Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La biennale d’art contemporain de Lyon et ses millions d’euros en pleine crise !

de : lili-oto, biennale d’art contemporain OUT de Lyon
samedi 3 septembre 2011 - 11h42 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Quant il s’agit de la notoriété des certains de nos élus, le porte monnaie public ne connait pas la crise ! La biennale de Lyon d’art contemporain 2011 ouvrira ses portes le 15 septembre 2011 dans une opacité totale avec ses 6 millions d’euros de budget avec une sélection d’artiste et une thématique débile, le tout hautement verrouillé par ses responsables et ses administrateurs. La démocratie culturelle en France est gommée, écrasée par les responsables des institutions culturelles et les élus qui ne comptent pas l’argent public pour assurer dans le premier cas leur carriérisme ou dans le deuxième cas leur réélection.

Dans une interview à Mag2Lyon en novembre 2009 Lors de la biennale d’art contemporain de Lyon 2009, l’artiste Lili-oto avait demandé qu’un artiste ou un collectif d’artistes prennent la direction de la biennale internationale de Lyon et non un conservateur et un commissaire d’exposition ringards comme c’est le cas depuis 1991. La gestion de cet évènement doit être publique car personne ne connait la face cachée de cette biennale de Lyon et il a eu trop de sales affaires en France comme à l’étranger dans ce dit art contemporain.

Dans cette même interview à Mag2Lyon en novembre 2009 Lors de la biennale d’art contemporain de Lyon 2009, l’artiste Lili-oto avait demandé que la biennale de Lyon dans sa préparation et sa sélection d’artistes lance un appel d’offre public pour lequel tous les artistes désireux de participer à cette biennale de Lyon pourraient faire une proposition. La biennale de Lyon s’y est refusée, toujours avec les mêmes méthodes sélectives. L’utilisation d’un commissaire d’exposition qui rend opaque la sélection des artistes sans compter sa gestion car les artistes sont écartés y compris syndicalement dans la gestion de cet évènement international public qui se chiffres en plusieurs millions d’euros.

Pourtant les propositions de l’artiste Lili-oto étaient réalistes, plus proche des idées que nous artistes, contribuables, électeurs, nous nous ferions de la démocratie culturelle mais contraire aux élus de cette gauche mondialiste ou de droite néolibérale puisque cette biennale a toujours été gérée de la même façon sous la droite comme sous la gauche molle, mondialiste et conservatrice à la mairie de Lyon.

Une preuvre qui donne raison à lili-oto : la biennale de Berlin d’art contemporain l’a fait pour sa version 2012, un artiste a été nommé commissaire d’exposition et un appel d’offre est en ligne sur son site web où il est proposé aux artistes d’envoyer leur book et propositions artistiques avant janvier 2011. Bien sûr ce n’est qu’un pas vers la transparence...

L’artiste Lili-oto qui se bat depuis les années 80 pour que ces thématiques débiles s’arrêtent dans ces biennales, musées d’art contemporains et expositions collectives publiques et que les institutions s’inscrivent dans les projets des artistes et non l’inverse comme ce fut le cas sous tous les dogmes qu’ils soient religieux ou politiques reste lettre morte ! Rien à faire la politique culturelle en France discrétionnaire et arbitraire continue et fait de plus en plus de dégâts et d’exclus au sein de la communauté artistique !!! Piqure de rappel ; Lili-oto demande depuis la fin des années 80 que les musées d’art contemporain soient remplacés par des espaces de diffusion pour la création contemporaine et dirigés par des artistes comme dans les autre arts ; théâtre, danse, musique, etc…

La BAC OUT (BAC=biennale d’art contemporain) dont lili-oto a été le fondateur en 1993 s’oppose à la tenue de cette biennale officielle qui en plus de son opacité, son non respect à la communauté artistique résidant en France use de thématiques qui couvrent de ridicule la communauté artistique française. A « une terrible beauté est née », thématique ridicule et grotesque en 2011 de cette biennale de Lyon d’art contemporain officielle nous nous opposons avec cette accroche ; « une terrible indignation est née » au regard de l’actualité politique et mondiale avec la mondialisation de ce néolibéralisme globaliste ou ce capitalisme sauvage, mafieux et véreux qui envoie les populations dans la misère sur toute la planète. Une accroche ou un slogan « Une terrible indignation est née » au regard des indignés qui seront bientôt à Bruxelles, et tous ceux qui résistent dans des formations politiques de gauche ou de la gauche de la gauche, ou résiste à titre individuelle, nous avons rajouté ; " Lorsque l’artiste préfère humainement au dit art contemporain son contemporain ! ". Le contemporain c’est vous et la biodiversité, ceux qui nous entourent au quotidien nous artiste et rappelant que le dit art contemporain est un sigle commercial inventé par des marchands d’art américain pour diversifier leurs palettes de produits auprès de leurs clientèles en le labélisant différemment de l’art moderne .

Cette biennale de Lyon d’art contemporain officielle n’est qu’une kermesse de campagne ridicule de ce dit art contemporain aseptisant la création contemporaine, l’enfermant dans une culture rejetant et gommant l’actualité nauséabonde économique et politique dans laquelle nous sommes tous plongés sauf les grandes fortunes qui constituent d’ailleurs les grands collectionneurs d’art contemporain auprès desquels les institutions d’art contemporain sont aux ordres.

A l’étranger les élus sont plus respectueux de la liberté de création et des libertés culturelles. Thématique de la Biennale de Berlin 2010, un sujet politique et social : « What is waiting out there » que j’ai traduis par « ce qui les attend là-bas » un sujet (annoncé en tant que tel par la biennale de Berlin), à la vue du développement technologique, économique, crises politiques et sociales du présent qui ont provoqués des fissures dans nos réalités, creusées le fossé entre ce monde dont on parle et le monde réellement là !

Thématique de la Biennale de Moscou, un sujet politique et social hautement délicat : « Nothing but foofnotes ? Art in the epoch of social Darwinism » un sujet brulant, délicat et avec lequel le néolibéralisme peut instrumentaliser la population car c’est un sujet complexe avec de grand danger politique ! Petit rappel : Le darwinisme social a été écrit par Emile Jean-Marie Gautier, journaliste, militant et théoricien anarchiste, condamné par le tribunal de Lyon à 5 ans de prison le 19 janvier 1883.

La biennale de Lyon est à la hauteur des prétentions culturelles absconnes de la ville de Lyon car cette biennale est bien sûr administrée sous le contrôle des élus et donc politique. Si vous écoutez comme moi les vidéos du site de la biennale de Lyon ; que se soit son directeur dit artistique car il n’a jamais rien créé de ses dix doigts comme de sa tête ou les vidéos sur cette commissaire d’exposition venue d’Argentine (alors que ce pays a une réelle pratique de résistance contre la mondialisation et la globalisation du néolibéralisme) ; ça ne vole pas haut, c’est d’un creux et d’un vide absolu, le degré zéro de la pensée. A l’image des élus de la mairie de Lyon, cette biennale de Lyon officielle c’est « Martine fait sa biennale » en pensant à cette série de livres illustrés datant de 1954.

L’art dit muséal à la française dévisse de plus en plus des réalités des artistes contemporains dans notre pays, une véritable machine coercitive contre les libertés d’expressions. Les artistes souffrent en France car ils n’ont plus de lisibilité, ne peuvent plus montrer le fruit de leur création et subissent de plein fouet une censure fallacieuse orchestrée par ses sans visages et sans âmes qui manipulent les populations pour nous spolier et faire main basse sur nos biens publics et partagés.

Contre la tenue de la biennale de Lyon, Lili-oto.

JPEG - 291.6 ko
biennale de Lyon
biennale de Lyon

Lien de la BAC OUT : http://biennaleartcontemporain.over-blog.com/

Lien sur le blog principal de Lili-oto : http://www.lili-oto.com/

Lien sur la biennale de Berlin : http://www.berlinbiennale.de/

Nous avons demandé que les comptes de la biennale de Lyon de 2009 pour l’art contemporain soient publiés. Nous avons fait appel sur le web aux élus de la ville de Lyon, du département ou de la région Rhône Alpes pour que les comptes de la biennale d’art contemporain de Lyon 2009 qui brasse 6 millions et demi d’euros dont 600.000€ uniquement pour sa propre communication, son marketing et sa réputation puissent être consulté par tous les citoyens et les artistes qui eux vivent dans l’austérité, lettre morte ! Nous ne partageons pas les mêmes valeurs avec ceux qui nous administrent. Le présent de l’art contemporain en France comme ailleurs est marqué par un grand nombre de sales affaires ; délits d’intérêts, délits d’initiés, des successions houleuses d’artistes connus, des fondations gérées scandaleusement, des mises en examen pour des détournements de fonds publics, des ventes aux enchères truquées, des banques offshores qui se sont servies de l’art contemporain comme tremplin pour l’évasion fiscale auprès des grandes fortunes de ce monde , des nominations étranges de conservateurs ou de responsables français d’institutions artistiques désignés à la tête d’institutions en art contemporain dans des paradis fiscaux, etc... Légitiment, nous sommes en droit d’exiger, nous artistes, citoyens, contribuables, de lire les comptes des expositions publiques lorsque l’argent public valse en millions d’euros alors qu’il n’y a pas un centime pour les créateurs auteurs dans ce pays et pour une bonne partie de la population.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La biennale d’art contemporain de Lyon et ses millions d’euros en pleine crise !
3 septembre 2011 - 16h31

Lili Otto,

Quand vous croisera-t-on à Paris ?
Cela fait longtemps que je cherche à vous voir

Merci de laisser un mail, pour que je puisse vous joindre directement

Luz

je suis de votre avis, l’art est avant tout un marché l’important est de ne pas en être dupe.
J’en connais (des artistes) qui ont rompu totalement avec tout çà



La biennale d’art contemporain de Lyon et ses millions d’euros en pleine crise !
3 septembre 2011 - 17h08 - Posté par lili-oto

vous pouvez me joindre par mon site : http://www.lili-oto.com/
sur la colonne de droite "Ici pour me contacter", mais je suis rarement à Paris en ce moment... Merci...






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite