Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Chroniques du fascisme ordinaire à Saint-Marin

de : Bernard Gensane
vendredi 23 juillet 2010 - 16h47 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 2.7 ko

De Bernard Gensane

Saint-Marin, San Marino, la République de nos premiers émois de philatélistes. Toute une époque…

Datant du IVe siècle, Saint-Marin est avec l’Islande, la plus ancienne république au monde. Fondée par Marinus, un chrétien persécuté par l’empereur Dioclétien, ce territoire de 61 km carrés peuplé de quelques dizaines de milliers d’habitants a connu une histoire millénaire de luttes contre ceux qui voulaient se l’approprier. Depuis le XIIIe siècle, elle est gouvernée, fort démocratiquement, par deux capitaines-régents élus pour six mois. Sous Mussolini, la RSM porta à sa tête deux dirigeants fascistes, mais elle ne fournit aucun soldat à l’armée italienne, ne s’engagea pas aux côtés de l’Italie et accueillit 100000 réfugiés ayant fui les combats au sud de la botte, après dissolution du Partito Fascista Sammarinese. De 1947 à 1957, Saint-Marin fut communiste. La République est aujourd’hui dirigée par une coalition du parti progressif-démocrate (anciennement communiste) et du parti démocrate-chrétien.

Un pays propre sur lui, me direz-vous ?

Malheureusement, non.

Lorsque l’on se promène dans la rue commerçante, on est attiré, au sens propre du terme – vu la crise, les marchands du Temple sont obligés de faire le tapin – par des hommes et des femmes d’allure très digne qui proposent à la vente des souvenirs à tomber à la renverse. Notons que l’on ne trouve pas ces produits dans l’Italie voisine.

Il s’agit de bouteilles d’alcool, de bière, de vin, de briquets, de flacons de parfums à l’effigie de Mussolini et de Hitler. Pour donner le change, les marchands du Temple proposent également des objets frappés des portraits de Bob Marley ou du Che. Un peu comme Le Pen, qui, pour sa maison de disques, enregistrait l’Internationale entre 50 chants nazis. De nombreux gadgets sont agrémentés de fortes pensées du Duce :

 On naît italien, on ne le devient pas ;

 Aucun phénomène au monde ne peut empêcher le soleil de se lever ;

 Qui s’arrête est perdu :

 Nous ne sommes pas les derniers d’hier mais les premiers de demain ;

 Qui ose, vainc.

Au lieu de m’enivrer avec la grappa dei nostalgici (« l’eau de vie des nostalgiques »), j’ai rassemblé mes quatre mots d’italien pour dire à ces marchands du Temple que leur commerce était une honte. Réponse des dames à la mise en plis impeccable : « Vous n’êtes pas obligé d’acheter ! ».

Dix-sept siècles de république pour en arriver là.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Chroniques du fascisme ordinaire à Saint-Marin
23 juillet 2010 - 23h56

Ce n’est pas exclusif à St-Marin...je crois bien que, lors de mon dernier séjour transalpin, j’avais pu apercevoir des bouteilles à l’effigie de Mussolini, ainsi que d’autre à l’effigie de Staline, dans une boutique de souvenirs...C’est un peu comme en Espagne, pays dans lequel il est facile de trouver des figurines à l’effigie de Franco ou de ses troupes : l’histoire est encore vive, et, malheureusement, pas dans ses meilleurs aspects.



Chroniques du fascisme ordinaire à Saint-Marin
24 juillet 2010 - 16h02 - Posté par

Pour trouver la panoplie NAZIE dans les boutiques, il faut aller aussi aux Baléares où on trouvera sans peine des SS retraités et réfugiés "politiques" ayant pignon sur rue et jamais inquiétés.


Chroniques du fascisme ordinaire à Saint-Marin
24 juillet 2010 - 16h42 - Posté par elfaso

Il y a même un musée à la gloire de mUssolini en Italie .... c pas d’aujourd’hui tout ça


Chroniques du fascisme ordinaire à Saint-Marin
24 juillet 2010 - 21h06 - Posté par Bernard Gensane

Où ? Dans sa ville natale ?


Chroniques du fascisme ordinaire à Saint-Marin
26 juillet 2010 - 17h07

et en plus ils n ont aucun humour dans ce patelin..

j ai demandé si ils avaient une tasse avec Hitler en train de sodomiser Mussolini , ou l’ inverse ( je ne suis pas bégueule ).et bien croyez le ..après une nuit au poste ,je suis interdit de séjour là-bas !

Gidéhem



Chroniques du fascisme ordinaire à Saint-Marin
2 août 2010 - 23h00 - Posté par stef

Juste une précision : les objets à l’effigie des plus "grands maîtres du mal", nos chers dictateurs et consorts, tels que bouteilles d’alcool en particulier, sont tout à fait accessibles à la vente en Italie. Me promenant dans la superbe région des Cinq Terres en pays Ligure, pendant l’été 2007, j’ai pu constater que Franco est très bien de profil sur une étiquette de bouteille de vin, que Hitler doit être un grand cru vu le nombre de bouteille de jaja qui portent sa bobine et que Mao n’a pas été oublié (ces bouteilles étant vendues dans des échoppes à touristes). On en trouve également dans d’autres villes côtières. J’ai même trouvé à Gènes un DVD à la gloire de Hitler vendu en kiosque.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite