Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite, commenter l'article...

novlangue et éco-po

de : sergio
vendredi 22 octobre 2010 - 11h28 - Signaler aux modérateurs

novlangue et éco-po :

deux aspects importants ne sont pas (à mon sens) assez clarifiés dans *l’article d’Edwy Pleynel paru sur son site (Mediapart) et intitulé : «  Manifestants et grévistes ont raison : L’heure du peuple  », le chapitre intitulé : «  Le temps des manifestations contre l’agenda de Mrs Tina  » traite de rhétorique, mais…

la novlangue (la neuve-langue)

E.P. : « …Ainsi ne parlera-t-on que de réforme, de modernisation, d’assouplissement, etc., quand le droit du travail est affaibli, la protection sociale réduite et tel service public privatisé. A l’inverse, la révolte de ceux qui subissent ces mesures sera qualifiée de conservatisme, de corporatisme et de crispation, voire de provocation.

sergio : ce qui fonctionne dans un sens peut tout aussi bien fonctionner dans l’autre sens, aussi dira-t-on :

A l’inverse, la révolte de ceux qui subissent ces mesures sera qualifiée de…

du conservatisme ( la condomina ) : conservatisme (conservateur-rice) est utilisé par les doctrinaires dominants pour désigner toutes celles et tous ceux qui subissent et dénoncent l’affaiblissement du droit du travail, alors qu’en finalité il s’agit du renforcement de la doctrine dominante. En novlangue le conservatisme c’est (le renforcement de) la doctrine dominante. Le conservatisme c’est la doctrine des dominants !

du corporatisme ( la copridomina ) : le corporatisme est utilisé par les doctrinaires dominants pour désigner toutes celles et tous ceux qui défendent les services publiques (le service au publique) et la protection sociale (la couverture sociale), alors qu’en finalité il s’agit d’amplifier les privilèges des dominants. En novlangue le corporatisme c’est (la défense des) privilèges des dominants. Le corporatisme c’est plus de privilège pour les dominants !

de la crispation ( la crispapidité ) : la crispation est utilisée par les doctrinaires dominants pour désigner toutes celles et tous ceux qui luttent contre l’insécurité et l’isolement social, alors qu’en réalité il s’agit de développer la cupidité. En novlangue la crispation c’est (le développement de) la cupidité. La crispation c’est la cupidité !

la provocation (l’ultra-violence) ( la provoultraviol ) : la provocation est utilisée pour désigner toutes celles et tous ceux qui défilent pacifiquement dans les rues pour lutter contre le racisme sous toutes ses formes, le sexisme ou contre la régression sociale, alors qu’en réalité il s’agit de provocations racistes étatiques et de ségrégation sociale. En novlangue la provocation c’est le racisme d’état et la ségrégation sociale.

Donc, lorsque que les ayatollahs de la pensée dominante utilisent *la novlangue chère à Georges Orwell, c’est pour la confisquer à leur profit. (*Guy-Ernest Debord occupait ce terrain par humour et dérision. C’était surprenant et novateurs. Les ayatollahs de la pensée unique momifie le langage et métastasent la bêtise)

«  La priorité à l’emploi contre la diversion des retraites  » traite d’économie, mais…

éco-po

E.P. : « …Car, entre-temps, une démonstration cinglante est survenue avec cette troisième crise historique du capitalisme dont nous sommes loin d’être sortis, aussi ample et profonde que celles de 1854 et de 1929. Le bilan de ces politiques sans alternative, ou plutôt niant toute alternative, est là : des richesses dilapidées, des inégalités accrues, un chômage en hausse, des sociétés affaiblies, des peuples inquiets, des pays désindustrialisés, des économies fragilisées, etc. Au grand dam des excellents « économistes atterrés », qui refusent de tourner la page de cette démonstration radicale toujours inaudible dans les discours dominants, Mrs Tina est donc de retour, en version tricolore. Elle l’est en fait depuis le début de ce feuilleton des retraites, depuis qu’au printemps dernier, le piège d’un agenda présidentiel aussi soudain qu’impatient s’est refermé sur des directions syndicales trop consentantes et sur une opposition socialiste trop complaisante. … »

sergio : l’accointance entre la réforme des retraites et le personnel politique n’est pas assez nettement établie. Il faut démontrer que la convergence d’intérêts entre le personnel politique et les spéculateurs contribuent à imposer ce type de réformisme. Il faut préciser que pour parvenir à un rendement maximum des investissements et à une meilleure bonification, cela repose sur cette convergence d’intérêts et que sans la duplicité du personnel politique rien n’eut été possible ; autrement dit, les "réformes" sont éminemment stratégiques pour les spéculateurs et pour le personnel politique, qui pérennisent ainsi des intérêts communs.

*cet article est accessible gratuitement sur le net.

PS : j’ai lu cette intéressante réaction suite à l’article d’un camarade (Jacques Cotta) paru sur le site « La Sociale » et intitulé : «  La mobilisation contre la réforme des retraites à son plus haut ! Et maintenant, que faire ? Derrière les retraites, c’est la question du pouvoir et de la démocratie qui est posée…,  » qui devrait en inspirer plus d’un(e).

Réponse de sinziana à Jacques Cotta :

Entièrement d’accord : tout se joue maintenant, ces jours-ci, sans quoi la mobilisation va retomber peu à peu, la réforme passera dans l’indifférence générale, les suivantes de même. Les syndicats sont en dessous de tout et les étudiants (eux qui, à part tout simplement leur avenir, n’ont pas grand chose à perdre) sont dans le juste, comme en 68. Ras-le-bol des défilés bien ordonnés. Il faut tout bloquer, tout casser. Si on va en masse à l’Elysée, c’est pas pour crier des bouts rimés sous les fenêtres mais pour le démolir pierre par pierre !


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite