Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La filière de recyclage des déchets nucléaires alimentaires au Japon

de : fernanda
jeudi 21 juillet 2011 - 15h01 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Traduction d’un article d’un blogueur japonais qui fait un extraordinaire travail quotidien de critique sur l’info diffusée par les médias japonais et met en ligne une traduction en anglais. Cela permet de suivre , en direct, ce qui nous arrivera, lorsqu’une une centrale explosera en France, sauf que nous aurons droit à la version française de la désinformation, manipulation et sacrifice de la population.

http://ex-skf.blogspot.com/2011/07/...

Mercredi 20 Juillet 2011 Le gouvernement national japonais, la préfecture de Fukushima et les groupes industriels ont l’intention de lever l’interdiction d’expédition sur le boeuf de Fukushima

L’interdiction de l’expédition de la viande des vaches de Fukushima a finalement été mise en place le 19 juillet, mais le 20 juillet, ils ont déjà évoqué les conditions de la levée de l’interdiction.

La Préfecture de Fukushima espère lever l’interdiction d’expédition placée sur les vaches du département d’ici la fin juillet, selon le Fukushima Minyu Shinbun (21/07/2011), un journal local de la préfecture de Fukushima.

D’après lui, les conditions de levée de l’interdiction ont déjà été convenues entre les parties concernées ( le gouvernement national, le gouvernement préfectoral de Fukushima, et les groupes de l’industrie bovine ).

Alors, quel est le plan ? Fukushima Minyu est plutôt vague à ce sujet, alors nous allons passer à Asahi Shinbun qui a un peu plus de détails. Le plan, tel qu’il est maintenant, servira à détourner l’attention, à donner un sentiment de « sécurité » là où il n’y en a guère, et surtout, ne coûtera pas cher, car ils ne feront pas les choses bien différemment de ce qu’ils font en ce moment. Toutes les parties impliquées - le gouvernement national, le gouvernement préfectoral de Fukushima, les groupes de l’industrie - sont impatients de reprendre l’expédition, dès que les gens auront oublié ce sujet. (Et tout ce fatras de blogs et leurs messages sur la sécurité au sujet du césium !)

Asahi Shinbun (00:33 JST 21/07/2011) :
[...]  
La cellule de crise contre la catastrophe nucléaire (dirigée par le Premier ministre Naoto Kan) a ordonné au gouverneur de la préfecture de Fukushima de stopper l’expédition de vaches à viande sur tout le département. Dans le même temps, la procédure par laquelle l’interdiction d’expédition serait levée a également été annoncée. Tout d’abord, la préfecture de Fukushima soumettrait le plan de gestion de la viande bovine à la cellule, qui approuverait le plan soumis. Puis chaque élevage bovin subirait les essais comme spécifié dans le plan, et les vaches seraient expédiées.
[...]  
Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a dévoilé les grandes lignes du plan de gestion tel que prévu par la cellule gouvernementale et la Préfecture de Fukushima. Dans la zone d’évacuation prévue et la zone prête à l’évacuation d’urgence, où des niveaux élevés de matières radioactives ont été détectés, le gouvernement préfectoral effectuera des essais sur toutes les vaches après leur transformation en viande.
[...] 

Ailleurs, tous les éleveurs de bétail seront sondés pour s’assurer qu’ils n’utilisent pas de la paille de riz contaminée, entre autres choses. L’enquête sera répétée tous les 2 mois. Après levée de l’interdiction d’expédition, au moins une vache sera sélectionnée dans chaque ferme de bovins, et le gouvernement préfectoral va mesurer les matières radioactives [cesium]. Si la quantité de matières radioactives est inférieure à la limite de sécurité provisoire, toutes les vaches à viande de cette ferme-là seront autorisées à être expédiées pour un temps. La ferme sera autorisée à expédier hors préfecture de Fukushima. Après une certaine période de temps, au moins une vache de la ferme sera testée à nouveau.
[...]  
La Préfecture de Fukushima a une seule usine de transformation de viande à Koriyama City. Toutefois, le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales pense qu’il est possible pour cette installation de transformer et de tester la viande, car elle a une capacité de traiter un maximum de 9000 vaches par an.

[...] 

On a trouvé , en dehors du département de Fukushima, des vaches nourries avec de la paille de riz contaminée. Toutefois, le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales n’envisagerait l’interdiction d’expédition que si le foin de riz dans la région où les vaches sont élevées est contaminé. Même si les fermes de bovins dans une région particulière utilisent la paille de riz contaminée achetée à partir d’endroits éloignés [comme la préfecture de Miyagi], aussi longtemps que la paille de riz dans cette région n’est pas contaminée, l’expédition des vaches ne sera pas interdite.

Eh bien, inutile de préciser que la « santé, travail , bien-être" dont le ministère se préoccupe ne sont pas ceux de la population japonaise qui n’appartient pas à l’industrie bovine.

Koriyama City, où la paille de riz contient 500 000* becquerels / kg de césium radioactif, ou Motomiya ville, où la paille de riz contient 690 000* becquerels / kg de césium radioactif, sont à l’extérieur de toute zone d’évacuation.

En lisant cet article, je n’ai guère de doute que le boeuf radioactif sera vendu tout comme avant , sans beaucoup de contrôles supplémentaires. Il y aura moins de recours pour les consommateurs, parce que la viande sera considérée comme « sûre » car elle sera vendue sur le marché après « tests rigoureux » approuvés par le gouvernement national et menés par le gouvernement de Fukushima.

L’étape suivante ? Peut-être bien des consommateurs refusant de manger les produits de Fukushima, que ce soit le bœuf ou les légumes.

* : L’ASN, Agence de Sûreté Nucléaire française classe dans la catégorie de déchets nucléaires de faible activité les substances titrant moins de 100 000 Becquerels/kg [ NdlT]


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La filière de recyclage des déchets nucléaires alimentaires au Japon
21 juillet 2011 - 18h49

Que l’ASN bouffe sa merde !







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite