Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

PSA ! AU FINAL ON FAIT QUOI ?

de : ROBERT GIL
vendredi 13 juillet 2012 - 18h50 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Certains opposent le «  bon  » capitalisme industriel d’antan au capitalisme financier mondialisé d’aujourd’hui. PSA, dont l’actionnaire de référence est constitué depuis plus d’un siècle par la même famille, les « Peugeot », prouve qu’il n’existe qu’une seule sorte de capitalisme qui perdure. Ceux qui vantent sans cesse les bienfaits de la concurrence libre et non faussée et du libre-échange ne manquent pas d’air ; D’ailleurs Philippe Varin a déclaré sans rigoler : « pour restaurer nos marges, il y a une marge de flexibilité sur le coût du travail. Nous avons le coût du travail le plus cher en Europe et nous produisons 44% de notre production en France, donc il faut baisser les charges qui pèsent sur le travail de manière massive ». Évidemment il n’est aucunement question de remettre en cause les avantages financiers, les salaires exorbitants, ni le patrimoine immobilier des dirigeants de PSA, seuls les employé payeront les pots cassés ! Évidemment on se garde bien de dire que ce qui coute cher ce n’est pas le travail salarié, mais les dividendes que l’on distribue aux actionnaires !

Avec suffisance, arrogance et dédain Parisot prétend que : « les profits des entreprises ne sont pas négociables, seul l’actionnaire peut décider du montant de ses dividendes ». Car pour elle, le salarié n’a aucun droit sur les richesses produites : l’actionnaire est tout, le salarié n’est rien ! Il ne faut pas intervenir dans la gestion des entreprises. Mais si l’investisseur met de l’argent dans l’entreprise, l’ouvrier y met sa force de travail, sa sueur et son temps, sans lesquels rien ne serait possible. De quel droit le premier aurait plus de droit que le second ?

Parisot passe également sous silence le fait que toutes les entreprises sont aidées d’une manière ou d’une autre, directement par les exonérations de charges, les diverses subventions, les crédits d’impôts, les allègements fiscaux, ou indirectement par les conditions favorables que la collectivité crée pour son développement : la formation de ses salariés, les infrastructures et les services publics dont elle peut bénéficier … Une entreprise n’est pas un ovni qui vivrait dans un monde parallèle. Une entreprise vit en interaction étroite avec son environnement économique, social et politique. Parisot et ses amis du MEDEF trouvent normal de profiter du système, d’exploiter les salariés, et de se partager les bénéfices, belle mentalité !

Les licenciements de PSA ne sont que l’arbre qui cache la forêt, le spectre du chômage plane sur plusieurs milliers d’ouvriers, de techniciens et de cadres dans de nombreuses entreprises partout sur notre territoire. Ils vont payer cash la crise du capitalisme et la pression des marchés financiers. Ils vont payer cash la dictature des agences de notation et les plans d’austérité en rafale du gouvernement Fillon ; devront-ils être aussi sacrifiés par le gouvernement Ayrault sur l’autel de la politique de la sociale démocratie ?

Il est grand temps que nos concitoyens reprennent en main le terrain politique, et ne se laissent pas bercer par de belles paroles. Il faut se demander pourquoi les richesses produites ne profitent toujours qu’aux mêmes personnes. Pourquoi, alors que le nombre de fonctionnaires ne cesse de diminuer, le déficit de l’état ne cesse d’augmenter. Où passe l’argent soit disant économisé ? Et pourquoi, alors qu’en 20 ans la richesse produite a plus que doublé, la protection sociale a diminué et le chômage augmenté ?

Ne leur faites plus confiance, le système capitaliste s’auto-génère sur notre naïveté et notre crédulité, à croire qu’aucune autre solution n’est possible. L’absence de règles permet au capitalisme de prospérer. Il est temps d’imposer un contrôle salarié dans les conseils d’administration des entreprises, d’ouvrir les livres de comptes et de supprimer le secret bancaire. Il est temps, lorsque les capitalistes ne sont plus capables de gérer une entreprise, de l’exproprier et de la mettre en autogestion.

Sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/07/13/ps...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
PSA ! AU FINAL ON FAIT QUOI ?
13 juillet 2012 - 21h15

Convaincre tous les travailleurs que l’on peut se passer des patrons, pas des travailleurs ! Et les patrons au chômage coûteraient bien moins chers que les travailleurs ! L’autogestion oui, ça existe ! La loi actuelle, c’est pas possible ? Bien alors amander la Constitution, le referendum, ça existe ! Le chômage fondrait comme neige au soleil , le pays revivrait !!!



PSA ! AU FINAL ON FAIT QUOI ?
14 juillet 2012 - 07h51

Les licenciements de PSA ne sont que l’arbre qui cache la forêt, le spectre du chômage plane sur plusieurs milliers d’ouvriers, de techniciens et de cadres dans de nombreuses entreprises partout sur notre territoire.

Juste un pb de zéros, c’est "plusieurs millions" qu’il faut dire ! L’enjeu, tous les patrons et leurs affidés le disent à la télé, est le "coût du travail" ; or quel meilleur moyen de faire baisser le prix de la force de travail que le chomage ?....



PSA ! AU FINAL ON FAIT QUOI ?
15 juillet 2012 - 17h32 - Posté par njama

Les raisons officielles des suppressions de postes sont ici sur le site PSA
http://www.psa-peugeot-citroen.com/...

Certes c’est crédible la criiiiiise, la contraction durable des marchés européens, la surcapacité du Groupe (taux d’utilisation des usines) ... mais ...

En tout amitié camarades je vous suggère de creuser cette autre piste et d’y réfléchir ...

Faites perdre du jour au lendemain à une grosse entreprise plus de 20% de son chiffre d’affaire, que se passera-t-il ?

Les raisons peu avouables qu’occultent les médias :
explications > des sanctions contre l’Iran !!!

Général Motors flingue Peugeot PSA, omerta générale des médias !
Un déboire majeur pour PSA qui n’a encore jamais été mentionné dans aucun média français, mais que révèle à l’antenne Jean-Pierre Mercier délégué CGT face à "l’expert" dument mandaté, est la décision (politique) de cesser toute relation commerciale avec l’Iran, principal parteniare de Peugeot à l’exportation, + 20% de son chiffre d’affaires et un marché très bénéficiaire !

No339 de juillet 2012 Les États-Unis veulent briser Peugeot
Comme nous l’avions malheureusement prévu (F&D 334), Peugeot vient d’être contraint par son nouvel actionnaire américain, Général Motors, véritable cheval de Troie des services américains au sein de l’un des derniers fleurons industriels français, à abandonner totalement son marché le plus prometteur, l’Iran, où la firme détenait 30 % du marché des ventes automobiles (soit 22 % de son chiffre d’affaires).

No334 avril 2012 : Général Motors est le nouveau cheval de Troie américain à l’intérieur de PSA Peugeot, dont la société américaine détient 7 %. Alors même que Peugeot est le premier vendeur de voitures en Iran (via sa filiale Iran Kohdro) et que l’Iran constitue son second marché (458 000 véhicules en 2011), GM tente de lui interdire tout commerce. Mieux, 275 millions d’euros, versés par l’Iran en contrepartie de moteurs et de pièces de voitures, sont actuellement bloqués sur le compte parisien de la banque Tejarat, GM exerçant des pressions sur la direction de PSA pour qu’elle ne récupère pas cet argent.

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/general-motors-flingue-peugeot-psa-35747

Peugeot contraint de renoncer au marché iranien
http://gestion-des-risques-interculturels.com/analyses/peugeot-contraint-de-renoncer-au-marche-iranien/

Iran : Peugeot et GM sous la pression d’un lobby américain
http://www.usinenouvelle.com/article/iran-peugeot-et-gm-sous-la-pression-d-un-lobby-americain.N171712







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite