Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

revente d’une partie des foyers Sonacotra en France

de : Sonacotra
jeudi 10 mars 2011 - 13h00 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Le petit livre d’André Ychée appelé " Logement, Habitat et Cohésion sociale : au-delà de la crise, quelle société voulons-nous pour demain ? " (Ed. Mollet) cache sous un titre sibyllin des théories qui font frémir les salariés d’Adoma, chargés tous les jours de loger des gens d’une très grande pauvreté : jeunes sans famille, femme seules avec enfants, demandeurs d’asiles, immigrés, très vieilles personnes sans ressources, etc.

Ce petit livre, rédigé par le Pdg de la SNI, société filiale de la Caisse des dépôts et Consignations, qui vient d’augmenter sa participation sous forme d’avance au capital d’Adoma (1), a été dédicacé par son auteur, le 8 mars dernier dans un club pour congressistes, près de l’Etoile. Les invités étaient triés sur le volet, attirés par l’idée d’une dérégulation du logement social. L’atmosphère était feutrée, les portes closes et gardées.

Ayant appris par hasard cet événement , l’Intersyndicale d’Adoma a décidé de déléguer sur place un de ses représentants pour demander la dédicace du plan social de l’entreprise supprimant par la vente 7881 logements pour 2011 + 2887 logements pour 2012 et les postes de 266 salariés en CDI + 195 CDD non renouvelés, + 200 départs par an non remplacés, tant elle estime faire les frais des théories développées par par M. Ychée dans son livre et mis en application par la nouvelle Direction d’Adoma issue de la SNI .

André Ychée imagine dans son livre fédérer les plus gros bailleurs de HLM pour faire fléchir l’Etat et modifier les lois qui empêchent actuellement ces professionnels de devenir des super- marchands de biens en surfant sur les prix ultra- élevés de l’immobilier (2) .

Acheté à prix bas et construit à grand coup d’aide public, parfois vétuste mais bien situé au centre des villes, le parc social HLM vaut de l’or mais il coûte cher à entretenir d’autant qu’il faut le mettre aux normes. En contrepartie de la toute nouvelle liberté qu’André Ychée réclame pour gérer ce parc, l’homme propose de décharger l’Etat et les collectivités de leurs actuelles obligations de subventions et d’équité vis-à-vis des plus démunis. Il veut se recentrer sur les marchés porteurs des jeunes travailleurs et étudiants et préfère se taire sur les marchés des gens insolvables. La plupart des gens présents dans l’assistance ont opiné lorsqu’il a fait remarquer que les ressources étatiques et celles des collectivités locales allaient se tarir et que sa solution était la seule qui restait.

André Ychée propose pour commencer de revendre chaque année 1% des logements HLM pour rénover le parc et emprunter afin d’acheter du nouveau foncier en contrepartie d’une liberté d’acheter et de vendre comme il l’entend les logements sociaux d’Adoma et de la SNI sur le marché de l’immobilier, actuellement en pleine bulle spéculative. Il propose d’accompagner cette politique d’une réduction des coûts de fonctionnement et de masse salariale.

Alexandre TREHOUX s’est présenté à la séance de dédicace comme représentant de l’intersyndicale Adoma. Il lui a demandé comment il arrivait à "conjuguer logement social, l’actionnariat des bailleurs sociaux, et les missions auprès des plus démunis". Celui-ci a botté en touche en disant qu’il faisait allusion à Adoma mais qu’"Adoma était un cas spécifique". Il lui a mis le plan social sous le nez en rappelant qu’il y avait des salariés derrière les chiffres. André Ychée a interrompu la séance de dédicace prématurément et s’est éclipsé par une porte dérobée alors que les salariés criaient dehors " dédicacez-nous votre plan social, Monsieur Ychée". Les manifestants ont été pris en photo par les renseignements généraux. Une vidéo de la scène sera bientôt mise en ligne sur You tube, nous vous en enverrons le lien.

Jeudi prochain, 10 mars, les négociations sur l’accord mobilité/ GPEC reprennent. L’intersyndicale a décidé de caler le calendrier de ces négociations sur l’obtention du rapport d’expertise commandé par le CE, pour avoir des éléments objectifs. Elle est convaincue que la direction d’Adoma/SNI va essayer de s’exonérer d’un plan social en traitant les départs sur la base du volontariat et de la mobilité, sans aucunes garanties pour les salariés.

(1)* Groupe SNI et le 1% logement/Action logement ont fait une avance sous forme de prêt à Adoma 25 million d’euro chacun rémunéré à 2% d’intérêts. Cette avance rémunéré à un taux supérieur au taux du livret A peut être récupéré par la SNI et le 1% logement ou se transformer en capital quand l’Etat les autorisera à devenir actionnaire majoritaire d’Adoma !

(2)* Ces propositions sont inspirées du libre blanc de l’UMPI (Union nationale des propriétaires immobiliers), sorte de Medef de l’immobilier. Elles ont été rendues publiques en 2008 et remises au Président Nicolas Sarkozy

COORDINATEUR INTERSYNDICALE Maamar CHABI DSC. CFE/CGC Tél/ 06.11.52.76.07.

COMMUNICATION : CFDT : Muriel LALLEMAND 06.14.25.45.21 / SUD : Alexandre TREHOUX 06.12.74.65.31 CGT : Evelyne BREST 01.40.61.44.69 / FO : Franck BEN-LACEN 06.27.15.87.27


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
revente d’une partie des foyers Sonacotra en France
10 mars 2011 - 14h27 - Posté par angela anaconda

ah ! encore quelqu’un qui pense qu’un immeuble, finalement, n’est autre chose qu’un chien sans maître, une tête vide sans mémoire ! Comment se fait-il qu’un bailleur social arrive à faire abstraction des locataires, de leur vie, à faire comme s’il n’existait pas, pour les occupants d’un logement, un droit prioritaire d’accès à la propriété ?? Et si la construction et l’entretien d’un immeuble est amorti par le paiement des loyers, il est possible de transformer les baux locatifs en titres de copropriété, et constituer, à partir des loyers transformés en charges de copropriété, un fonds avec lequel les rénovations nécessaires peuvent être entreprises collectivement. Des personnes en situation de très grande précarité sont d’ailleurs des propriétaires aussi capables que d’autres. angela anaconda







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite