Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La grève, combien ça coûte ?

de : sergio
lundi 25 octobre 2010 - 21h40 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 131.2 ko

de Sergio

C’est le genre de question idiote à laquelle Lagarde, par interviews bidonnés et communiqués stupides, balance aux médias pour occuper le terrain de la propagande.

Elle agrémente son baratin de fausses précautions oratoires du genre « on doit annoncer prudemment ces chiffres, mais la grève coûtera entre 300 et 400 millions d’euros,… et coûtera en tout à peu prêt 1,2 ou 3 milliards ? D’où sort t-elle ces chiffres ? mystère ? ) ; il importe d’occuper le terrain médiatique, point.

A chacune de ses sorties (qu’elle soit européenne ou pire internationale) en service commandé, Lagarde, en a toujours une en magasin, totalement déjantée et à conter-temps.

Ca fait pisser de rire ses collègues, et tellement à côté de la plaque, qu’elle vous laisse pantois.

Au prochain remaniement, que sarkozy annonçait il y a quatre mois déjà (et dont tout le monde se fout éperdument d’ailleurs), elle aura largement contribué à conserver le poste, elle a largement les compétences !

Pas de problème, entre un président au niveau zéro de popularité, des ministre inexistants (dont Lagarde), le peuple français n’est franchement pas gâté.

Un peuple responsable et informé, contrairement à sarkozy, sait depuis le début qu’une mouvement de grève coûte aux patrons (sinon de quel autre moyen disposerait-il pour contraindre ?), et coûte encore plus (en proportion) aux grévistes.

Pas besoin d’être ministre de l’économie pour savoir ça !

Dans ce mouvement populaire, ce qui dérange au plus au point sarkozy et sa clique, c’est que le peuple s’empare à nouveau de la parole (confisquée depuis si longtemps) et qu’il ne s’en sépare plus.

Le peuple possède à nouveau la parole, il renoue avec elle, si indispensable au dialogue. Grâce à elle, il peut à nouveau s’exprimer haut et fort, il peut revendiquer et bientôt il pourra exiger, et sera à nouveau craint et écouté !

Contrairement aux pisse-froid qui affuble de « populiste » celles et ceux qui aspirent et incitent « à la liberté du peuple », et qu’à nouveau il prend conscience de sa force et de sa pleine liberté. C’est à ce moment précis (historique) et à aucun autre moment, qu’il est à nouveau audible ; c’est à ce moment précis (historique) et aucun autre moment, que tout redevient possible y compris ce qui lui semblait inaccessible et totalement impossible !

A condition qu’il conserve précieusement cette parole retrouvée.

Sa souveraineté dépend de sa parole retrouvée.

Le droit à la parole est un avantage suprême qui confère à celles et ceux qui le possède de prendre l’initiative et toutes sortes initiatives !

Si par malheur le peuple perd à nouveau ce droit suprême, il perd tout !

Sarkozy et sa clique useront de toutes les ruses et de toutes les perfidies pour lui dérober ce droit suprême. Ils feront cogner leurs sbires sur les jeunes, les grévistes, et sur toutes celles et tous ceux qui résisterons, pour qu’ils lâchent prise, et se taisent à nouveau pour longtemps.

Pour cette raison, il ne faut rien lâcher et tenir coûte que coûte.

La grève coûte à sarkozy et à sa clique ; elle leur coûte en crédibilité, elle leur coûte en popularité, et elle leur coûtera encore plus si nous tenons coûte que coûte.

Nos vies valent mieux que leurs misérables pertes !

Chacune de nos vies vaut plus qu’une de leur misérable perte !

sergio


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La grève, combien ça coûte ?
25 octobre 2010 - 21h56 - Posté par Nat

Merci pour ce texte. Vraiment.
C’est un réel réconfort pour moi ce soir.



l’avion de Sarkomépris : ça coûte combien ?
26 octobre 2010 - 06h36 - Posté par domtom

http://www.linfo.re/-Societe-/Air-S...

Sarko one ....Pas de crise pour ce "machin" ...

C’est scandaleux et une odieuse provocation : lundi 25 octobre 2010



La grève, combien ça coûte ?
26 octobre 2010 - 07h25 - Posté par Elis

MERCI !!! :-)



La grève, combien ça coûte ?
26 octobre 2010 - 08h53 - Posté par sergio

des nouvelles d’Europe Ecologie, et que dit Cohn-bendit ?

*"Le Temps" de ce jour sollicite l’expertise de Daniel Cohn-Bendit. Le soixante-huitard sexagénaire déploie sa finesse ordinaire « **Manifester, descendre dans la rue, c’est une spécificité française, comme le vin rouge et le camembert. » Il est permis d’aller plus loin. M. Hortefeux en appelle à la légitimité électorale contre la contestation de la rue. Leur légitimité élective est à géométrie variable puisque nos dirigeants ont mis au panier (avec l’approbation de l’opposition) le refus par les Français du traité constitutionnel européen par l’adoption du traité de Lisbonne qui en est une copie allégée. La démocratie est malmenée dans toutes ces dimensions, la République est bafouée.
* journal suisse et ce texte est paru dans "Lettre Genevoise" n°15
** la connerie une spécialité de Cohn-Bendit soixante-huitard déglingué ?



La grève, combien ça coûte ?
28 octobre 2010 - 23h49 - Posté par soizic

la grève coûte, eh oui, et en premier chef ceux sont les grèvistes et leurs familles qui sont les plus pénalisés, que je sache, les hommes ne se mettent en grève que lorsqu’ils n’ont pas d’autres moyens pour se faire entendre, on ne se prive pas de son salaire par plaisir mais par obligation, une seule chose me fait un grand plaisir c’est de constater que l’on arrive à leur faire perdre le sourire à tous ces voleurs, qui eux ne se soucis pas de savoir comment ils vont faire manger leur famille et payer leur loyer, la grève coûte chère ? et votre train vie combien il nous coûte ? tous ensemble contre cette pègre qui nous gouverne -



La grève, combien ça coûte ?
12 novembre 2010 - 16h54 - Posté par GuyMove

La France deuxième fabricant d’avion, vous voudriez que son premier représentant se déplace en DC3 marchant à l’huile de Colza, décidément à Gauche la conquête de marché économique vous entravez que dalle, vos seules conquête actuellement c’est l’OPA sur les pavés de l’Hexagone, là vous n’avez aucune concurrence,c’est un acquis héréditaire






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite