Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Les hommes d’affaires et le développement

de : Oscar Fortin
dimanche 10 octobre 2010 - 05h55 - Signaler aux modérateurs

Celui qui a défini le mieux l’esprit et les objectifs des « hommes d’affaires » dans le cadre du développement d’une nation, d’un pays est l’actuel ambassadeur du Canada en Haïti, Gilles Rivard. C’est à l’occasion du Forum des Affaires Québec-Haïti qu’il a eu ces paroles :

« …ce n’est pas avec la sympathie et la solidarité qu’on fait des investissements, c’est plutôt avec un climat d’investissement sécuritaire et fiable ». (Le Devoir, 5 oct. 2010)

Cette définition va de soi lorsqu’on parle d’hommes d’affaires et d’entreprises, mais elle devient problématique lorsque ces mêmes hommes d’affaires se proposent de prendre le pouvoir d’un État et d’en gérer le développement à la manière d’une entreprise. Nous avons vu et voyons toujours les effets pervers d’un gouvernement sous tutelle d’oligarchies qui, par définition, sont le rassemblement des familles les plus puissantes d’un État. Dans ces cas, le bien commun de l’ensemble de la société est ramené et subordonné au bien commun de ces mêmes oligarchies. De plus, mieux vaut oublier la solidarité et la sympathie, pourtant indispensables pour saisir et répondre aux besoins les plus fondamentaux des personnes, des famille, des milieux les plus défavorisés. Ces dispositions humaines ne font pas partie des lois qui les régissent à moins qu’elles deviennent la référence d’un paternalisme humiliant ou encore d’une charité rentable.

Des hommes d’action, des hommes d’affaires veulent rendre le Québec rentable en en devenant ses dirigeants politiques. C’est ce que nous annonce M. Legault et que nous suggère depuis plusieurs mois, de sa chaire journalistique, Joseph Facal. Non seulement, cette annonce me laisse sceptique, mais devient une insulte à l’intelligence d’un peuple. Il est vrai que M. Legault a fait un succès avec son entreprise et que M. Facal a bien appris ses leçons de manipulation de l’opinion publique au journal espagnol, El Pais. Néanmoins, un Gouvernement n’est pas une entreprise et l’information, le monopole d’une seule élite.

Que de plus en plus d’entreprises soient davantage dépendantes de l’État, tant au niveau des contrats et des subventions que de toute cette liste d’avantages fiscaux dont elles bénéficient, est une évidence même. Ce serait malheureux pour elles que des gouvernements aux idéaux humanitaires viennent sabrer dans un certain nombre de ces dispositifs. Pas de doute que François Legault saura garder l’œil ouvert pour protéger les acquis et que Joseph Facal aura vite fait d’identifier ces aventuriers et de les mettre au pilori des socialistes, des communistes et des anarchistes. Ce n’est pas pour rien que les principaux médias savent répandre la bonne nouvelle qui répond, avant tout, aux intérêts de leurs bailleurs de fonds et qu’ils ont le jugement rapide pour condamner, dénigrer, défigurer tout ce qui peut nuire à ces mêmes intérêts. Je ne doute aucunement du profil de Joseph Facal qui saura répondre à de tels objectifs. Son stage en Espagne, dans un environnement beaucoup plus près de l’ex-Président de droite Aznar que de celui du socialiste Zapatero, l’actuel président, le confirme amplement.

Il n’y a pas de doute dans mon esprit que nous assistons à une offensive majeure de la droite canadienne et québécoise pour neutraliser tous ces rêveurs que nous sommes de croire que le Bien commun d’un peuple déborde de toute part le Bien particulier des oligarchies, et que le droit à l’indépendance ne se négocie pas. Tout prétendant à la gouvernance d’un peuple et d’une nation doit nécessairement avoir une solidarité et une sympathie à l’endroit de toutes ses composantes. Comme le dit si bien, l’ambassadeur du Canada en Haïti, les hommes d’affaires et les entreprises ne sont pas là pour la solidarité et la sympathie, mais pour faire leur profit.

L’homme d’État est là pour son peuple. Certaines de ces figurent émergent actuellement en Amérique latine. Je citerai celles d’Évo Morales en Bolivie, de Correa, en Équateur, de Chavez au Venezuela, de Lula, au Brésil, de Cristina Fernandez en Argentine et quelques autres que je laisse aux lecteurs et lectrices d’identifier. J’ose espérer que le Québec ait bientôt une telle figure qui saura incarner nos aspirations et notre destin.

Que ce nouveau groupe se présente aux prochaines élections, c’est son droit. Qu’il sache toutefois que l’illusion du discours ne tiendra pas longtemps la route.

Les vrais indépendantistes le demeureront tout comme les vrais militants pour un monde plus juste et solidaire. Pour ces choses, il faudra toujours compté avec le peuple. La véritable histoire avance, fondée sur ces valeurs.

Oscar Fortin

Québec, 8 octobre, 2010-10-08

http://humanisme.blogspot.com


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite