Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Demout les borts !

de : sergio
samedi 7 juillet 2012 - 02h13 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Demout les borts ! (injonction attribuée au facho Barrès, pour inciter « la chair à canon » (notre belle jeunesse d’alors… à l’époque la France et ses alliés étaient en pleine "première" guerre mondiale) d’"offrir" leur vie aux cyniques qui les * "gouvernaient" (c’est la même chose aujourd’hui…, comme par exemple en Afghanistan !), leur ordonnant d’aller se faire étriper aux champs d’horreur…

préambule : je me suis abstenu d’écrire cet article avant les résultats du second tour de l’élection présidentielle (après l’élection d’un extrémiste à la tête de l’Etat français, celle d’un béni-oui-oui calculateur, roi du compromis (donc dû !) de la conciliation « vite fait bien fait j’t’embrouille », au détriment des gogos qui l’ont élu, c’est du pareil au même !) et du troisième tour (merci à Jospin d’avoir inversé le calendrier électoral pour de bas calculs électoralistes, on se fait le roi républicain et sa cour dans la foulée…, bien vu l’aveugle !) celui où l’on élit les barons de la politique politicienne, les barons locaux et leurs nombreuses casquettes (ils sont maires plus conseillers plus députés ou sénateurs (souvent ils dirigent aussi des instances locales, régionales ou nationales) et parfois même avocats ! ça plus ça, égale un gros paquet de fric !) La farce électorale ne m’amuse plus du tout. Les anars et pas qu’eux d’ailleurs, les indignés et les révoltés de tous poils par ce système stérile ont depuis longtemps désertés les bureaux de vote en émettant cette opinion (qui en vaut bien d’autres au demeurant et qui me sied comme un gant) : « aucune collaboration avec les agents du pouvoir et du système ! Voter c’est s’aliéner et perdre sa propre Liberté et pire encore, c’est trahir la vérité ! » et comme le gueulait si bien Aguigui Mouna : « A bas le CACA-PIPI-TALISME ! »

* cette trop fameuse "gouvernance", agitée pour un oui et surtout pour des non (NON à la nouvelle (si peu) constitution européenne (le NON au "nouveau" traité européen (dit « traité de Lisbonne ») après les résultats du référendum en 2005 où le NON obtint (et très largement) la majorité absolue. Le résultat était parfaitement légitime (comme l’élection du roi républicain ou l’élection de maires et de députés par exemple)… mais c’était compter sans le mépris du personnel politique envers le peuple français, car les élites n’en avaient cure de ce résultat, et déniait même au peuple français d’avoir une volonté, et comme d’habitude les plus acharnés furent les partis "majoritaires" (en théorie seulement) ps et l’ump unis pour dénier au peuple sa propre volonté, c’est ça la démocratie selon les gouvernants… c’est cause toujours ! d’ailleurs la liste des refus des refus populaires (et majoritaires) est particulièrement longue (mais les gouvernants et leurs banquiers s’en foutent éperdument) ; par exemple : le NON aux contre-réformes (c-à-d la kyrielle de vrais reculs historiques, dont la casse des protections sociales (si chèrement acquis sociaux)…, casse de textes de loi en faveur d’une justice vraiment équitable…, destruction de quasiment tous nos biens nationaux, anéantissement de l’intérêt commun (ou intérêt général), le refus de l’Europe de la misère : NON à l’Europe des banquiers, NON à l’Europe des politicards cyniques et inhumains pourvoyeurs de chômage, de pauvreté, d’injustice sociale et de prostitution (leur fameuse alternance locale, nationale et européenne on n’en veut plus !), NON aux dérives fachos, pourvoyeuse d’encore plus de misère et d’injustice, NON à l’arbitraire (individuel ou collectif), NON aux injustices discriminatoires (ethniques, sexuelles et sociales), NON à l’apartheid (aux ghettos ethniques ou sociaux), NON à la ségrégation sociale, NON à l’austérité (aux plans à répétition de toujours moins de social et encore plus de bénéfices), NON au flicage de nos vies (liberté d’expression ou de circulation), NON au laissé faire ultra-néoconservateurs-libéraux (où les escrocs en tous genres, banquiers, chefs d’entreprise, chefs politiques cumulards (hydres vampiriques, aux dents et aux griffes si longues…) se gobergeant sur le dos du plus grand nombre, et en particulier des plus pauvres (c-à-d les plus vulnérables)…

deux élections pour quoi faire ?

sous-titre : une vraie alternative, car l’alternance (Ps-ump) on en a vraiment marre ! l’Europe, la démocratie et tout le tintouin, c’est comme le "nouveau" traité européen (dit de Lisbonne) ; en 2005, trois pays ont voté contre (en votant majoritairement NON au "nouveau" traité européen), en France, sarkozy c’est assis dessus, le peuple irlandais a voté jusqu’à son vote convienne, et le troisième a passé outre le vote populaire… En France, les élections législatives enregistrent un nouveau (et énième) record d’abstentions, et que fait la classe dirigeantes et ses élites autoproclamés, rien… Ils enregistrent le vote, et que deviennent les abstentionnistes ? Rien ! Comme le postillonnait si bien « Barbier de sévices » (formaté à Science-Po) : « les abstentionnistes ça ne compte pas ! » Si le vote ne fonctionne pas (que le peuple refuse d’y participer) ou plus comme ils le veulent (comme lors du référendum européen en 2005 par exemple), ils passeront à la vitesse supérieure…, fini la comédie électoraliste, plus besoin du peuple ! Une dictature financière (ou appelez ça comme vous voudrez !), l’Europe c’était le hors-d’œuvre, le plat de résistance c’est quand les Etats abdiquerons et disparaîtrons en cédant la place (la souveraineté populaire) à une gouvernance de type « Conseil européen » (élu par personne, les membres de cette "noble" (nouvelle noblesse) assemblée sont cooptés par les chefs d’Etats membres, c’est beaucoup trop sérieux pour laisser ça au peuple ! C’est un centre stratégique important, là où se décide les vrais ordres, « le peuple souverain » quelle blague ! la nouvelle noblesse donne ses ordres et on est prié d’obéir, point !)

Deux élections à la suite… l’une pour élire un "roi républicain" français, l’autre pour élire les barons locaux de la machinerie politique (qui fait le plein au moment – et seulement à ce moment là – des campagnes électorales (c-à-d, tous les cinq ou sept ans, selon le type de personnel politique requis à l’électivité) les coquilles vides des partis dits "majoritaires" (et la kyrielle de « Minis partis » (mais qui font un maximum de fric !), les biens nommées « pompes à fric » (alors que la loi l’interdit formellement… ça s’appelle détourner la loi…, ce n’est vraiment pas une première dans nos "démocraties" à bout de souffle, dés qu’une loi est votée, les friqués et leurs conseillers en valorisation de capital, s’ingénient à trouver la combine pour la détourner plus ou moins légalement, les cabinets d’avocats conseillers fiscaux pullulent, c’est pas pour rien…, hein, m’sieur sarkozy !) et le personnel ad-hoc (les parasites professionnels de la politique (et qui ne savent rien faire d’autre, bien entendu !…) et les redevables de ces messieurs-dames…), celles et ceux qui se pavanent au crochet du bon peuple qui a marché dans leur sales combines électoralistes (du moins celles et ceux qui ont voté pour elles et eux, les votes blancs ou nuls n’étant pas comptabilisés ni compatible avec la démocratie élective… et surtout élitiste), entre deux mandats ou magouilles politiciennes et trois combines civiques…
Que croyez-vous ? Qu’après votre abdication (soumission serait plus juste) ils vont enfin vous écouter ?… Vous croyez encore au père noël, nom d’une pipe ?! (vivement la mère noële et le père fouettard !) Regardez autour de vous…, de la place Tahir en passant par la Grèce ou le Québec, ils se foutent pas de mal de nous (les 90 % ou 99 % selon les analystes)… une loi liberticide par-ci, un tir à balles réelles sur la foule par là (et pas seulement en Syrie… ou curieusement le bilan des massacres est publié quotidiennement, alors qu’en Irak, en Afghanistan, au Yémen, au Bahreïn etc. les chiffres des victimes sont, soit truqués, soit totalement occultés, pourquoi ? ), ils se moquent éperdument de vous et de nous tous…, « le peuple souverain », la bonne blague…, une vaste fumisterie planétaire, oui ! Réservée aux grands naïfs que nous sommes vous et moi, et à celles et ceux qui croient encore à la justice sociale… une utopie !
Le reste, c’est-à-dire toutes les nominations importantes (les députés, les maires et même le président de la République, ils sont tout aussi importants (toute proportion gardée) mais transmettent les ordres des vrais décideurs, point !…) ne nous concernent pas… démocratie à petite dose (tous les cinq et sept ans), c’est déjà pas si mal, et en ce qui concernent les choses sérieuses... faudrait tout de même pas exagérer !
Si vous voulez changer (tout) leur système, leur constitution, c’est simple, n’allez plus voter !… leurs élections seront obligatoirement invalidées et ça vous laissera le champs pour intervenir directement dans la vie politique (votre vie de tous les jours) ; ça s’appelle la Démocratie Directe. Essayez…, et vous verrez que ça fonctionne très bien sans eux !…

Ne demander rien, prenez tout ! Exigez le même ! Mais surtout ne concédez rien !… sinon vous êtes fichu.

Allez, portez-vous bien et à bientôt sans doute ? sergio

PS : du côté de l’ancien (pas encore « repris de justesse » comme disait Coluche) et dans la catégories « les arnaques d’un passé récent », on y trouve l’accumulation et l’empilement quasi obsessionnelle de trois cent sondages (plus que moins, puisque dans la catégorie « les sondages secrets non-divulgués au prétexte de la raison d’Etat », connus de la hiérarchie dans certaines rédactions, mais dont personne ne cause, du moins officiellement (sauf en privé) !, et bien que pléthoriques ils ne seront jamais pris en compte… les intérêts vitaux de la Nation quand ceux-ci sont mêlés à des intérêts égoïstes, ça n’a pas de prix, car il s’agit « de la grandeur de la France », tout de même !…) commandés à son grand ami, le théoricien facho, Buisson (qu’on ne présente plus), à son autre grand ami, Giacometti, l’ex-conseiller privé et très spécial (ça fait chic… donc plus cher !) que certains qualifiait d’« occulte », pourquoi « occulte » puisque tout le monde était au courant ?, « grand spécialiste en boules de cristal et en girouettes », sans oublier l’officine « Opinion Way » (agence d’opinion dirigée par d’anciens cadres de l’ump), qui s’en sont mis plein les fouilles… et se sont carrément bâfrés aux frais de la princesse ! Les contrôles et les récriminations, ça vient toujours après, quand on ne peut plus rien faire contre eux ! Pourquoi se gêner puisque toutes ces gabegies était parfaitement légales… Après tout, il en avait parfaitement le droit puisque la légitimité (la majorité si scandaleusement silencieuse et totalement soumise l’avait imprudemment élu) était de son côté ; élu à gros coup de mensonges éhontés et de promesses fallacieuses, mais élu, alors… (Votez et ils s’occuperont de tout !)
Ah, oui ! dans la montagne de sondage en question il y avait un sur mesure, commandé par le potentat républicain, qui à l’époque méprisait le peuple français, car après avoir essuyé la rage de celui-ci, alors que des manifs monstrueuses battaient les pavés des rues de l’hexagone, plus d’un, puis deux, puis trois millions de manifestants en ce qui concerne la dernière, il s’était assis sur la volonté populaire et voulait faire plier le peuple… non mais ! d’ailleurs en réunions privées, devant un parterre restreint d’amis sûrs, il se vantait d’être seul contre tous… invectivant le peuple ; alors qu’en réalité, il n’en était rien…, au contraire, il était soutenu (et encouragé même !) par le dirigeant étatsunien, quasiment tous les dirigeants européens, le FMI, la BCE, le Medef au grand complet, sa troupe de courtisans appuyé de militants ump échauffés à blanc et fanatisés. _ A cause de quoi ? Il s’agissait de détruire le système des retraites par répartition au profit de sociétés d’assurances privées (son propre frère aîné s’était bien placé dans l’une d’elle et à un poste clé !), et il la vendait (une énième "réforme" des pensions de retraite, contre-réforme serait mieux approprié d’ailleurs) comme une simple et inévitable formalité… car ce fameux sondage (comme par hasard !…) publiait que soixante dix pour cent des français savaient que cette contre-réforme était inévitable (! ?). Est-ce possible ?! Je ne puis y croire… nous ne céderont rien à la populace ! qu’elle s’époumone, cela ne changera rien ! Nous réformerons qu’elle le veuille ou pas ! Qui c’est le chef ?
Et dans ce cas, le sondage sur mesure de monsieur le réformateur de la France moderne qui gagne s’avérait n’être qu’un vulgaire bourrage de crane tiré d’une bonne vieille méthode, celle du non moins bon docteur Coué… Hé oui, car au final chacun pouvait adapter et interpréter ce genre manipulation à son avantage… la ficelle était un peu grosse, non ?
Pas besoin de dépenser tout ce fric (l’argent public, notre argent donc…) pour ce genre d’ineptie !
Ça lui aura coûté son fauteuil d’autocrate aux manières détestables (injurieux, colériques, jaloux des riches (les vrais) peu ou pas de savoir vivre, etc.) et plus grave encore (à l’aune de sa paranoïa démesurée) tous les avantages inhérents à la fonction (pas gênés pour un rond, le despote et ses deux madames se sont vautrés dans le luxe… et pas qu’un peu ! C’est bien simple, pour eux ils n’y en avaient jamais assez !
On pourrait se consoler en pensant qu’on aura pas tout perdu…, du vent le mégalo-maniaque psychorigide, allez ouste le pilleur ! Il paraît que lors du déménagement de « monsieur ex », il a même obtenu l’autorisation d’emporter les bibelots (les couverts en argent et la vaisselle émaillée ?), les objets d’art (tableaux et autres) et le mobilier qui lui étaient si chers (et certainement très coûteux) que la République lui avait si généreusement confié (via le « Mobilier national »…, pas si « national » que ça, puisque n’importe qui peut s’en accaparer et s’en servir à un usage très personnel…, ses prédécesseurs, les Chirac, s’étaient largement sucrés avant lui, sans compter tous les autres !… Les pilleurs n’ont pas de limite, ils se sucrent tant qu’ils peuvent, pendant que le peuple regarde ailleurs, alors…


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Demout les borts !
7 juillet 2012 - 03h43

le NON aux contre-réformes (c-à-d la kyrielle de vrais reculs historiques, dont la casse des protections sociales (si chèrement acquis sociaux)…, casse de textes de loi en faveur d’une justice vraiment équitable…, destruction de quasiment tous nos biens nationaux, anéantissement de l’intérêt commun (ou intérêt général), le refus de l’Europe de la misère : NON à l’Europe des banquiers, NON à l’Europe des politicards cyniques et inhumains pourvoyeurs de chômage, de pauvreté, d’injustice sociale et de prostitution (leur fameuse alternance locale, nationale et européenne on n’en veut plus !), NON aux dérives fachos, pourvoyeuse d’encore plus de misère et d’injustice, NON à l’arbitraire (individuel ou collectif), NON aux injustices discriminatoires (ethniques, sexuelles et sociales), NON à l’apartheid (aux ghettos ethniques ou sociaux), NON à la ségrégation sociale, NON à l’austérité (aux plans à répétition de toujours moins de social et encore plus de bénéfices), NON au flicage de nos vies (liberté d’expression ou de circulation), NON au laissé faire ultra-néoconservateurs-libéraux (où les escrocs en tous genres, banquiers, chefs d’entreprise, chefs politiques cumulards (hydres vampiriques, aux dents et aux griffes si longues…) se gobergeant sur le dos du plus grand nombre, et en particulier des plus pauvres (c-à-d les plus vulnérables)…

Heureusement que tu t’es privé de parole pendant la "séquence électorale". Parce que à part dire NON, ça te trouerais le cul de positiver et de dire que OUI la révolution est possible. OUI le prolétariat est toujours la même s’il n’a pas forcément un bleu de travail. OUI, c’est possible de gagner à condition de ne pas se branler sur un référendum dont je prétends qu’il est l’échec traduit dans un FdG traite...

Le reste, j’ai pas pus lire. Je suis pas maso au point de lire des défaitistes râleurs en couillons réformistes.

Je laisse à d’autres le soin de t’expliquer pourquoi tu merde. Je n’ai plus le temps de radoter avec les défaitistes et les pleureuses (volontaires où involontaires).

Carland



Demout les borts !
7 juillet 2012 - 12h13 - Posté par sergio

L’insulte c’est pour ceux qui n’ont rien à dire :

Carland : « Heureusement que tu t’es privé de parole pendant la "séquence électorale". Parce que à part dire NON, ça te trouerais le cul de positiver et de dire que OUI la révolution est possible. »,

Tu vas vite nous dire comment, tu dois avoir LE programme révolutionnaire clé en main (tu sais le petit bréviaire du parfait révolutionnaire), camarade…

un révolutionnaire de ta trempe, ça peut tout dire, ça sait tout, ça peut tout (et c’est à ça qu’on les reconnaît !), et si on les cherche un peu… ils vous sortent « Le Grand JE », des slogans à foison (tu sais les mots bien creux pour éviter de ce creuser le cigare) et tout le saint-frusquin.

Carland : « Je suis pas maso au point de lire des défaitistes râleurs en couillons réformistes. » , Ah ! le coup de l’étiquette, c’est aussi une vieille ficelle, on colle une étiquette à son adversaire pour mieux le minimiser, le réduire à la portion congrue, et l’éliminer ! L’étiquette c’est tellement commode, pas besoin de prouver, de développer, on affirme péremptoirement et c’est tout ! Pourquoi s’en passer ? Remenber, tous les grands procès (dans les deux camps), on étiquette, on accuse et on élimine, facile non ?

Carland : « Je laisse à d’autres le soin de t’expliquer pourquoi tu merde. Je n’ai plus le temps de radoter avec les défaitistes et les pleureuses (volontaires où involontaires). »
La commisération feinte pour mieux abaisser et humilier, c’est vieux comme le monde, je le décris à ma manière, comme dans cette phrase : « mais c’était compter sans le mépris du personnel politique envers le peuple français, car les élites en n’avaient cure de ce résultat, et déniait même au peuple français d’avoir une volonté, et comme d’habitude les plus acharnés furent les partis "majoritaires" (en théorie seulement) ps et l’ump unis pour dénier au peuple sa propre volonté, c’est ça la démocratie selon les gouvernants… c’est cause toujours ! »

Le déni et le refus, c’est pas moi, c’est l’autre camp… celui de l’umps et leurs satellites, contrairement à ce que tu affirmes, je vis et je jouis sans entrave, comme tout un chacun (un artiste c’est bien connu ça vit de petits riens, comme d’amour et d’eau fraîche), et je prône la gratuité en plus ! mais je reste imperturbablement lucide, et ça, ça t’emmerde, tu voudrais que je pense et dise comme toi, n’est-ce pas ?

Qu’on pense et qu’on dise ou écrive que le système électoral est caduque, que la démocratie est à bout de souffle (et c’est un euphémisme que d’écrire ou dire ça) ça te troue le cul, comme tu l’écris si bien, je serai donc « un vilain défaitiste râleur » parce que j’écris ce que tout le monde constate de visu ? (pour le coup, il faut être totalement bouché pour ne pas le remarquer !)

Non ! en réalité c’est la vérité qui te dérange, et à part éructer ta haine de l’autre tu n’as rien à dire et encore moins à proposer, le changement (le vrai, le radical, celui auquel tu n’oses même pas penser tellement il te fout la trouille (aucune certitude et une bonne dose de doute) t’en veut pas, il te faut du sonnant et trébuchant, du concret, c-à-d un vrai programme estampillé "révolutionnaire", un point c’est tout !

Je te laisse à tes certitudes et à tes insultes Carland... J’embrasse mes ami-es lectrices-eurs et à bientôt certainement ? sergio







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite