Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!

de : Le moustique socratique
samedi 19 mars 2011 - 00h49 - Signaler aux modérateurs
13 commentaires

Le leader du Parti de gauche a voté au Parlement européen la résolution présentée par les socialistes et la droite incitant les « gouvernements de l’UE » à se « tenir prêts pour une décision du Conseil de sécurité des Nations unies concernant [...] la possibilité d’une zone d’exclusion aérienne ». Le leader du Parti de gauche s’en est longuement expliqué sur son blog. Tout en se disant conscient des risques « d’escalade militaire », il dit avoir pris sa décision, après discussion avec la direction du PCF, celle de la Gauche Unitaire, et naturellement celle du Parti de gauche. Et ajoute : « J’ai voté pour le texte et les mesures proposées concernant l’espace aérien dans le but d’aider le peuple en action contre le tyran qui le bombarde. Mon vote s’entend dans le strict cadre suivant : tout acte de guerre comme la création d’une zone d’exclusion aérienne ne peut être décidé que par l’ONU. »

Mais les trois parti du Front de Gauche ont diffusé des communiques qu’on l’air d’être de démenti public mais sans pour autant jamais se dissocier clairement du vote de Mélenchon...


Libye : soutenir les insurgés ! Non aux bombardements français !

Le Conseil de sécurité a adopté une résolution vendredi 17 mars permettant des frappes aériennes voulues par les gouvernements français et britanniques, avec le soutien désormais de l’administration américaine. Cette intervention des anciennes puissances coloniales va constituer un tournant dans la crise régionale qui secoue depuis 3 mois les pays arabes. Alors que le régime de Kadhafi regagne du terrain chaque jour sur les insurgés, les Etats français et anglais, qui ont soutenus la dictature de Kadhafi ces dernières années, trouvent l’occasion de faire oublier leurs collusions scandaleuses avec les régimes déchus de Ben Ali ou Moubarak et de se réimposer dans la région.

Car, cette intervention militaire en préparation s’inscrit avant tout dans la volonté des gouvernements français et britanniques de préserver leur influence politique et économique dans une zone stratégique dans laquelle ces deux pays ont beaucoup investis. Pour la France, outre l’intérêt pétrolier que constitue le 4ème pays producteur d’hydrocarbures en Afrique, la Libye est depuis la fin de l’embargo un eldorado pour les entreprises françaises. La Libye fut érigée comme un partenaire commercial de premier plan pour les entreprises du CAC 40 telles qu’Areva, BTP Vinci, EADS ou encore Total. Il est alors évident que ce n’est pas la défense de la démocratie et de la liberté du peuple libyen, que ce ne sont pas des préoccupations humanitaires qui préoccupent Cameron et Sarkozy. Ce dernier, qui recevait en grande pompe le dictateur Kadhafi à Paris en décembre 2007 ou encore qui agitait la menace de « flux migratoires incontrôlés », prétend maintenant vouloir « sauver le printemps des peuples arabes ». Mais il continue de soutenir les régimes dictatoriaux comme celui de l’Arabie saoudite, dont le gouvernement a envoyé des troupes réprimer le mouvement populaire à Bahreïn.

On ne peut céder à la fiction selon laquelle l’intervention militaire franco-britannique permettrait à la population insurgée de Libye de recouvrer la maîtrise de son destin, ou au moins de lui permettre de bénéficier d’un répit face à l’offensive sanglante de Kadhafi. Jamais les impérialistes ne sont venus en aide aux peuples, les guerres qu’ils ont déclenchées par le passé, ont toujours obéi à leurs propres intérêts, économiques ou géostratégiques. En l’occurrence, Sarkozy et Cameron, représentants de droites aussi provocatrices que contestées en France et en Grande-Bretagne, se lancent dans une aventure guerrière en croyant y retrouver un peu de prestige, sans même en avoir reçu mandat de leurs Parlements.

Que cette guerre se fasse avec l’objectif de « protéger les civils » et se prévale d’une résolution de l’ONU ne lui donne pas plus de légitimité. Ce n’est pas l’Assemblée générale des Nations unies qui a pris cette décision, mais le seul Conseil de sécurité, où siègent 15 membres et qui n’a rien d’une instance représentative des peuples de la planète. La première guerre contre l’Irak en 1991 avait été menée dans le cadre d’une résolution du même Conseil de sécurité et n’avait rien de légitime, même si elle se faisait sous couvert de la « légalité » internationale. La guerre menée par Bush en 2003 contre le dictateur Saddam Hussein n’aurait pas été plus juste si elle avait été justifiée par l’ONU.

En dépit du vote onusien dont elles ne manqueront pas de se prévaloir, les opérations de guerre en préparation seront, dans les faits, sous le seul contrôle des principales puissances de l’Otan, et avec l’appui de la logistique de cette dernière. Elles peuvent, pour cette raison, avoir des conséquences incalculables. Ce sont les peuples qui risquent d’en subir les effets meurtriers. Car quelles sont les évolutions possibles d’une telle intervention ?

 soit les gouvernements occidentaux se limiteront à quelques frappes ciblées qui n’empêcheront pas Kadhafi de reprendre le contrôle du pays. La France et l’Angleterre se seront alors contentées d’infliger quelques dégâts aux infrastructures de la dictature pour se redonner une bonne image. C’est le pari de Kadhafi qui a annoncé, via son ministre de la Défense, un cessez-le-feu pour gagner du temps.

 soit les gouvernements occidentaux s’engagent dans une campagne aérienne intensive qui ne garantira en rien une victoire du soulèvement populaire libyen, mais dont on ne peut exclure qu’elle entraîne une riposte de la part du régime de Kadhafi. Un porte-parole du régime de Kadhafi a déjà annoncé le déclenchement d’attentats contre des avions et des bateaux en mer Méditerranée.

 une confrontation prolongée posera nécessairement la question d’une intervention militaire au sol si les gouvernements occidentaux veulent réellement en finir avec le régime de Kadhafi. Cela passera par un écrasement du régime, à l’image de ce qu’ont fait les Etats-Unis avec l’opération « Choc et effroi » en 2003 contre l’Irak. Ce type d’opération qui vise à infliger à l’ennemi un maximum de dommages en un temps très limité est le plus meurtrier pour les populations. Et elle mène immanquablement à l’enlisement où se sont toujours retrouvées les occupations coloniales.

La folie de Bush et des néoconservateurs américains a démontré que la démocratie et la liberté ne s’exportaient pas à coup de bombardements même ciblés, qui seraient censés être des bombardements « zéro mort », à part quelques « dommages collatéraux ». Une telle intervention permettrait de plus à Kadhafi de retrouver son image passée d’anti-impérialiste, d’accuser les insurgés de faire le jeu de vieilles puissances coloniales, de recouvrer un soutien populaire.

Une autre politique est possible. Elle n’a rien à voir avec les prétentions des gouvernements européens qui pensent pouvoir décider du destin des peuples à leur place. La seule intervention politique utile et efficace des pays européens serait de répondre aux demandes des structures dirigeantes de l’insurrection et de leur fournir le matériel militaire qui leur fait tant défaut depuis plusieurs semaines. C’est ce qui pourrait permettre à la mobilisation du peuple libyen de faire face aux soldats restés fidèles à Kadhafi. C’est l’acte de solidarité concrète effective, utile, qui aurait contribué à dessiner de nouvelles relations entre Nord et Sud. C’est la politique internationaliste que la gauche devrait défendre et exiger qu’elle soit mise en œuvre.

Bureau National de Gauche Unitaire

http://gauche-unitaire.fr/2011/03/1...


Non à l’intervention impérialiste militaire en Libye !

Après la Tunisie et l’Egypte, le soulèvement des peuples arabes a gagné la Libye où le peuple mène depuis près de 3 semaines, au prix de milliers de victimes, un combat juste pour renverser la dictature du colonel Kadhafi, installée depuis 42 ans. Ce régime à bout de souffle, qui emploie des moyens militaires massifs contre les civils, a bénéficié trop longtemps de la complaisance des puissances occidentales.

Celles-là mêmes qui armaient hier Kadhafi, envisagent aujourd’hui d’intervenir militairement en Libye. Mais c’est le gouvernement de Nicolas Sarkozy qui a ré-autorisé le premier en Europe en 2007 la vente d’armes à la Libye ! Ce sont les Berlusconi, Sarkozy, Zapatero qui ont, depuis des années, dans le cadre de l’Union Européenne, soutenu inconditionnellement le régime criminel libyen. Avec l’objectif, comme l’a rappelé Kadhafi lui-même, qu’il les aide à mettre en œuvre la politique migratoire abjecte de « l’Europe forteresse ».

Les puissances impériales voient dans les massacres perpétrés par le régime libyen une justification pour envisager une intervention militaire en Libye dont l’éventualité se précise jour après jour. Le prétexte humanitaire masque mal la convoitise des multinationales américaines et européennes pour les ressources pétrolières de ce pays. Comme pour la Tunisie, l’Egypte et les autres pays arabes, la libération de la Libye ne peut être que l’œuvre de son propre peuple. Malgré les souffrances qu’il endure, celui-ci montre un courage admirable et sa totale détermination à se débarrasser de Mouammar Kadhafi. Ce dont il a besoin c’est de la solidarité effective de la France et de l’Union européenne dans sa lutte, exprimé par un soutien matériel et logistique de très grande ampleur, et en urgence.

Mais le Parti de Gauche affirme son opposition intransigeante à toute intervention militaire des Etats-Unis et de leurs alliés en Libye, qui viendrait fatalement installer au cœur du monde arabe des forces militaires foncièrement hostiles aux processus révolutionnaires en cours dans cette partie du monde si voisine de la nôtre, alors qu’ils sont porteurs d’un formidable espoir d’émancipation et de progrès non seulement pour les peuples qui les mènent là-bas, mais pour tous les peuples du monde, en lutte contre un ordre néolibéral dévastateur, porteur de crises et de guerres.

http://www.lepartidegauche.fr/edito...


Libye : le PCF souligne les risques d’une logique de guerre

En adoptant, sous pression de la France et de la Grande-Bretagne, une résolution qui autorise une intervention militaire aérienne et des frappes ciblées, le Conseil de Sécurité prend le risque d’un engrenage en s’inscrivant dans une logique de guerre aux conséquences hasardeuses.

Le Parti communiste français, qui n’a cessé d’exiger l’arrêt immédiat des opérations et de la répression militaires ayant déjà fait de nombreuses victimes civiles, réitère une fois encore sa condamnation du régime de Kadhafi et son plein soutien aux forces qui agissent pour la démocratie en Libye, avec le Conseil National de Transition. De lourdes questions se posent aujourd’hui. Toutes les possibilités d’aide directe ou par les États arabes à la rébellion ont-elles vraiment été étudiées ? Est-ce vraiment la protection du peuple libyen que cherchent les puissances occidentales ? Des experts, des journalistes expliquent déjà qu’il faudra envoyer des forces spéciales au sol et que l’objectif est de faire tomber le régime de Kadhafi...

Le Parti communiste français, dans ces graves circonstances, rappelle le désastre des guerres en Irak et en Afghanistan qui furent chaque fois déclenchées au nom de la protection des populations et de la démocratie. Il exprime son inquiétude profonde devant une telle situation. Il appelle à la plus grande vigilance. Il s’étonne enfin par ailleurs du silence complice qui entoure au même moment la répression du mouvement populaire au Barheïn.

http://www.pcf.fr/8349


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
19 mars 2011 - 08h25

merluchon retourne dans ton ecurie ps....merci.



Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
19 mars 2011 - 08h31 - Posté par jedisnon

Et si le NPA avait eu raison.
Il n’y a pas de sauveur supême.
Le Sarkosy nouveau "défenseur" des Peuples est arrivé. Lui emboîter le pas c’est le cautionner pour le reste.

Et l’on voit avec quels délices les médias s’engouffrent dans cette initiative impérialiste pour nous faire oublier les risques réels du nuage radioactif et de leurs dirirgeants corrompus (j’atttends avec impatience si elles existent la publication des aides de Khadafi à la campagne de Sarko).

Oui il faut être clair sur le programme et l’on voit bien qu’en prenant position comme JLM l’a fait, qu’il se soumettra demain aux diktats de ses anciens amis du PS.
Triste.



Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
19 mars 2011 - 09h48 - Posté par

Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!! mais il s’en fout de manière incommensurable


Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
19 mars 2011 - 08h58 - Posté par kounet

Je suis éberluée que Mélenchon ait pu voter avec les autres clowns cette guerre pour le pétrole .
J’allais voter pour ce parti mais là je réfléchis .
Pourquoi les hommes sont-ils si peu rigoristes ?



Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
19 mars 2011 - 10h55 - Posté par

A ta place j’aurai déja fini de réfléchir.... Une nouvelle intervention impérialiste à odeur de pétrole, c’est ce que soutient Mélenchon...

La vraie gauche est ailleurs....parmi ceux qui refusent une nouvelle agression militaire tout en soutenant les peuples soulevés de la région...


Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
20 mars 2011 - 20h36 - Posté par kounet

Tu as raison, ma réflexion est arrivée à maturité ! Mélenchon a craqué et a fait une faute politique .Dommage .


Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
19 mars 2011 - 12h12

Je suis candidat aux cantonales en Haute-Loire sur la liste Fase-front de gauche-NPA- PCof et je dis simplement "honte à Mélenchon" !



Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
19 mars 2011 - 20h33 - Posté par HB

Plus que le pétrole,est en lige la situation géopolitique de la Libye:les forces US ne
veulent pas lâcher l’Egypte ,peu sûre pour le moment(Israël et le peuple palestinien,si proches !),De plus cela autoriserait un regard sur l’Algérie de l’autre
côté,une façon pour l’Otan de s’imposer dans cette zone turbulente !



Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
20 mars 2011 - 10h40

Et ce type prétend représenter toute la gauche de gauche ???

Quelle confiance peut-on lui faire ?

A ceux qui auraient cru à sa reconversion à la gauche de gauche, cette information apporte plusieurs enseignements :

 Mélenchon suit d’abord les conseils de ... Mélenchon

 Il ne respecte pas les positions élaborées par ses partenaires, et même par son propre parti

 Il peut avec une facilité déconcertante changer de bord

 Il peut mentir comme un arracheur de dents pour justifier ses décisions

Ce qui nous amène à reposer les questions qui fâchent :

 Que fera Mélenchon après les élections présidentielles ?

 Résistera-t-il à un poste alléchant dans un gouvernement de gauche plurielle bis ?

 A supposer que le Front de Gauche élabore un beau paquet de "conditions" pour accepter de gouverner avec le PS, s’embarrassera-t-il à les respecter ?

Mélenchon, retourne au PS, tu ne l’as au fond jamais quitté ...

Quelle tristesse pour les militants qui avaient cru voir en lui un espoir ...

Mélenchon est égal à lui-même, c’est-à-dire socialiste ...



Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
20 mars 2011 - 19h44 - Posté par Quentin

Alors que la déclaration du PG reproduite ci-dessus titrait "non à l’intervention impérialiste en Lybie", la position officielle du PG est désormais celle reproduite ci-dessous.
Le philistinisme du raisonnement consterne : "Exclusion aérienne" sans mention du "risque" de bombardements ? "Approbation de la Ligue arabe" pourtant à la remorque des Saoudiens alors que le PG déplore leur action au Bahrein ! Pas de "participation de l’Otan" alors que les USA commandent le feu !
Que valent à cette aune les engagements du PG de rupture avec le capitalisme, le PS, etc. ?

Libye : pour une application de la résolution 1973 qui en respecte le strict périmètre

SAMEDI, 19 MARS 2011 20:13 COMMISSION INTERNATIONALE
Le Parti de gauche, présent ce samedi 19 mars au rassemblement de solidarité avec le peuple Libyen organisé au Trocadéro, approuve l’application de la résolution 1973 dans le cadre strict de son périmètre. Celle-ci prévoit la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne en Libye. Cette résolution n’a pas fait l’objet d’un véto au Conseil de sécurité de l’ONU et est soutenue par la Ligue arabe. Il s’agit donc de répondre à un mandat des Nations unie pour empêcher Kadhafi de massacrer la population insurgée. Cette résolution exclut toute forme d’occupation du territoire libyen par des forces étrangères et la participation de l’Otan aux opérations, ce qui serait une escalade contraire à l’esprit de l’ONU.

Dans les conditions actuelles, en l’absence de médiation politique, et sans occulter les difficultés à venir ni les arrières pensées des gouvernements engagés dans l’opération qui se prépare - et dont certains, comme les Emirats arabes unis ou le Qatar pratiquent une duplicité qui doit être vivement condamnée ( ils viennent appuyer la résolution en Libye lorsqu’ils répriment dans le sang les soulèvements populaires chez eux), ne pas légitimer l’application du droit international et considérer qu’il ne faudrait pas intervenir reviendrait à nous positionner comme beaucoup de pays européens le firent au moment de la guerre d’Espagne.

Cela reviendrait également à envoyer un message clair aux despotes des pays arabes : réprimez, vous ne craignez rien.

Le PG demande également une condamnation ferme et des mesures concrètes contre les gouvernements tyranniques du Yémen, des Emirats arabes et du Qatar qui ne peuvent participer à l’application de la résolution 1973, de Bahreïn.



Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
20 mars 2011 - 21h00

avec un slogan comme :

"donnons une bonne gauche à la droite"...on a simplement facilité l’installation du réflexe du vote utile, surtout là ou la droite risquait de perdre le siège...

Slogan de merde, stratégie de merde, front de gauche de merde.



Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
21 mars 2011 - 01h13 - Posté par

melenchon a fait une grossière erreur, et il va perdre beaucoup de son attrait, tous les politicards de gauche ou de droite qui décident de faire la guerre me degoûtent....
non résolument non à toutes les guerres
combien de morts en Irak depuis la chute de Sadam Hussein, combien de morts palestiniens dans le silence de la communauté internationale ou presque
si demain les marocains descendent eux aussi en force dans la rue je doute fort que Sarko et sa clique, tout comme le pseudo philosophe BHL se déclarent en faveur des "insurgés" (ce dernier aura comme préoccupation sans doute l’intégrité de son patrimoine immobilier au Maroc)
pour moi les choix électoraux à venir vont être très difficiles, vote blanc au second tour c’est sûr, et au premier tour coco sans mélenchon
une grand-mère en colère


Le Front de Gauche : problème de leadership ou implosion ? Jean-Luc Mélenchon doit s’expliquer !!!
23 mars 2011 - 12h05 - Posté par lisa

Franchement, je suis choquée par le soutien de Mélenchon ! Le peuple de gauche est orphelin d’un vrai parti de gauche, avec des idées de progrés de gauche.

Face à la prédation des chefs-d’états-affairistes, une union des peuples s’impose.

Bref, face aux prédateurs, les "proies" doivent se rassembler, sur le plan mondial.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite