disent les documents déclassifiés
9 août 2012 - 16h48

Mais toujours rien sur la méthode choisie pour l’arrestation finale !....



Affaire Merah : ce que disent les documents déclassifiés
9 août 2012 - 21h23 - Posté par moulin

ça pue le mensonge et les petits arrangements entre "amis"



Affaire Merah : ce que disent les documents déclassifiés
9 août 2012 - 21h37 - Posté par paul

c’est gentil tout plein ce genre d’article annonçant des révélations fracassantes...

sauf que voilà hein
dans tout ça
y’a juste l’alourdissement de la présomption de culpabilité d’un personnage complètement déjanté
et pas la moindre preuve de sa réelle culpabilité

comme d’habitude quoi hein







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite