Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Communiqué des Anonymous aux membres de l’OTAN

lundi 13 juin 2011 - 11h40 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
PNG - 129.7 ko

Traduction :

Salutations aux membres de l’OTAN : nous sommes les Anonymous.

Dans une récente publication, vous avez choisi de présenter Anonymous comme une menace "pour le gouvernement et pour le peuple". Vous avez aussi allégué que le secret est "un mal nécessaire" et que la transparence n’est pas toujours la meilleure des voies à poursuivre.

Anonymous voudrait vous remettre en mémoire que le gouvernement et le peuple sont, contrairement à ce que laissent supposer les fondements de la "démocratie", deux entités distinctes qui ont souvent des buts et des désirs conflictuels.

Lorsque se présente un conflit entre le gouvernement et le peuple, la position d’Anonymous est que c’est la volonté du peuple qui prime.

La seule menace que la transparence impose au gouvernement consiste à menacer ce gouvernement quand il agit d’une manière telle que les gens seront en désaccord avec lui, de sorte à n’avoir pas à subir les conséquences et la responsabilité démocratiques d’un tel comportement.

Votre propre rapport l’illustre parfaitement dans l’attaque d’Anonymous contre HBGary. HBGary a fonctionné sans aucune pertinence pour la cause de la sécurité ou le gain militaire : leurs actions étaient illégales et moralement répréhensibles. Anonymous n’accepte pas que le gouvernement et/ou les militaires s’octroient le droit de se poser au-dessus du droit et d’utiliser le cliché bidon de la "sécurité nationale" pour justifier des activités illégales et trompeuses.

Si le gouvernement doit enfreindre les règles, il doit aussi être prêt à en accepter les conséquences démocratiques lors d’un scrutin issu des urnes. Nous n’acceptons pas le statu quo actuel, en vertu duquel un gouvernement peut raconter telle histoire face au peuple et telle autre en privé. La malhonnêteté et le secret remettent totalement en cause le concept d’une règle qui va de soi : comment les gens peuvent-ils juger les personnes pour qui ils votent, lorsqu’ils ne sont pas totalement conscients de ce que les politiques, énoncées par les politiciens, poursuivent réellement ?

Quand un gouvernement est élu, il est dit "représenter" la nation qu’il gouverne. Cela signifie essentiellement que les actions d’un gouvernement ne sont pas les actions des gens du gouvernement, mais des mesures prises au nom de tous les citoyens dans ce pays. Il est inacceptable que puisse exister une situation dans laquelle les gens sont, dans bien des cas, totalement et absolument ignorant de ce qui est dit et fait en leur nom, derrière des portes closes.

Anonymous et WikiLeaks sont des entités distinctes. Les actions d’Anonymous ne sont pas supportées, voire demandées, par Wikileaks. Toutefois, Anonymous et WikiLeaks partagent ceci de commun : à moins que telle organisation ne fasse quelque chose de mal et essaye de se dispenser des règles d’honnêteté, ils sont une menace pour aucune organisation.

Nous ne voulons menacer personne pour sa manière de vivre ; nous ne voulons dicter quoi que ce soit à quiconque ; nous ne voulons terroriser aucune nation.

Nous voulons simplement supprimer le pouvoir des groupes d’intérêts pour que ce pouvoir revienne à la population - pouvoir qui, en premier lieu dans une démocratie, n’aurait jamais dû en être départi.

Le gouvernement fait la loi. Cela ne lui donne pas le droit de l’outrepasser. Si le gouvernement ne faisait rien de sournois ou d’illégal, il n’y aurait rien "d’embarrassant" dans les révélations de Wikileaks, il n’y aurait pas de scandale provenant de HBGary. Ces scandales ne sont pas issus des révélations d’Anonymous ou de Wikileaks, ils sont le résultat de la TENEUR de ces révélations. Et la responsabilité de ce contenu ne peut être principalement imputé qu’au comportement des responsables politiques qui, comme toute entité corrompue, ont naïvement cru qu’ils étaient supérieurs à la loi et qu’ils ne seraient pas visés.

Un grand nombre de commentaires du gouvernement et des entreprises a été consacrée à "comment pouvons-nous éviter une fuite semblable à celle-ci à l’avenir". Ces conseils réclament une meilleure sécurité, veulent baisser les niveaux d’exemption, prononcer des peines plus sévères pour les dénonciateurs et censurer la presse.

Notre message est simple : Cessez de mentir aux gens et vous n’aurez pas à vous soucier de la révélation de vos mensonges. Cessez de vous corrompre lorsque vous faites des affaires et vous n’aurez pas à vous soucier de voir votre corruption mise à nu. Ne brisez pas les règles et vous n’aurez pas à vous soucier de vous attirer des ennuis à cause de cela.

Ne tentez pas de d’accommoder ces deux visages en dissimulant l’un par l’autre : il est préférable d’essayer de n’avoir qu’un seul visage, honnête, ouvert et démocratique.

Ce n’est pas parce que nous sommes une menace pour la société que vous avez peur de nous et vous le savez. Vous nous craignez parce que nous sommes une menace pour la hiérarchie établie. Anonymous a prouvé au cours des dernières années que la hiérarchie n’est pas nécessaire pour atteindre de grands progrès — et peut-être avez-vous vraiment peur en nous du fait de la réalité de votre manque de pertinence inhérente à une époque qui a dépassé sa dépendance envers vous. Votre véritable terreur n’est pas dans un collectif d’activistes, mais dans le fait que vous et tout ce que vous représentez est, par la mouvance des temps et l’avancement de la technologie, maintenant superfétatoire.

Enfin, ne commettez pas l’erreur de contester Anonymous. Ne faites pas l’erreur de croire que vous pouvez couper la tête d’un serpent sans tête. Si vous coupez une tête de l’Hydre, dix autres pousseront à sa place. Si vous abattez un Anon [membre d’Anonymous], plus de dix autres se joindront à nous pour montrer leur colère quand vous piétinez notre dissentiment.

Votre seule chance de vaincre le mouvement qui relie chacun d’entre nous, est de l’accepter. Il n’est plus de votre monde, il est notre monde : le monde des gens.

Nous sommes Anonymous.
Nous sommes légion.
Nous ne pardonnons pas.
Nous n’oublions pas.
Attendez vous à...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Communiqué des Anonymous aux membres de l’OTAN
22 juin 2011 - 00h18 - Posté par romandine

oh...magnifique....ce que je viens de lire.....c’est une révolution....celle de l’esprit..le reste suivra...assurément...

soyez convaincu que j’y adhère pleinement...tout doit changer...et tout changera parce qu’une majorité d’hommes et de femmes en auront décidé ainsi....good luke..good luke à chacun....







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite