Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Cinq Baffes (Dans Ta Gueule De (Salaud De) Pauvre), Grand Maximum

mercredi 7 décembre 2011 - 09h25 - Signaler aux modérateurs

Par Sébastien Fontenelle - 7 décembre 2011

Mettons que tu sois le chef du gouvernement le plus tordu des soixante dernières années, et que t’aies planifié de mettre encore une tassée demi-dizaine de grandes baffes dans la gueule des pauvres, histoire de bien montrer que t’es toujours à l’hauteur des ambitions de ton chef, le président des riches [1] : tu sais que tu vas t’heurter à une vraie difficulté, qui est que les pauvres, nonobstant que tes journaleux d’accompagnement leur répètent quotidiennement que c’est pour leur bien que tu les lattes, ne vont sans doute pas beaucoup apprécier que tu leur mettes (encore) cinq grandes baffes dans la gueule sans leur laisser le temps de se remettre de la grosse branlée que tu leur as infligée l’an dernier avec la réforme des retraites - et vois-tu pas que les traîne-misère, sortant de l’ahurissante permissivité où les maintiennent tes journaleux d’accompagnement, se mettent en tête de rendre coup pour coup, et de t’administrer, à leur tour, force gifles, suivant l’efficace méthode modélisée dans la toute fin des années 1780 ?

(Ça serait-y pas sot ?)

Qu’est-ce tu fais, pour contourner cette vraie difficulté ?

Tu t’invites chez Poujadasse, qui brûle de servir, et t’annonces que, toi vivant, tu laisseras personne mettre encore dix grandes baffes dans la gueule des pauvres - et que personne n’insiste, surtout, ou tu t’énerverais.

T’ajoutes : dix grandes baffes supplémentaires dans la gueule des pauvres, ça serait tout simplement pas humain - et moi, monsieur Poujadasse, vous me connaissez, j’ai justement l’humanité chevillée dans le brushing, n’oubliez pas, je vous prie, que je viens du gaullisme social.

Tu conclus : ce que je crois, monsieur Poujadasse, c’est que trois ou quatre grandes baffes dans la gueule des pauvres suffiraient amplement.

Ou cinq, allez, à l’extrême limite : cinq, ça me paraît bien - puis ce n’est pas non plus comme si nous avions le choix, c’est la crise, monsieur Poujadasse, et nous devrions chanter de joie de n’avoir à endurer que cinq minuscules petites grandes baffes dans la gueule des pauvres.

Mais dix ?

No fucking way, je laisserai(s) pas faire - ça serait beaucoup trop.

Puis tu te casses, et le lendemain matin, quand tu te réveilles, t’as l’insigne joie de constater que tes journaleux d’accompagnement te font une ovation, sur le thème : le chef du gouvernement laissera personne mettre encore dix grands baffes dans la gueule des pauvres, ça serait pas humain, sans déconner - ça sera cinq grandes baffes, grand maximum.

C’est comme ça que François Fillon a tranquillement déclaré, hier soir, au jité de chez France 2 : « Je ne me résous pas à une augmentation de 10% du prix du gaz en janvier. »

Puis d’ajouter : « Je le dis clairement, je ne l’accepterai pas. »

Puis de conclure : « Ça sera très inférieur à cette somme de 10% - je souhaiterais même que ça soit en dessous de la moitié. »

Puis de constater, ce matin, au réveil, que ses journaleux d’accompagnement lui savaient un conséquent gré d’avoir si courageusement promis qu’il n’accepterait pas une hausse de 10% du prix du gaz - et toi, salaud de pauvre : qu’est-ce que t’attends, pour dire merci ? Notes

[1] Nous parlons ici du talonnetté personnage qui a déclaré, le 6 avril 2004 : « On ne viendra pas à la privatisation, c’est clair, simple, et net. Il n’y aura pas de privatisation de Gaz de France ». Puis qui a précisé, un mois et demi plus tard, le 15 juin 2004 : « Il est clair que Gaz de France doit pouvoir lutter à armes égales avec ses concurrents. Pour cela, nous devons le transformer, d’établissement public en société anonyme ». Moyennant quoi, c’est pour lui que t’as majoritairement voté en 2007, remember : j’ai honte pour toi.

http://www.politis.fr/Cinq-Baffes-D...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite