Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Conditions de travail dans les hôpitaux : le seuil de l’intolérable est dépassé

de : Hospitaliers sans frontières
jeudi 7 juillet 2011 - 17h08 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Des hospitaliers (actifs et retraités) dénoncent vivement les conditions de travail dans les services hospitaliers, les personnels sont traités sans aucun respect de leurs missions, il ne se passe pas un jour sans que ces personnels soient les premières victimes des conditions drastiques imposées par un gouvernement qui avant toute considération humaine (ce qui est un comble en milieu hospitalier) poursuit une logique purement comptable.

Un interne du service des urgences de Rouen vient de mettre fin à ses jours, et, les mots nous manquent.

Nous hospitaliers nous devons arrêter ceux qui mênent notre système de soins à la catastrophe, nous avons affaire à de tristes personnages, ces gens là ne pourront pas longtemps continuer leurs méfaits, les mots ne sont pas assez forts, car nous voyons petit à petit combien nous sommes tous manipulés au nom d’intérêts particuliers, de plus en plus contraires à l’intérêt général !

Il faut que cessent les orientations dictées par la marchandisation du secteur de santé, il faut que cessent tous ces abus dictés par le profit !

Il est grand temps.

Par ailleurs nous dénonçons l’allongement de la durée des cotisations pour avoir un droit à taux plein. Bien des personnels hospitaliers ne pourront continuer longtemps à exercer dans les conditions de travail actuelles qui sont de plus en plus intolérables.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Conditions de travail dans les hôpitaux : le seuil de l’intolérable est dépassé
7 juillet 2011 - 17h13

C’est terrible ! Il est temps d’agir avec force contre ce système corrompu qui n’hésite pas à tuer pour imposer toujours plus de rentabilié aux personnels hospitaliers et aussi d’autres domaines.. et transforme le streess et la souffrance des employés ou cadres, directement en sommes d’argent sur les comptes des gros actionnaires, des grosses fortunes, des services de l’Etat qui veulent se renflouer...



Conditions de travail dans les hôpitaux : le seuil de l’intolérable est dépassé
7 juillet 2011 - 17h42

Je vais faire une mauvaise réponse, un peu provocatrice, une réponse de mauvais militant, mauvais et fatigué.

Cette dégradation violente des conditions de travail, cette démolition insensée, dans les hôpitaux comme dans les lycées et collèges (entre autres), elle n’est pas tombée du ciel d’un seul coup, elle est à l’oeuvre depuis bientôt 30 ans. Tous les travailleurs, en particulier des hôpitaux ou de l’éducation, le perçoivent clairement et même le vivent dans leur chair.

Et jusqu’à nouvel ordre la France n’est pas une dictature, nous avons le droit de vote, le droit de grève. Nous avons l’intox mais aussi l’info, non seulement par internet, par nos organisations syndicales, mais aussi par les grands médias audio-visuels, où une chronique d’intox libérale-crapuleuse va être suivi d’une émission d’info à peu près objective.

Malgré ça, les grèves, qu’elles soient de 24H ou reconductibles, sont mal suivies (par exemple à 50% dans les collèges, là où il devrait y avoir 75% ou 90%). Les manifs sont parfois massives (retraites par exemple) là où il devrait y avoir un énorme raz de marée.

Alors bien sûr les choses sont complexes, les directions syndicales ne sont pas forcément toujours à la hauteur, mais quand même, ce qui nous arrive est assez mérité. Lénine (ou Trotsky, ou Lao Tseu) a dit : quand on crache en l’air, ça finit toujours par nous retomber sur la gueule.

Reste à attendre (pas l’arme au pied) le rebond, le réveil...

Chico



Conditions de travail dans les hôpitaux : le seuil de l’intolérable est dépassé
8 juillet 2011 - 09h57 - Posté par lisa

quelle honte de cracher ainsi sur nous qui avons fait greve en 2010 et sommes sortis en manifestation par millions alors que notre syndicat s’acoquinait avec la cfdt qui depuis le debut avait approuve l’allongement au nom de leur realisme quio leur fait egalement accepter la necessaire reduction des deficits .toi qui te prend pour un revolutionnaire !


Conditions de travail dans les hôpitaux : le seuil de l’intolérable est dépassé
8 juillet 2011 - 19h52 - Posté par

quelle honte de cracher ainsi sur nous qui avons fait greve en 2010 et sommes sortis en manifestation par millions

Tu as lu trop vite, sans doute... Ou alors c’est l’esprit de corps, défense de critiquer un prof ou une infirmière non gréviste ?

Je ne crache pas sur les grévistes, au contraire ce sont ceux qui n’ont pas fait grève que je critique ! (moi pas cracher, moi critiquer, capito ?)

De même tu as mal compris, je ne crache pas sur les millions (2, 3, 4 ?) qui ont manifesté, mais au contraire je critique les millions qui n’ont pas manifesté.

Et puis ça n’a pas de sens : je ne risque pas de cracher sur les grévistes de 2010, j’en faisais évidemment partie. Ni sur les manifestants, j’en faisais évidemment partie. Je me cracherais dessus ? Allons...

Désolé, je parle du concret : quand je vois mes collègues enseignants non grévistes récurrents venir chouiner à cause des classes trop chargées et ingérables, ou à cause de la destruction du sens de leur métier, ou etc etc etc., je me dis qu’il ne l’ont pas volé, après toutes ces années à nous regarder (les syndicalistes) comme des martiens, des éternels râleurs qui voient le mal partout, alors qu’on annonçait juste ce qui était en train de se préparer.

Bref, tu peux critiquer le fait que je m’en prends aux non grévistes, tu auras raison car un bon militant a une patience d’ange et continue malgré tout à faire de la pédagogie (et il prend la réalité telle qu’elle est). Mais ta sortie est complètement hors-sujet, basée sur un contresens total, ça me semble difficilement contestable...

Chico

PS : encore du concret, un collectif unitaire se bat contre la fermeture de notre petit hôpital. Le 5 juin (pas sûr de la date) nous avons manifesté devant à l’occasion de la journée nationale de mobilisation "santé" (totalement unitaire, syndicats, partis, même le PS !). Et bien le personnel de l’hôpital, à quelques exceptions près, n’était pas présent à cette manif (ben un samedi, y a le barbecue à préparer...). Alors le jour où l’osto fermera, je serai bien emmerdé pour les petits vieux du coin ou les jeunes mères qui devront aller accoucher à tataouine, mais je n’aurai pas une larme pour ceux qui devront aller bosser ailleurs et qui n’ont pas versé une goutte de sueur pour défendre cet outil.


Conditions de travail dans les hôpitaux : le seuil de l’intolérable est dépassé
18 octobre 2011 - 17h46 - Posté par klaus weiterght

Entièrement ok avec "Chico":les employé(e)s pleurnichent mais peu se remuent le popotin pour prendre deux heures de grève !Ils montrent ainsi que la culture libérale ambiante est supérieure dans leur tête à celle-démocratique’ qu’ils et elles devraient avoir pour bouger et refuser l’inadmissible à l’Hosto !Ce sont les vues à court et moyen termes qui malheureusement marchent actuellement très bien grâce hélas à certains médias et syndicats à la botte des valets du Capital !Bien sûr, de cette façon ,c’est oublier qu’on est lâches et complices d’un système de plus en plus kafkaïen,orwellien,ubuesque et plus simplement infantile !Mais ne jamais baisser les bras reste la solution ouverte pour un futur qui voudrait que tout le peuple soit déjà résigné !Et peut-être que les convictions des plus éclairés d’entre nous restent trop restreintes à de petits cercles d’initiés ?


Conditions de travail dans les hôpitaux : le seuil de l’intolérable est dépassé
10 novembre 2011 - 17h45 - Posté par Klaus Weitergeht

Il n’y a rien d’autre à rajouter à cet excellent article sur les conditions de travail de plus en plus difficiles en milieu hospitalier , sauf que évidemment,ceux qui créent de mauvaises conditions pour le "petit" personnel créent de facto de mauvaises conditions de soins pour les malades et accidentés en tout genre, et rajoutent donc aussi en conséquences du stress inutile pour les familles ! Que voulez-vous:remplir des lits à tout prix est devenu plus important que de POUVOIR soigner sérieusement chacun !Telle est la mentalité" petit épicier" qui prévaut dans nos Etablissements de soins !

Que faire ?Pleurer ?Cela peut faire du bien mais pas sur le long terme !Sur le long terme,il faut envisager de DEMOCRATISER sérieusement nos hôpitaux bien trop libéraux en mentalités , en actes et en Textes !! Et quand on sait que le Libéralisme est une doctrine anti-démocratique ,on ne peut qu’envisager un avenir général plus respectueux de la vie,où l’économie politique est enfin au service du Peuple et non l’inverse !Et je ne pense pas que de simples élections présidentielles et législatives suffiront à renverser la tendance actuelle !







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite