Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Enfants libres, il faut jeter vos albums d’animaux habillés

de : Thierry Lodé
lundi 29 novembre 2010 - 18h53 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Enfants libres, il faut jeter vos albums d’animaux habillés

JPEG - 75.7 ko

En cette période bientôt festive, qui peut échapper au désir de remplir la hotte de présents ? La lecture ne faisant plus recette chez nos contemporains, les plus jeunes enfants se voient offrir maintenant des livres, comme si ce tardif effort rachetait les misères de l’insuffisance de leurs ainés. La prolifération d’animaux dans la littérature enfantine ferait presqu’oublier qu’il existe des espèces en danger d’extinction sur cette planète.

C’est ici que le bât blesse. Car à se pencher sur l’économie littéraire réservée à nos enfants, il y a lieu de s’interroger sur ce qu’on leur inculque. Prenez ces ouvrages apparemment désinvoltes et innocents où une taupe habillée d’un tablier côtoie un lièvre vêtu d’un pardessus. D’autres exemples iraient tout aussi bien au fond des choses tant les livres d’animaux habillés font recette. Voilà des albums qui semblent traverser les décennies sans avoir rien changé de leur message réactionnaire.

Dans ces œuvres colorées, le père, qu’il soit lapin ou girafe, ne raconte la vie aux enfants que lors de ses activités de pêche ou de bricolage. Dans le trône de son fauteuil patriarcal, notre père animal lit, mais seulement le journal, innommable symbole de la fatigue répétée du travailleur solitaire. La télé restant toujours éteinte (on ne sait si le réparateur s’est absenté), le père ne prend de loisirs qu’à des activités récréatives. Chaussé d’éternelles lunettes d’intellectuel et portant généreusement la cravate, ce père fantaisiste et si aimable ne connaît du travail que celui des responsabilités. Jamais n’apparaît aucune tension, l’exploitation capitaliste reste dissimulée, chose certes honteuse, mais dont l’enfant n’a rien à connaître dans le livre en tout cas. C’est autre chose ailleurs. Dans la vie quotidienne, la misère peut régner, l’univers du bouquin enfantin n’en livre jamais rien. Bien sûr, s’il est castor, l’animal habillé portera une salopette digne d’un travailleur plus manuel…

Quant à la mère castor, qui, dans des tenues dignes des années 50, prépare encore un repas, son horreur ordinaire apparaît dans le tablier nécessaire dont on affuble la pauvre bête. Sans doute parce que la démesure sexiste ne semble pas suffisante, cette mère poursuivra ses corvées ménagères en souriant à l’enfant-bête qu’elle a enfanté dans le plus grand secret du livre. Le cabas et le fichu rose ou gris marquent désespérément les attributs du sexe. Ces familles animales biparentales et caricaturales dans un sursaut de modernisme ne possèdent que deux enfants.

Plus la famille animale est habillée, plus la lecture confine à l’obscène. L’animal habillé répète l’absurdité d’un sexisme ordinaire récompensé par un capitalisme triomphant. Qu’importe les intentions virtuelles des dessinateurs et des scénaristes. L’idéologie la plus réactionnaire y côtoie la brutalité antisexuelle la pire. L’habit camouffle le sexe pour afficher le patriarcat et le capitalisme. Loin d’être drôles, ces figures pitoyables délivrent non seulement un propos machiste, mais parfois même discriminant. Les albums d’animaux habillés n’hésitent guère, non plus, à travers l’histoire de la petite graine, à mentir aux enfants en agrégeant de manière indélébile sexualité et reproduction. Bien entendu, nos anges blonds n’ont pas de sexualité, ni rien à connaître et celle qu’on leur révèle reste enfouie dans un obscur règne de la reproduction. Ici n’existent pas d’homosexuels ou des familles recomposées, mais seulement des rôles phallocratiques et des ainés retraités. Qu’on ne se méprenne pas, le monde décrit aux enfants est un autre monde, redoutable et obscène, de ceux qui enferment la diversité des humains dans des préjugés éculés et scandaleux.

Mais qui s’intéresse encore à nos enfants, cerveaux manipulables dont on fera des salariés aussi polis que père castor ?

Décidément, il ne faut pas habiller les animaux. Et le pire encore, c’est que des animaux méconnus servent ainsi cet objet d’idéologie réactionnaire. Pauvres bêtes qui pourraient au contraire raconter ce qu’est la réalité biologique de la vie sauvage sur cette planète inouïe…

Thierry Lodé
Professeur d’Écologie Évolutive


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Enfants libres, il faut jeter vos albums d’animaux habillés
29 novembre 2010 - 23h00 - Posté par LhommeDebout

Il y a des gens qui aiment les animaux en peluche, mêmes habillées... Et là, j’ai quand même du mal à voir où peut se trouver le "capitalisme déguisé", ou même les éléments réactionnaires -_-

Si vous souhaitez tant vous en prendre à ces fameux éléments réactionnaires, pourquoi ne commencez-vous pas par argumenter sur les racines qui causent ce mal ?

Parce que réactionnaire ou pas, je ne vois pas les gens arrêter d’offrir des livres pour enfant qui mettent en scène les animaux.



Enfants libres, il faut jeter vos albums d’animaux habillés
29 novembre 2010 - 23h56 - Posté par Elis

j’ai en stock une espèce d’ado déjà bien grand maintenant qui a lu et relu quelques albums de lapins habillés, dans plusieurs langues étrangères de surcroit, et je ne suis pas totalement convaincue qu’il ait été ni soit devenu un cerveau manipulable à souhait ;-)

je pense que la lecture que nous parents et adultes leur faisons a aussi grandement son importance :-)

et si on m’accuse d’avoir manipulé ledit cerveau dudit ado, je dis oui :-D

et qu’en ++ je suis grandement fière d’avoir reçu une aussi bonne écoute :-)

moi, fière de mon rejeton ?? naaan !! si peu !! ;-)



Enfants libres, il faut jeter vos albums d’animaux habillés
30 novembre 2010 - 03h37 - Posté par

les animaux des livres pour enfants (lièvres, souris, taupes, etc) sont chassés et détruits par nombre d’humains !! qu’on les affuble de nos oripeaux est obscène, autant que le mensonge présenté aux plus jeunes sur leur sort.


Enfants libres, il faut jeter vos albums d’animaux habillés
30 novembre 2010 - 10h31 - Posté par

—+oui perso ça m’a vraiment interpellé à beyrouth en 2006 , quand les bombes pleuvaient et que je faisais la lecture à un petit pour le déstresser !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
TRICASTIN la catastrophe aujourd’hui ou demain
dimanche 19 septembre
de coordination sud est
pub marine nationale
dimanche 19 septembre
de publicis
Qui sont les animateurs de Reinfocovid ?
dimanche 19 septembre
de jean1
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite